Message de l’Être reçu par Agnès Bos-Masseron

Alors que tant parlent de cette aspiration pour l’humanité à retrouver la civilisation de l’harmonie, qui connaît l’harmonie ? L’harmonie est cette absolue bienveillance qui en soi est la structure des sphères paradisiaques. Aucune critique, aucune implication dans le fait de condamner ou de juger. Le regard reste offrande. Le cœur est l’offrande. Le cœur sait ne voir que la beauté.

L’une des clefs est de contempler la beauté, même au sein de ce qui donne des apparences contraires à la beauté. La seule clef de la transmutation est le regard rivé sur le divin. N’être qu’adoration. Le monde mental croit pouvoir porter un regard critique tout en justifiant qu’il est le cœur, le cœur sait ne regarder que le cœur. Adorer la beauté.

Et maintenant dans cette phase de l’humanité, adorez la beauté même au sein de ces groupes qui semblent donner l’apparence de vouloir contrôler. Ne posez jamais le regard sur autre chose que la beauté. Pour que l’humanité fasse le pas de rétablir la Terre concrètement dans ce paradis qu’elle est, il est vital qu’elle sache ne percevoir que la beauté en tout être. Nous avons dit « tout être ». Louez le divin en contemplant chaque être.

Cela n’empêche pas l’extrême autoréférence. L’implication est entre soi et soi-même et chacun est maître de ses choix de vie. Les choix se font dans la plénitude de la liberté. Les choix excluent toute critique ou tout jugement.

Tous les règnes unis dans le même regard. Il n’est que la contemplation du-de la Vénérable. Cela est un absolu. Dénoncer les apparences négatives, c’est souiller sa perception. Le verbe est créateur. L’heure est venue pour le créateur de créer une création à l’image du cœur.

Omettre toute division de sa perception. Il n’est qu’une fraternité, celle du vivant. Quelles que soient les apparences, ne regarder que la fraternité, celle du vivant.

Ceux qui croient qu’il est plusieurs groupes, l’un qui veut dominer et les autres qui commencent à s’insurger, ne comprennent pas la réalité. La base de la transmutation de l’humanité réside dans cette offrande de l’adoration au-à la Vénérable au sein de chaque parcelle de création. Cela est un absolu.

Il faudrait que l’humanité puisse voir la transformation totale de sa physiologie lorsqu’elle s’abstient totalement de toute critique ou jugement. L’on ne peut pas dire que l’on exprime ce qui semble être manipulation sans se souiller. Il est vrai, au sein de l’absolu, aucune souillure. Cependant, l’art de la création et d’être créateur a pour règle absolue que la parole est créatrice, que la pensée est créatrice et que la création est la projection de la vision.

Source : http://anandamath.org

 3,320 

Voir en PDF
Catégories : RÉFLEXION

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.