FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGermanPolishArabic

REPLAY RÉDUIT POUR LES ABONNÉS DE LA PRESSE GALACTIQUE

par Yvan Poirier

Nous vivons présentement une époque de dévoilements qui dépasse largement la vie sur plusieurs plans d’existence. Voilà pourquoi il est important de comprendre certains de ces plans afin de nous préparer à voir avec nos yeux de chair ce qui sera révélé au cours des prochains temps. Ces plans sont bien réels et font partie de ce que nous avons à vivre lors de la Libération systémique de notre monde.

L’utopie de notre monde est appelée dystopie. En fait, une dystopie est une vision fictive décrivant une société imaginaire organisée de telle façon à empêcher ses résidents de différentes cultures d’atteindre : le bonheur; la joie; la paix, la liberté et l’authenticité. Cette dystopie peut être également considérée comme une utopie qui tourne au cauchemar et CONDUIT à une contre-utopie. Il faut admettre, objectivement, que c’est notre cas dans ce monde de projections holographiques. Cependant et heureusement, nous sommes en train de nous en sortir.

Contrairement à ce que nous lisons et entendons à travers différents médias d’informations publiques, il n’y aura jamais d’autres alternatives au sein de notre monde que celle de la Liberté d’Être au-delà des connaissances, des croyances, et des concepts.

Nous allons vers un mieux-être intérieur qui nous conduit irrévocablement à vivre la Résurrection puis l’Ascension. Ce qui nous attend est la Libération totale de toutes formes-pensées, de toutes franges d’interférence, de toutes couches isolantes, de tous karmas ainsi que de tous les égrégores qui maintiennent la conscience et le subconscient dans cette illusion.

Avec tout mon Amour,


Comment vivre l’ASCENSION FINALE ?…
Voilà le thème du séminaire en cours:

Tarif réduit pour les PARTICIPANTS et les ABONNÉS de la  PG

TOUS LES DÉTAILS ICI

disponible aussi en replay

 5,551 

Voir en PDF

Yvan Poirier

Plusieurs de mes séminaires en replay sont disponibles à prix réduits. Vous pouvez lire mes chroniques ici ou me contacter personnellement.