L’image que tu as en toi moule le monde de sa forme féconde ! Ça forme peut tout être ! Initialement elle est une prison même si elle t’enferme indéfiniment entre ces quelques murs construits maladroitement mais ensuite elle peut devenir une toute autre structure comme une porte par exemple qui t’ouvre sur des escaliers qui t’achemineront peu à peu vers une vie plus en harmonie avec toi-même. Cette image en toi à tous les pouvoir, le problème est que si tu ne le sais pas elle peut se jouer de toi tout en s’utilisant par d’autres qui savent très bien tout le pouvoir et le potentiel qui se cache en toi. L’image est la clef universelle qui permet de comprendre comment fonctionne et surtout comment naît sans cesse ta réalité, ton extériorité, l’expression de ce que tu vois en toi et donc corrélativement de ce que tu crois.

Il existe des images innombrables qui t’ont influencé en un point que tu ne peux même pas imaginer pourtant toutes ces images te permettent d’être toi, là maintenant ! Peu importe leurs limites, peu importe leurs formes, elles restent le moule qui t’ont enfanté en cette terre, d’où l’importance primordiale de bien comprendre toute la force et la puissance des images car une fois assimilées elles deviennent l’arme la plus puissante au monde !

Pour bien comprendre tout leur fonctionnement, je vais te raconter une petite histoire qui se situe dans la pire des banlieues de ton pays, au centre de cette cité violente et délaissée par le système en place, il y a un collège là au beau milieu de ce chaos où chaque enfant peu importe son niveau social, sa nationalité ou même sa religion, est accueilli avec intégrité et bienveillance. Il est accompagné tout le long de sa scolarité vers les sommets de toute ses possibilités et tout cela grâce à ce corps enseignant dont le seul but : être le garant de l’éveil de l’être qu’il y a en chacun de tous ces êtres en devenir.

Pourtant la plupart des collèges qui se retrouvent dans ce genre de situation vivent tout le contraire, la majorité de ses élèves sont la proies à l’insuccès avant même d’avoir posé le premier pas, alors pourquoi ici est-ce si différents ? Toute la différence qui existe dans ce fameux collège se trouve être dans la manière dont le corps enseignant voit et considère leurs élèves ! Ils ont une image bien différente car ils ont vécu une expérience qui a bouleversé et transformé totalement la vision qu’ils en avaient.

Voix-tu, tout est une histoire de vision qui se transforme peu à peu de l’intérieur pour découvrir que le monde, l’extérieur se transforme en même temps ! L’un ne peut pas bouger sans l’autre même si au début tous croient dur comme fer que c’est l’extérieur qui métamorphose l’intérieur !

Cette histoire est arrivé il y a quelques années et pourtant elle continu d’influencer énormément de personnes qui s’ouvrent ainsi à toutes sortes d’autres possibilités d’enseignements. Tout commença un jour où un nouveau professeur arriva dans cette banlieue, rempli de toutes les bonnes intentions et surtout non fermé par tout ce qu’il avait appris dans son cursus universitaire. Tout le début de son parcours fut une lutte incessante contre tous, car tous les professeurs de l’époque étaient enfermés dans une vision négative de leurs élèves, pour eux, ces élèves de banlieue ne pourraient jamais arriver à rien, car ils pensaient qu’ils n’étaient pas intelligent, qu’ils n’avaient comme seul loisir la violence et le brouhaha… ils souhaitaient pourtant en sauver quelques-uns mais pour tous les autres s’étaient voués à l’échec le plus total.

Tous ces enseignants avaient peur de leurs élèves, ils avaient peur aussi du corps enseignant, ils avaient peur de tout, du système, du temps, de l’autre et je ne veux en aucun cas leurs jeter la pierre car en ces temps troublés la majorité de la population vit cet état de fait, ce sentiment général vers tous ces concitoyens et c’est comme si cette histoire montrait à la face de tout ceux qu’ils veulent bien s’y ouvrir toute l’étendu de ce qui se passe en ce moment.

L’image la plus terrible pour tous ces élèves qui voulaient grandir, apprendre, essayer, était de voir dans le regard de leur professeur l’image qu’il en avait. Tous les mots, tous les gestes et toutes les réactions signifiaient, de manière non verbale, une seule chose : vous n’êtes pas intelligent, vous n’y arriverez jamais, c’est peine perdu, etc… pire, il voyait la peur béante irradié de leurs figures meurtries.

Comment pouvaient-ils alors… tous ces élèves se battre contre toutes ses images intérieurs qu’ils voyaient transpirer à travers eux ? Ils comprenaient qu’ils ne pourraient rien faire contre tous ces professeurs qui les emprisonnaient dans un futur qu’ils savaient déjà sans l’avoir vécu, inachevé, avorté, mis de coté ! Comment trouver une place dans un monde quand toutes les personnes rencontrées vous voient avec une telle image négative ? Qu’elle place pour tous ces êtres que personne ne veut, que personne ne croit ?

Pourtant, un être, un professeur les voyait tout autrement, et même je dirais plus que depuis que tout cela est arrivé, des êtres se sont ouvert à cette possibilité et de plus en plus de monde s’ouvre à cette vision, à cette reconstruction de leur propre image intérieure. Il les voyait tous avec un regard différent, avec l’œil de celui qui croit en l’autre, là où les autres voyaient des limites et des manques, lui il y voyait du potentiel et de la singularité. Il savait tout au fond de lui, que tous pouvaient devenir de grand être et peu importe ce que le monde et les autres lui criaient, il savait que tout était possible quand on donne la possibilité, la confiance, la foi en l’autre de devenir meilleur !

Source: https://oeuvre-spirale.com/

 2,073 

Voir en PDF