par Brenda Hoffman

Mes chers amis,

Aujourd’hui est un jour de jubilation, car beaucoup a été accompli. En vérité, plus que vous ne l’imaginiez possible avant votre entrée sur terre dans cette vie.

Il en est ainsi parce que vous souhaitez faire l’expérience d’une nouvelle Terre.

Ce que l’on ne sait pas, c’est comment vous allez réagir au nouveau vous dans cette nouvelle terre. Cela est plus déroutant que vous ne l’aviez prévu, car les comportements 3D se superposent parfois à vos besoins de nouveau vous – et tout se passe simultanément.

Parmi les changements d’énergie qui se produisent cette année, les prochaines semaines seront les plus déroutantes. En effet, vous êtes entouré de personnes qui vivent leur nuit noire de l’âme tout en essayant de découvrir et de vivre votre joie.

Une partie de vous se sent mal de vivre la joie, car ceux que vous aimez crient de douleur. En même temps, vous ne vous intéressez pas beaucoup à ceux qui pleurent de douleur, car votre nuit noire de l’âme fait partie de votre passé.

Vous voulez que ceux que vous aimez s’en sortent. Quel est leur problème ? Pourquoi sont-ils si capricieux, de mauvaise humeur, mal à l’aise et acariâtres ? Pourquoi ne peuvent-ils pas profiter de la vie ?

Il se trouve que vous êtes tous les deux dans des endroits différents – ce que vous ne souhaitez pas prolonger. Alors vous les poussez, les tirez et les entraînez vers une joie qu’ils ne peuvent pas encore ressentir. C’est un peu comme si un frère ou une sœur plus âgé(e) insistait pour que son cadet ou sa cadette ait les mêmes compétences.

Ceux qui sont dans leur nuit noire de l’âme ne peuvent pas vous comprendre, tout comme vous avez des difficultés à les comprendre. Il semble que le fossé qui vous sépare de ceux que vous aimez soit trop grand pour que vous puissiez revenir à ce qui était avant. Peut-être que les mots échangés sont inconfortables pour les deux. Peut-être y a-t-il une séparation physique qui semble trop grande pour être guérie.

C’est là que votre joie entre en jeu, car vous commencez à appréhender votre monde à travers vos nouvelles capacités. C’est comme si, à un moment donné, vous étiez en colère contre la personne que vous aimez, pour ensuite réaliser que vous attendez trop d’elle. Le fossé entre vous et ceux que vous aimez disparaîtra au moment où vous vous permettrez de comprendre qu’ils ne sont plus vous.

En 3D, vous attendiez de ceux que vous aimez qu’ils vous complètent, qu’ils soient l’autre moitié de vous. Le nouveau vous comprend parfaitement que ce concept n’a jamais été possible. Sur la Nouvelle Terre, deux êtres entiers créent une troisième entité plus forte qu’eux. Qu’un autre ne peut se glisser dans l’être de quiconque pour le rendre plus fort ou meilleur.

Dans la 3D, les couples découvraient le plus souvent les compétences qui les intéressaient le moins et permettaient à leur compagnon d’accomplir cette tâche ou cette connaissance. Ce n’est plus le cas. Maintenant que chaque être devient unique, les compétences qui n’ont jamais présenté un grand intérêt seront éliminées.

On vous confiait le plus souvent des tâches 3D liées à votre sexe, votre âge, votre race et aux besoins de la communauté. Même si vous n’aimiez pas nécessairement ces tâches, vous les accomplissiez parce que quelqu’un devait le faire. Ceux qui se dérobaient aux tâches qui leur étaient assignées étaient isolés ou rabaissés.

Ceux qui sont au-delà de la 3D n’ont plus de tâches assignées, et n’en auront jamais.

Les humains en trois dimensions ressemblent à une chenille dont les possibilités de mouvement sont limitées. Les papillons voyagent dans le monde entier avec peu de limitations.

Les hommes en transition au-delà de la 3D n’auront probablement pas les mêmes intérêts que ceux qui étaient vrais ou attendus en 3D, tout comme ce sera le cas pour les femmes. Ainsi, certaines femmes pourraient décider de fonctionner comme un homme en 3D, ou vice versa. Il n’y a pas de règles au-delà de la 3D.

La seule règle du nouveau vous est d’être vous-même. Cela ne signifie pas que vous vous occuperez de ceux qui vivent la nuit noire de leur âme. Cela ne signifie pas non plus que vous attendrez qu’ils traversent leur nuit noire.

Votre joie, votre rôle, est de suivre vos intérêts – même si ceux que vous aimez ne sont pas intéressés par les mêmes domaines ou actions. Beaucoup d’entre vous s’inquiètent que ceux que vous aimez ne se transforment pas ou ne le fassent pas à temps pour que vous puissiez partager avec eux les joies de la nouvelle Terre.

Même si cela est peu probable étant donné que ceux que vous aimez ont commencé leur transition en entrant dans leur nuit noire, ce n’est pas votre affaire s’ils décident de ralentir ou d’arrêter leur progression. Vous ne pouvez pas vivre leur vie à leur place. Vous ne pouvez pas non plus ralentir ou accélérer leur progression.

Les personnes que vous aimez ne sont pas liées à vous, même si vous le souhaitez. Ce sont des individus uniques qui suivent leurs propres plans. Quelque chose que vous ne pouvez ni hâter ni ralentir.

Pas plus qu’un papillon ne peut encourager une chenille à devenir un papillon. Même si le papillon était autrefois une chenille, les deux n’interagissent plus. Ils sont différents. La chenille devient un papillon parce qu’elle le doit en raison de ses besoins intérieurs, et non parce qu’un ami ou un parent papillon lui dit de le faire.

Il en va de même pour vous et vos proches. Ils feront ce qu’ils veulent et doivent faire, indépendamment de ce que vous souhaitez, dites ou faites. Vous n’êtes ni leur gardien, ni leur dompteur de lions, ni leur tuteur. Ceux que vous aimez traiteront les informations intérieures qu’ils reçoivent, tout comme vous l’avez fait. Et ils agiront en fonction de ces informations si et quand ils le souhaitent.

Vous n’êtes plus en 3D, et ils ne sont pas encore nécessairement au-delà de la 3D. C’est comme si vous vous attendiez à ce que les chats domestiques et les lions réagissent de la même manière dans une zone confinée.

Permettez à vos proches de se déplacer comme ils le souhaitent. Peut-être que vous volerez bientôt ensemble dans les éthers une fois de plus. Peut-être pas. C’est leur choix.

Votre choix, et votre seul choix, est la façon dont vous souhaitez vous adapter à l’éther. Cela ne veut pas dire que vos proches ne changeront jamais, mais le moment de leur changement est leur choix, pas le vôtre.

Votre rôle est de faire briller votre lumière, et cela n’est possible que si vous suivez vos intérêts pour trouver votre joie. S’arrêter ou ralentir pour partager la misère et la peur de votre proche n’aide personne, surtout pas votre proche. Qu’il en soit ainsi. Amen.

Source: https://lifetapestrycreations.wordpress.com/

Traduit et partagé par la Presse Galactique

 4,983 

Voir en PDF