En fait, peu importe comment nous vivons, nous pensons, nous agissons, tout est notre propre création illusoire, le rêve de tous les possibles. Nous ne sommes pas seulement cette vie éphémère, mais tout ce qui est. Que ce soit dans le passé, dans le présent ou le futur, dans n’importe quelle dimension, dans un autre espace-temps, cela n’a pas d’importance, puisque tout est illusion. Un rêve et que la réalité ultime est l’éternel présent.

Que nous croyions à la mort, à la vie, à l’âme, à l’esprit, à la conscience, à une présence divinatoire ou à toute autre chose, tout cela n’est que des identifications à ce qui est éphémère, à ce qui émerge de la pensée créatrice. Nous ne sommes pas la pensée, ni rien de sa manifestation, nous sommes tout et rien à la fois, nous sommes la lumière, l’intelligence absolue que rien ne peut altérer et seul le véritable amour absolu révèle cette vérité absolue.

Nous pouvons croire et penser que nous sommes à l’image des pensées, alors que nous n’avons pas besoin d’être pour être la lumière éternelle de l’amour absolu dans l’éternel présent. Tout ce qui apparaît sous une autre forme, sous un autre aspect, d’une autre manière, n’est que de la lumière sous une autre forme. Tout est lumière et la lumière a cette faculté d’être tout et rien à la fois. Lorsque nous regardons, ce que l’on voit n’est que nous sous une autre apparence, ce que l’on voit par nos sens n’est que soi.

Par Régis Raphaël Violette

Source: https://justeetre.blogspot.com/

 4,676 

Voir en PDF