Le solstice d’été à l’épreuve de l’ère du verseau : le temps du grand basculement ?

par Amélie BRUDER

On entend parler depuis longtemps du changement de paradigme, de l’éveil des consciences…et si l’été à venir était déterminant pour plonger dans cette nouvelle ère que l’on appelle l’ère du verseau ?

Les bouleversements récents font en effet entrevoir un certain éveil des consciences et mettent en lumière un certain nombre de vérités qui restaient cachées dans l’obscurité. Mais sommes- nous déjà pour autant dans cette nouvelle ère ou sommes- nous plutôt à l’heure du choix pour y plonger définitivement ? Ce choix et basculement pourraient-ils avoir lieu cet été?

Pour tenter de répondre à cette question, nous allons tout d’abord nous pencher sur la saison d’été et la symbolique qui y est rattachée et sur ce qu’est l’ère du verseau pour essayer d’en tirer quelques conclusions

Le solstice d’été et sa symbolique

Le solstice d’été que l’on nomme litha démarre le 21 juin et ouvre la saison de l’été. Il est associé au soleil et à la nature qui est à son apogée. Litha est aussi le nom de la déesse celte de la prospérité et de l’abondance. C’est une période de joie même si l’on ouvre la saison sombre, car c’est à compter de ce jour que les jours raccourcissent et que la nuit tombe plus vite.

C’est une période où l’on célèbre la lumière, la guérison, la purification et le soleil en tant qu’astre et divinité. Souvent associé au masculin, il fait référence à l’action et au fait de devoir être actif et non passif.

En alchimie, le soleil et l’or sont représentés par un cercle avec un point intérieur et tout ce qui gravite autour. Autrement dit, cela renvoie au fait de devoir revenir à l’intérieur de soi pour retrouver sa toute-puissance, sa souveraineté afin de pouvoir agir sur le monde extérieur, soit le contraire du monde moderne que nous connaissions jusqu’à lors nous a habitué à être sans cesse tournés vers l’extérieur, d’en dépendre et de s’y conformer.

 

Qu’est-ce que l’ère du verseau ?

 

Pour certaines personnes,  nous sommes ou allons entrer dans l’ère du verseau. En effet, tout le monde n’est pas unanime quant au démarrage précis de cette période. Pour certains, elle démarrerait en 2100 alors que pour d’autres, on y est ou on y entrerait. Enfin, certains avancent qu’elle aurait démarré en 1789 alors que pour Rudolph Steiner, elle ne démarrerait qu’en 2023.

En tous cas, une chose est sûre : nous ne sommes qu’au début de cette ère qui succède à l’ère du poisson qui aurait démarré dans les premières années de l’ère chrétienne pour s’achever vers les années 2000, une période associée aux dogmes et aux religions soit à cette fameuse période où le conformisme et les croyances battaient leur plein.

L’ère du verseau est au contraire associée à l’éveil des consciences, à la quête de liberté, au fait de sortir de ce qui est conventionnel, au retour vers l’intérieur pour se réinventer. Elle est également liée à l’ésotérisme, au paranormal, aux nouvelles technologies, aux médecines douces et parallèles et au fait d’être plus tourné vers l’humain, la solidarité et l’ouverture aux autres.

Catherine Maillard, dans l’un de ses articles, nous explique que le défi de l’humanité pour les 2160 prochaines années sera de progresser en groupe tout en gardant notre individualité, ce qui est l’extrême inverse de la période que nous connaissons plutôt basée sur le conformisme aujourd’hui poussé à son paroxysme. D’après elle, ceci serait possible grâce aux ondes puisque le diagramme qui symbolise l’ère du verseau est constitué de 2 vaguelettes. Or, le verseau serait un signe d’air et non un signe d’eau. Elles symboliseraient donc l’énergie à développer pour l’humanité pour la suite, une énergie qui serait constituée par les ondes électromagnétiques, mais aussi par les facultés psychiques.

Ce dernier point est intéressant, car nous voyons que nous sommes bien à l’heure actuelle au moment d’un choix : quel type d’énergie souhaitons-nous choisir pour l’avenir?

  • Les ondes électromagnétiques ou hertziennes qui font plutôt référence à la pensée transhumaniste qui existait jusqu’à présent ?
  • Ou les ondes scalaires qui sont à 100% compatibles avec le corps humain et qui permettent précisément le développement de nos capacités psychiques ?

Nous voyons bien que le choix n’est pas encore vraiment tranché à l’heure actuelle alors peut-être devrons nous nous positionner précisément cet été ?

 

L’été 2021 : le temps du grand basculement ?

Les bouleversements récents de ces derniers mois nous font clairement penser à l’ère du verseau, car on peut constater la montée de l’intérêt pour les facultés médiumniques et l’éveil des consciences pour aller vers un nouveau monde. Dolores Canon avait prédit cette période de chaos en évoquant 3 vagues de volontaires pour aider la terre à passer en 5ème dimension, vers le nouveau paradigme. Il semble que nous sommes dans cette période de chaos.

Pour la psychoastrologue Léa Philpott, la conjonction jupiter/saturne du 20 décembre 2020 constitue le point de départ de contestations de l’ordre établi et des injustices qui se prolonge cette année et qui serait à l’origine de changements structurels pour les années à venir.

Comme nous l’avons vu, ces changements structurels seraient en faveur de l’humain et en rupture totale avec la pensée transhumaniste, la hiérarchie tyrannique et l’individualisme, mais il semble que certains n’ont toujours pas fait leur choix. Or, ce dernier est déterminant pour aller définitivement vers la lumière.

Ce choix ne peut-être fait que suite à un temps d’introspection que certains n’ont pas encore fait alors que les confinements et arrêts d’activités étaient pourtant bien là pour nous permettre de revenir à l’intérieur pour opérer des transformations profondes afin de retrouver notre souveraineté et d’être à même d’agir sur l’extérieur

De par la signification que je vous ai donnée, la période d’été nous permet de célébrer le soleil et la lumière et de revenir à l’intérieur de nous afin de retrouver notre individualité et d’être actifs dans la passivité en prenant tout simplement un peu de temps pour nous-mêmes

Cette transformation intérieure permettra d’agir sur notre extérieur à titre individuel, mais aussi collectif. C’est aussi une période qui permettra de faire la lumière sur ce qui reste encore caché, mais qui se déroule en coulisse.

Comme indiqué, il semble donc que la période d’été sera décisive, notamment parce que c’est pour beaucoup le temps de choisir s’ils veulent voyager sous conditions ou conserver leur intégrité. Ceci constitue donc en réalité un choix entre le matérialisme et la soumission à l’autorité qui correspond à l’ancien paradigme et entre le fait de choisir une voie plus spirituelle basée sur la souveraineté, la spiritualité et le refus de l’injustice.

 

Cet été, tout semble se précipiter tandis que c’est aussi une période propice à l’introspection qui constitue la clef vers le nouveau monde alors peut-être entrerons-nous vraiment cette fois dans l’ère du verseau quand le choix de la plupart sera fait. Vous le comprenez, nous sommes encore à mi-chemin et même si l’on a envie de succomber aux plaisirs de l’extérieur qui nous a peut-être bien manqués, il est plus que jamais essentiel de rester connecté à soi, à notre force intérieure, à la visualisation du monde que nous voulons au lieu de nous égarer à penser à celui que nous ne voulons plus afin de rester actif en vue d’aller vers ce nouveau paradigme, afin de vraiment plonger dans l’air du verseau.

Amélie BRUDER

Hypnothérapeute, Énergéticienne, coach sportif, professeur de yoga, auteur du livre « ouvrir les portes de votre intuition« 

DISPONIBLE ICI

Source: https://amelie-bruder.com/

 6,942 

Voir en PDF