EnglishSpanishPortugueseItalianGermanPolishArabicFrench


TARIF RÉDUIT POUR LES ABONNÉS DE LA PRESSE GALACTIQUE

Affronter ton propre monde intérieur c’est faire face à toutes tes peurs, car elles forment le frein ultime vers le retour à ta propre source. Tu ne perçois pas ce qui se passe en toi, car tu en vois juste l’apparence et donc c’est la superficie même qui sans cesse t’en sépare. De multiples couches de croyances sont en toi et articulent toute une structure séparée, cloisonnée de tout le reste. Cet espace fermé est ce qui engendre toutes tes peurs !

Il faut que tu apprennes à te voir réellement au-delà de cet espace fermécar c’est seulement dans l’identification à ton cloisonnement que peut exister la possibilité d’expérimenter toutes ces peurs. Seul le personnage peut avoir peur, toi qui tu es réellement, tu ne peux goûter à la peur, car tu es un avec toute chose et toute chose est un avec toi. Dans cette unité existe seulement la joie, la béatitude, car tout est en osmose avec toute chose.

Mais avant de pouvoir expérimenter à nouveau cette totale harmonie, tu vas devoir traverser toutes tes peurs pour comprendre tous tes cloisonnements et croyances qui te font sentir l’opposé de qui tu es vraiment. Tant que tu ne découvriras pas qui tu es, tu continueras à te croire autre et donc tu seras enfermé dans une vision antagoniste où tu vivras sans cesse à travers le heurte de la séparation à l’extrême et avec comme corollaire : la peur extrême de disparaître.

La forme qui t’enferme, le personnage par lequel tu es identifié est le seul problème qui te génère toutes ces peurs. Elles sont pour l’instant le frein à ta propre découverte et pourtant elles peuvent devenir une aide pour voir toutes les failles de ta propre forme. Tout dépend de la forme dans laquelle tu es enfermé ! Cette forme est ce que tu crois être et c’est juste dans la croyance de cette identification que tu te prends pour ce personnage. Comprends aussi que tout est fait pour le protéger et donc pour t’empêcher de pouvoir le dépasser, le transcender, le remettre à sa place.

Il faut comprendre ici que la peur qui est générée provient seulement de la forme qui ressent une peur extrême de ne plus pouvoir exister et d’être en définitive annihiléet cela est vrai d’une certaine manière pourtant toi en tant que conscience, tu n’es en rien ce personnage et donc tout ce qu’il pense, croit ou ressent ne t’appartient pas. Sans ta croyance en lui, il ne peut exister ! Ici, c’est une bataille contre tes propres croyances qui sont la structure même qui fait marcher l’illusion de ton personnage.

Sans toutes ces croyances, tu ne pourrais ressentir de la peur, car tu vibrerais à ta véritable fréquence qui est un bien être absolu puisque tu goûterais l’unité en toute chose. Tu es beaucoup plus que tout ce que tu imaginesmais comprends ici tout le processus que tu peux mettre en place afin d’utiliser toutes tes peurs, touts tes doutes et aussi toute ta souffrance pour découvrir tout ce que tu n’es pas afin de comprendre qui tu es réellement.

La forme dans laquelle tu es enfermé, le personnage à travers toute la structure psychologique qu’il utilise te fait expérimenter tout ce que tu n’es pasmais si tu en comprends toute la teneur, tu peux utiliser toute cette structure autrement, pour qu’elle t’aide à te montrer tout ce que tu n’es pas afin de t’en décharger, de t’en désidentifier pour en fin de compte comprendre qui tu es réellement, authentiquement.

C’est seulement parce que tu ne sais plus qui tu es que tu peux croire devenir autre ! Cette autre possibilité te donne l’opportunité d’expérimenter tout le contraire de ce que tu goûtes originairementmais il n’en reste pourtant qu’un masque, qu’une parure et donc un habit que tu prends un temps pour pouvoir goûter et expérimenter d’autre chose, mais intègres cela totalement : il ne sera jamais qui tu es réellement.

Quand tu comprends cela, quand tu te rappelles cela, tu retrouves de nouvelles possibilités pour ne plus expérimenter tout à sa démesuremais au contraire tout à la mesure de qui tu es réellement. A ce tout nouveau niveau d’interprétation, tu n’es plus dans son plan d’existence, car tu t’es ouvert à ta dimension originelle qui est hors de portée de celle dans laquelle tu étais comme enfermé.

Comprends ainsi qu’en changeant de plan tu te libères ainsi de toute son influence ! Là est véritablement le but, changer de plan comme changer de programme pour que tout ce qui te déstabilisait avant devienne maintenant les leviers qui vont te permettre de redécouvrir tout ce que tu es à travers l’expérience de tout ce que tu n’es plus. La est le mystère le plus grand, car tout le paradoxe d’un côté qui t’enfermait indéfiniment dans toutes tes peurs, tes doutes et tes souffrances infinies, vont t’aider tout au contraire a pouvoir maintenant les dépasser.

Dans la dimension d’où tu proviens et donc d’où tu es réellement le paradoxe n’existe plus, car cette forme, ce personnage n’ont jamais vraiment existé si ce n’est le temps que tu l’as cru. Ainsi toutes les problématiques s’estompent d’elle-même puisqu’elles n’ont plus tout ce qui les génère.

C’est uniquement ta croyance qui générait la réalité du personnage comme c’est la croyance collective qui génère le monde et le système tel qu’il est. Quand tu affrontes la réalité sous l’angle de sa non-existence, tu t’ouvres la possibilité de redécouvrir l’essence de qui tu es et corrélativement de pouvoir vivre un autre monde, puisque tu le régénères à travers toutes tes nouvelles croyances dans une nouvelle forme.

Tout provient de toi et le mieux que tu puisses vivre est de pouvoir te redécouvrir à travers tout ce que tu n’es plus et donc traverser toutes tes peurs en sachant ainsi qu’à chaque fois que ce n’est pas toi qui a peur, mais le personnage. Dès que tu prends entièrement conscience de tout ce processus en toi, cela devient comme un révélateur, un déclencheur pour te permettre de ne plus rentrer dans son jeu, mais de sortir de lui tout en te désidentifiant de lui.

Ainsi toutes tes peurs, tous tes doutes, toutes tes souffrances deviendront le levier qui fera penché la balance vers qui tu es réellement et donnera du poids à ton authentique réalité tout en enlevant l’essence même de ce monde mourant pour lui permettre de renaître dans ces cendres brûlantes et même choquantes tout en lui donnant une forme plus en adéquation avec ta véritable intériorité.

Le royaume du faux s’éteint maintenant, car de plus en plus d’êtres renaissent de toute leur vérité ! Ceci est le monde à venir, car c’est seulement à travers la redécouverte de votre authenticité que vous pourrez apporter la pierre à ce nouveau et authentique monde.

Source: https://oeuvre-spirale.com/

 3,237 

Voir en PDF