Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGermanThai

par Marie-Marthe

Repoussez toute frivolité pour atteindre l’immensité du vide intérieur, celui qui recentre, celui qui porte à l’humilité, celui qui vous reconnecte à la plus belle dimension de votre être.

Cette fin d’année qui nous mène vers les fêtes peut pousser certains à s’enfoncer dans tout ce qu’il y a de plus scintillant, étincelant, saupoudrant sur leur passage toutes les paillettes les plus superficielles de leur existence matérielle. Pour ceux-là, ils n’ont de valeur que lorsqu’ils disséminent sur leur chemin de la poudre aux yeux de ceux qui les regardent. Et pour ceux qui ne les regardent pas, ils seraient forcés à croiser leur image aussi scintillante que superficielle puisqu’ils ne verront qu’eux ! Ceux-là s’imposent sur votre chemin, se montrent, et ont pour unique peur le fait qu’on puisse ne pas les remarquer. Ceux-là se noient dans leur existence matérielle sans laquelle ils ne sauraient pas à quoi se rattacher. Enlevez-leur les paillettes, les lunettes, leur déguisement doré serti de marques ou de diamants, et ils se sentiraient vides ou en manque d’appartenance.
La vanité les nourrit, jusqu’à les rendre aveugles du vide de leur existence. Leur aveuglement sur eux-mêmes n’est pas une déficience, mais un choix. Savent-ils au moins qui ils sont, ce qu’ils font et ce qu’ils aiment ? Retirez-leur de la bouche toutes les réponses matérielles, et il ne leur restera plus qu’un soupir profond pour vous répondre. L’appât du gain et l’apparat sont pour eux les principaux bénéfices de cette vie terrestre.
Cela est leur choix, on peut les aider à diriger leur regard, mais on ne peut les forcer à porter les lunettes de la vie pour leur faire regagner la vue. Leur vanité les accapare et ils n’ont que faire des multiples opportunités qui pourraient les mener à balayer l’opulence pour trouver une vie de sens.
Ils choisissent de maquiller la forme pour mieux cacher leur puits sans fond.

Le plus important est là : tournons nos regards sur ceux qui poussent et tendent à modeler et peaufiner la forme de leur être en fonction du sens de leur vie. Ceux-là seront de plus en plus nombreux et ils auront besoin d’êtres qui les éclairent à leurs côtés pour sauter le fossé de la vanité et rejoindre la montagne ascensionnelle de l’être. Ils se cherchent et se transforment. La vacuité leur tend la main pour atteindre une dimension plus élevée et qui les mènera à plus de compréhension et de discernement. Aidez-les à faire le vide intérieur pour mieux retrouver leur chemin.
La reconnexion profonde qui mène à la conscience universelle les attend en bout de chemin. C’est cette conscience qui est le signe d’une véritable reconnexion.

Cette fin d’année est l’opportunité de diriger plus finement vos choix pour distinguer là où vous voulez précisément apporter un peu plus de lumière sur votre chemin.
Choisirez-vous la lumière artificielle qui mène aux profondeurs du plan matériel ? Ou choisirez-vous de déployer votre propre lumière qui mène à votre ascension et qui vous dirigera à la reconnexion ?

Exercice méditatif :

Si vous le souhaitez, je vous propose de faire un exercice méditatif qui vous permettra de ressentir le vide intérieur, afin de vous déconnecter de ce plan et pour mieux vous reconnecter à qui vous êtes. Ayez la simple volonté de suivre ce qui vous sera dit sans vous poser de question, sans réfléchir.

Pour cet exercice, prenez le temps de vous installer confortablement assis ou assise sur un fauteuil, une chaise ou votre canapé par exemple. Prenez une couverture que vous mettrez sur vous et qui vous couvrira des pieds jusqu’au bas du ventre. Vous pouvez en mettre une autre légère sur vos épaules si besoin pour vous couvrir le dos et la poitrine. Vos pieds sont posés sur le sol, prenez garde d’avoir vos orteils complètement décrispés, vos jambes relâchées, et vos bras sur les côtés de votre buste, détendus et presque mous, se reposant complètement sur l’assise et le dossier de votre fauteuil ou canapé.

Fermez les yeux. Prenez le temps de prendre quelques grandes inspirations et expirations à votre rythme en expirant de la manière dont vous en avez le plus besoin, par le nez, ou par la bouche.

Puis, relâchez complètement les traits du visage, décrispez votre visage, détendez-le. Relâchez votre front, vos joues, votre bouche. Relâchez votre langue et laissez-la prendre toute sa place dans la largeur de votre bouche.

Continuez vos inspirations longues et lentes toujours à votre rythme, car c’est celui qui vous convient le mieux au moment présent. Peut-être que vos expirations ne se font plus que par le nez, ou peut-être toujours par la bouche. Écoutez vos besoins, adaptez-vous à eux.

Petit à petit, reprenez une respiration naturelle et instinctive, à votre rythme.

Et puis, demandez intérieurement à être relié aux êtres de lumière. Les êtres de lumière, s’il vous plaît, reliez-vous à moi. Vous pouvez ressentir un fourmillement, une vague de chaleur, un apaisement par exemple. Laissez la sensation qui vous est intime et personnelle vous traverser.

Ressentez la gratitude qui vous traverse et dites un simple merci à ces êtres de lumière. Ressentez en vous l’impact de ce merci. Peut-être pouvez-vous ressentir un peu plus de chaleur au centre de votre poitrine, dans votre chakra du cœur.
Merci.

Ressentez cette gratitude qui offre la joie de ressentir l’humilité au sein de votre cœur. Votre cœur se nourrit et s’expanse à la fois dans ces moments.
Ressentez cet apaisement et ce lâcher-prise complet. Plus rien de ce qui est autour de vous dans cette densité n’a d’importance. Seul votre cœur vous porte.
Vous pouvez maintenant aller un peu plus loin dans l’exercice.
De ce cœur rempli de gratitude et d’humilité se déploie une énergie blanche et vaporeuse. À chacune de vos inspirations, cette énergie se renforce et devient de plus en plus blanche, et, à chacune de vos expirations, elle s’expanse en bas et en haut de votre chakra du cœur, à droite et à gauche de celui-ci.
Inspirez et expirez toujours à votre propre rythme.

Continuez à étendre en vous les vibrations légères de cette belle énergie blanche. Tel un nuage qui grossit, cette énergie vaporeuse s’étend de plus en plus en vous.
Les êtres de lumière eux, sont toujours à côté de vous, ou peut-être, juste derrière vous. Leur énergie vous porte et vous soutient, elle vous fait vibrer plus haut et purifie votre être.

Vous pouvez, en leur présence, affirmer votre intention intime d’être au quotidien, au service de la lumière.

Laissez le nuage formé à l’intérieur de vous continuer à prendre place au fur et à mesure de vos inspirations et de vos expirations. Laissez-le pénétrer vos membres, laissez-le pénétrer votre cou, votre tête.

Vous pouvez peut-être ressentir un léger fourmillement à mesure que vous faites grandir votre nuage intérieur.

Ce nuage est de plus en plus blanc et a complètement enveloppé avec grande bienveillance chacun de vos organes, chacun de vos os, de vos muscles. Il amène le vide en vous. Il vous rend de plus en plus léger ou légère. Cette légèreté vous fait fondre complètement dans le fauteuil ou le canapé sur lequel vous êtes. Vous êtes à la fois vide et plein. Votre conscience se confond avec tout ce qui vous entoure. Votre être vous porte, mais la vacuité de votre être incarné vous offre la possibilité de ressentir qui vous êtes vraiment et ce à quoi vous êtes relié.

Dans cet état, vous sentez-vous plus relié à la densité qui est invisible et impalpable, ou à la profondeur de votre être ? Cet état de vide intérieur vous relie à tout et efface votre lourdeur terrestre afin de vous reconnecter à la légèreté de votre âme, à l’humilité de votre cœur, le point d’accès principal à votre âme.

Prenez le temps de rester ainsi un moment.
Sentez-vous libéré, pleinement libre.
Profitez de ce moment qui vous porte.

Vous pouvez remercier une dernière fois les êtres de lumière pour leur accompagnement, pour leur présence.
Merci.

Vous pouvez maintenant reprendre une respiration un peu plus profonde et laisser plus d’amplitude à votre souffle. Le nuage intérieur qui vous a porté se dissipe petit à petit à l’intérieur de vous et laisse place de nouveau au poids de chacun de vos organes, de vos muscles, de vos os.

Vos pieds se reconnectent profondément à la terre qui vous porte. L’énergie tellurique remonte en vous avec force, chaleur et puissance. Elle vous apporte l’énergie dont vous avez besoin maintenant, là où vous en avez besoin.
Reprenez contact avec chacun de vos membres. Vous pouvez, toujours les yeux fermés, bouger votre cou de gauche à droite, de droite à gauche et en petits cercles lents. Vous pouvez, bouger vos doigts, vos poignets. Vous pouvez, bouger vos jambes et puis vos pieds.

Ouvrez les yeux et reprenez contact avec ce qui vous entoure sans oublier votre expérience.

Marie-Marthe

Source : https://connexion-universelle.com

 3,618 

Print Friendly, PDF & Email