EnglishSpanishPortugueseItalianGermanPolishArabicFrench


TARIF RÉDUIT POUR LES ABONNÉS DE LA PRESSE GALACTIQUE

par Norbert

Soyons exemplaires, ayons de plus grandes ambitions que ceux du matériel, car nous vivons dans l’illusion que quelque chose nous appartient, alors que rien n’est à nous.

On est né nu, et on mourra nu, et dans l’intervalle tout nous aura été prêté, considérons que nous ne sommes même pas propriétaires de notre simple chemise. D’ailleurs sur d’autres plans, la matière physique par elle-même n’existe pas (comment être propriétaire de ce qui n’existe pas ?).

Sur le plan de la matérialité actuelle sur terre dans la troisième dimension, nous vivons dans le rêve, dans l’illusion. Personne n’est jamais propriétaire de rien, pas même de son âme, nous la partageons avec Dieu ou plutôt Dieu la partage avec nous.

C’est alors une illusion de penser que l’argent est un grand bien, certains finissent même par s’identifier non seulement à leur corps physique, mais pire à leur compte en banque, leur voiture, leur maison …

Ne nous laissons pas éblouir par cette utopie, modifions notre échelle de valeurs.

Voici la réponse que fit le chef indien Sitting Bull en 1854, au président des États-Unis qui voulait lui acheter les terres, où ce dernier vivait depuis des temps immémoriaux avec toute sa tribu.

 » … La terre est notre mère à tous.  La nature, les animaux, le ciel sont nos frères et sœurs. Peuple blanc, peuple rouge, nous avons tous le même dieu, et toutes les choses se tiennent. Aussi comment peut-on avoir l’idée de vouloir acheter la terre ? C’est une idée étrange pour nous, car la terre n’appartient pas à l’homme, mais l’homme appartient à la terre … »

Prenons conscience que tous ces biens matériels nous ont été envoyés comme un mirage, une épreuve à traverser, à transcender, dans le but de nous faire progresser.

Détachons-nous progressivement de la matière, laissons parler notre cœur, notre âme .

Certain plus que d’autres sont asservis par l’argent, et sont donc moins préoccupés par leur dimension spirituelle, mais à la base, nous avons tous le choix, le libre arbitre et la possibilité de pouvoir nous autodéterminer, même pour les plus matérialistes d’entre nous et ce n’est pas facile, car l’ego, et à son service le mental ont tendance à rester là où ils sont le plus attachés. Rien n’est réellement réel, cela n’existe pour moi que dans la mesure où j’en fais l’expérience, c’est mon expérience qui rend pour moi cela réel. Nous évoluons dans l’onirique. Ne nous laissons donc pas leurrer par nos sens et berner par notre mental, restons détachés de la matière et ouvrons notre cœur.

Ancrons-nous alors solidement à la part de Dieu qui vibre en chacun de nous et qui nous réunit tous, identifions nous à Dieu et alors toute chose nous sera donnée, et aussi incroyable que cela puisse paraître, nous pourrons même en prendre le contrôle, nous nous reconnaîtrons alors en Dieu en étant Dieu.

Remis par l’auteur à la Presse Galactique

 2,542 

Voir en PDF