EnglishSpanishPortugueseItalianGermanPolishArabicFrench


TARIF RÉDUIT POUR LES ABONNÉS DE LA PRESSE GALACTIQUE

par Laurence SIMONNET

Quand le corps devient le bouclier et prend le relais sur ce que la Guerrière incarnait dans d’autres temps.

Avant la Guerrière combattait, se défendait, se mettait au-devant de chaque action et allait à la lutte sans peur ni faille avec toute son énergie « yang » en elle !

Alignée dans toute sa puissance, la Guerrière brandissait son étendard pour défendre ses opinions, ses choix, sa famille…

Elle sortait son épée et tendait son bouclier comme seules armes pour défendre son territoire et se faire respecter associé à sa force.

Elle incarnait Détermination, Volonté, Puissance quand elle s’investissait dans ce rôle !

Elle s’entraînait aux combats, pour résister, pour s’imposer, à utiliser toute son intuition et son pouvoir féminins. En parfaite harmonie de ses énergies féminines et masculines, elle alliait les deux selon ses activités.

Et puis un jour, fatiguée de lutter, de combattre, La Guerrière prit conscience qu’elle pouvait défendre ses droits, ses opinions d’une nouvelle manière en abandonnant la force, la présence masculine en elle pour laisser la place à une énergie plus douce, plus en accord avec les énergies féminines qu’elle ressentait en elle montait en son Être pour sa nouvelle évolution !

Alors la Guerrière devient la guerrière intérieure !

Cependant en abandonnant son épée et son bouclier de protection, son corps a pris le relais pour certaines femmes, d’autres ont déployé le verbe, d’autres ont conservé leurs forces masculines dans leurs énergies, leurs attitudes ressentant encore le danger, la difficulté !

Pour celles dont le corps a pris le relais, il a mis de la distance en tenant les autres loin d’elles afin de ne pas être touché, blessé !

La graisse a pris place afin d’assurer un coussin de sécurité pour ne plus se sentir agresser par l’extérieur n’ayant plus d’autres moyens de défendre son territoire.

Le corps devient alors un instrument magnifique et merveilleux, un témoin des ressentis et du vécu intérieurs.

Il va gonfler, prendre du poids, protéger les zones fragiles, délicates, en protection comme un bouclier ! Ou alors il va vouloir disparaître, devenir invisible pour ne plus être vu…

Gratitude ! Oui gratitude envers cet ami si merveilleux !

Le corps s’adapte, il s’harmonise avec ce que la guerrière vit, vibre intérieurement ! Il lui est tout dévoué !

Alors chère guerrière intérieure retrouve ton pouvoir et libère ton corps de cette obligation de « protection » parce qu’il a cru un temps à ta résignation !

« mon cher ami, je te libère de toutes les obligations de me protéger conscientes et inconscientes. Aujourd’hui je reprends ma puissante place de Guerrière ! Je te défends aujourd’hui en prenant soin de toi en remerciement pour ton dévouement ! »

Retrouve la voie de la Guerrière tout en habitant ton espace sacré du coeur, du ventre, de tes intuitions…

Tu as toutes les ressources intérieures pour t’aligner, t’ancrer, protéger ton espace sacré….

Chère Guerrière oublie les peurs du passé, les doutes d’antan…

Non qu’elles n’existent pas ou plus, seulement aujourd’hui tu reprends ta pleine puissance !

Debout ! Redresse-toi !

Relie-toi à ton ventre, source de ta force, de ton énergie !

Exprime ta détermination, ta volonté de réincarner ta pleine Guerrière de coeur, car aujourd’hui tu connais la voie de l’amour !

Retrouve ton corps, ton coeur de femme guerrière qui s’entraîne chaque jour dans l’amour de qui elle est !

Remets ton corps en mouvement, bouge, danse…

Libère ton énergie afin que la Liberté, la fluidité, la légèreté s’invitent au coeur de ton Être !

Auteure Laurence Simonnet
Semeuse au Grand Jeu de la Vie
Site laurencesimonnet.com

 2,410 

Voir en PDF