par Amélie BRUDER

La télépathie nous est souvent présentée comme étant un phénomène étrange et paranormal, un véritable don du ciel. Et si ce phénomène n’était pas mystérieux mais relevait juste des capacités du corps humain ?

En effet, vous avez certainement déjà dû entendre que le vide n’est pas vide mais remplit d’informations que notre corps est en capacité de capter et de décoder. Toutefois, on va rarement au-delà pour expliquer ce phénomène. Tentons  de le faire en nous appuyant sur quelques recherches.

Tout part du postulat que le corps agit comme un récepteur du champ d’information

Le corps comme récepteur du champ d’information

Notre corps agit comme une antenne capable de capter et de décoder les informations qu’il reçoit. Celles-ci nous entourent en étant transportées par les ondes car les ondes transportent de l’énergie et non la matière. Il existe 2 types d’ondes : les ondes sonores et les ondes lumineuses.

Toutefois, les ondes lumineuses sont plus efficaces car elles peuvent se faire sur de longues distances et à une vitesse plus importante que le son.

Les ondes lumineuses compatibles avec l’être humain sont cosmiques et, selon le Professeur Konstantin Meyl,  elles sont transportées par les neutrinos, les seules particules capables de traverser la terre sans être déviées (Hervé Janecek, « les ondes scalaires médecine de demain », https://www.alternativesante.fr/ondes-scalaires/les-ondes-scalaires-medecine-de-demain), et ces mêmes neutrinos sont transportés par les ondes scalaires.

Ces ondes sont de formes spiralées et non transversales comme les ondes électromagnétiques On comprend dès lors qu’elles soient plus compatibles avec l’être humain car l’ADN des cellules des végétaux, animaux et êtres humains revêtent la forme de spirale (Hervé Janecek, ibid).

Dès lors, l’échange d’informations à distance entre 2 êtres humains (télépathie) (Hervé Janecek, ibid) est tout simplement possible grâce à ces ondes que nous ne voyons pas mais qui nous entourent effectivement.

En effet, pour mieux comprendre ce phénomène, prenons l’exemple de 2 téléphones portables qui se transmettent une photographie. Lorsque l’on envoie une photo via un téléphone portable, cette dernière est transformée en langage binaire (séries de 0 et de 1) que la carte mère transforme en signal électrique qui sera envoyé à une antenne relai. Celle-ci le transmettra à une autre antenne, la plus proche de votre téléphone, sous forme d’ondes que l’antenne de votre téléphone transforme en signal électrique qui sera converti en langage binaire (CEA recherche, « Comment une onde transporte t-elle l’information ? », https://www.youtube.com/watch?v=g3aETl-9dfw)

Notre cerveau effectue la même opération de codage et décodage à ceci près que notre corps utilise les ondes scalaires et non les ondes électromagnétiques comme le fait le téléphone portable.

Cependant, même si ce phénomène a l’air de s’opérer naturellement, comment expliquer que beaucoup ne développent pas ou ne maitrisent pas le phénomène de télépathie ?

Pour tenter de répondre à cette question,  penchons- nous sur les capacités de notre cerveau, plus particulièrement sur les facultés conscientes et inconscientes de ce dernier pour tenter d’expliquer la façon dont il est possible de recevoir l’information perçue

Comprendre le cerveau pour savoir comment développer cette faculté

Pour tenter de comprendre comment une information perçue par notre corps peut nous parvenir sous forme d’information, mentionnons une expérience réalisée avec Corinne Sombrun qu’elle relate à l’occasion d’une vidéo (Corinne Sombrun, jeudi de l’intuition, IRIS, https://www.youtube.com/watch?v=LJEn72NtGvw). Elle nous rappelle que notre cerveau, à l’état de conscience, n’est à même de ne capter que 16 bits d’informations alors que le cerveau capte en réalité 10 millions de bits d’informations. Il semble donc qu’il filtre énormément d’informations pour ne faire parvenir que ce qu’il juge être le plus pertinent lorsque nous sommes à l’état de conscience, c’est-à-dire lorsque nous sommes en train de faire nos tâches habituelles, alors que nous captons en réalité bien plus d’informations.

Autrement dit, on peut se demander s’il n’y aurait pas possibilités d’avoir accès à plus d’informations si nous pouvions avoir accès à l’inconscient.

Même si les avis peuvent être divergents sur la question, on estime que le conscient serait plutôt rattaché au mental, à la réflexion et au cerveau gauche, alors que l’inconscient serait plutôt relié à l’émotionnel, la créativité et le cerveau droit. On dit par ailleurs souvent que l’inconscient capte tout et en tous cas bien plus de choses que lorsque nous sommes à l’état de conscience.

Ainsi, 2 choses nous permettrait d’avoir plus facilement accès ces informations : la synchronisation des cerveaux droit et gauche ainsi qu’une activité électrique du cerveau plus propice à la captation et à la réception de l’information.

En effet, nous avons vu un peu plus haut que nous sommes en train de faire nos tâches habituelles lorsque l’on est à l’état de conscience. Dans cette situation, le cerveau produit des ondes dites bêta. Ces ondes ne permettent pas de capter et de traiter beaucoup d’informations, au contraire des ondes gamma. Notons également qu’une fois ces informations sont captées et traitées, il est utile de pouvoir les percevoir en faisant en quelque sorte un pont entre le conscient et l’inconscient grâce à une activité cérébrale en ondes alpha voire thêta qui nous permet entre autre de calmer les pensées.

En effet, il est difficile de pouvoir accueillir une information perçue si on ne lui laisse pas de place dans notre tête. Or, lorsque nous sommes à l’état de conscience et dans nos tâches habituelles, il n’est pas rare d’être traversé par des tas de pensées (il est admis qu’un individu en a 60000 par jour).

Pour résumer, c’est donc le fait de calmer ses pensées et de percevoir et de traiter plus d’informations qui nous permettrait de recevoir une partie supplémentaires des informations captées et filtrées qui serait nécessaire.

Voyons pour finir comment cela serait concrètement possible.

Comment recevoir plus d’informations perçues par notre corps ?

Pour atteindre ce résultat, on met souvent en avant l’activité de méditation car celle-ci permet au cerveau de produire à la fois des ondes alpha et gamma. Autrement dit, elle permet de laisser de la place à la réception des informations en calmant le flux des pensées mais permet aussi de capter et de traiter davantage d’information perçues grâce à la production d’ondes gamma par le cerveau.

En effet, un entrainement régulier nous permet de nous remettre plus rapidement dans cet état de conscience modifié grâce à la plasticité du cerveau qui opèrera plus vite un raccourcit vers cet état de calme et de concentration extrême.

Plus concrètement, nous pourrons ainsi être à même de faire plus rapidement le vide et de percevoir les informations transmises et transportées par les ondes scalaires.

Pour conclure

Chaque individu est capable de faire de la télépathie car c’est une faculté de notre corps. Cependant, pour la développer, il est nécessaire de s’entrainer à faire le vide pour être plus à l’écoute des informations reçues. La plupart du temps dans cette société moderne, chaque individu est sans cesse attiré vers l’extérieur par ses tâches quotidiennes et reste traversé par énormément de pensées. Il ne peut dès lors pas être réceptif à l’information perçue par son corps. Ce n’est qu’un véritable entrainement permettant d’être capable de faire le vide et de rester concentré tout en étant à l’écoute de nos ressentis qui peut permettre le développement de cette faculté que, je le répète, nous avons tous au fond de nous.

Amélie BRUDER

Hypnothérapeute, Energéticienne, coach sportif, professeur de yoga, auteur

Source: https://amelie-bruder.com/  

 3,187 

Voir en PDF
Catégories : OUTILS EVOLUTIFS

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.