EnglishSpanishPortugueseItalianGermanPolishArabicFrench


TARIF RÉDUIT POUR LES ABONNÉS DE LA PRESSE GALACTIQUE

par Laurence SIMONNET

Connaître ses besoins pour l’hypersensible ne résout rien.

Comment peut-elle changer de mode de fonctionnement qui est et fait ce qu’elle est ?

Je l’inviterai à prendre conscience qu’elle (la personne hypersensible) n’a pas de limite, de frontière.

Elle ressent tout : les  lieux, les personnes les énergies les pensées, les intentions… comme si elle était ouverte..

Elle est reliée au tout !

Son corps peut l’exprimer le stress que cela lui procure. Il somatise.

Soit elle va être mince voir maigre, car elle ressent qu’elle se fait bouffer par tout ce qui l’entoure et sa réponse peut être la fuite.

Soit elle est plutôt enrobée voir en surcharge, car elle se protège et elle prend de la place pour répondre au stress. Elle ne fuit pas, mais c’est sa façon de combattre … Elle mange, accumule les énergies. Elle les absorbe. Elle conserve tout. Elle retient tout . Dans la confusion que si je suis « grosse, énorme » je ne risque plus rien…. je serai là plus forte !

Soit la réponse pourrait être la fermeture dans une protection. Alors l’hypersensible ne sort plus, elle reste chez elle. Dans un espace sécurisé, délimité. Elle contrôle qui et quoi entre chez elle : les personnes, les énergies, les informations.

Dans les trois réponses au stress, ça coûte aux corps, à l’Être.

L’hypersensible est toujours dans une réponse, car tout est stress pour elle dans sa façon de percevoir ce qui l’entoure… de percevoir les autres. Le repos et la paix sont l’état dont elle aspire.

Difficile dans ces conditions alors de ressentir ses propres besoins s’il n’y a pas de limite avec l’autre, si en réponse à un stress soit  par la fuite soit par le combat… soit vu par la fermeture.

Passer son temps à répondre aux attentes, aux envies….

Revenir à soi c’est se reconnaître ! Se reconnaître, c’est prendre sa place ! Prendre sa place, c’est oser s’affirmer, s’afficher ! Oser s’affirmer, c’est se choisir ! Se choisir, c’est exister ! Exister, c’est vivre !

Quelques pistes :

– Délimiter un espace, créer un espace sacré autour de soi comme une bulle, un cercle que tu vas ressentir, visualiser !

– C’est respirer… respirer pour chasser les énergies qui s’accumulent en toi. C’est respirer pour vivre et te sentir en vie !

– C’est se mettre en relaxation et de l’intérieur de son corps prendre conscience de son espace, des frontières du corps jusqu’à la peau…. ses auras… sortir et revenir en soi…

– C’est se programmer pour que toute émotion ressentie venant de l’extérieur (entourage, lieu…) te traverse, mais ne t’appartienne pas. Et que surtout il ne t’est pas demandé d’y répondre… juste les laisser arriver et repartir… et dans ce cas, plus besoin de répondre à un stress par la fuite, le combat ou la fermeture.

– Vérifier que lorsque tu dis OUI à l’autre, à une émotion, ce n’est pas un NON que tu te donnes.

Juste être en conscience de ce qui est, se joue dans l’instant !

L’hypersensible a beaucoup de joies, d’humour, mais peut le perdre rapidement en laissant envahir leurs espaces.

Alors ils se perdent !

Reprendre, retrouver son humour permet de se détacher.

Voir la vie comme un grand jeu … juste s’amuser à être soi, à s’aimer, à se choisir…

auteure Laurence Simonnet
Semeuse au Grand Jeu de la Vie
Site laurencesimonnet.com

 4,620 

Voir en PDF