Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGerman

par Emmanuel Dagher

2022 a jusqu’à présent apporté avec lui beaucoup de mouvement vers l’avant, et une invitation à commencer les prochaines étapes de notre voyage.

Il est important de ne pas trop se laisser distraire par l’agitation de la maison et du travail, afin d’être ouvert et disponible à la guidance de notre sagesse intérieure.

Cette sagesse peut agir comme une boussole, en nous aidant à nous aligner sur les personnes, les lieux et les expériences qui nous font le plus grand bien.

À partir de maintenant et jusqu’au 20 mars environ, nous aurons l’occasion de ralentir et de nous reposer avant le début du prochain grand cycle de progression.

Ces prochaines semaines seront un excellent moment pour réfléchir à la croissance personnelle, à la guérison et aux leçons que nous avons acquises au cours de l’année passée, et pour nous permettre de les intégrer dans notre réalité actuelle.

Qu’est-ce qui a changé ? Qu’est-ce qui n’a peut-être pas changé ? Quels sont nos intentions, nos objectifs et nos visions pour l’année à venir ? Le moment est venu de clarifier les réponses à ces questions.

À partir du 20 mars, le temps que nous aurons consacré à ce genre d’introspection nous aidera à être prêts à embrasser le mouvement vers l’avant qui prendra de l’ampleur à ce moment-là.

Nous serons alors prêts à prendre des mesures inspirées pour manifester nos intentions, nos objectifs et nos visions.

Laisser briller notre amour
Au cours des prochaines semaines, nous pourrions remarquer que nous sommes en phase avec ceux qui nous entourent – plus que nous ne l’avons été depuis longtemps. Cela aidera l’amour de soi que nous avons nourri et construit à être exprimé et partagé avec les autres.

L’amour nous permet de voir la perfection en toute chose. Il nous permet de voir au-delà des illusions de la séparation.

Choisir l’Amour comme notre chemin quotidien n’est qu’un choix, et nécessite une pratique continue.

Certains jours, il peut être difficile de choisir l’amour. C’est alors que le fait de se rappeler d’être doux avec soi-même peut nous aider à revenir à un état de grâce, où l’Amour coule facilement.

L’amour universel est une fréquence inébranlable qui traverse toute la vie.

Choisir de partager l’Amour Universel signifie que nous exprimons l’Amour en nous reconnaissant et en honorant nous-mêmes et les autres, sans jugement.

À ce moment-là, lorsque nous choisissons l’Amour, toutes les résistances que nous avons à la vie peuvent se dissoudre, de sorte que tout dans nos vies peut couler avec plus de facilité.

Les prochaines semaines nous offriront l’opportunité d’exprimer et de partager l’Amour d’une manière aimable, respectueuse et compatissante.

Au début du mois de mars, l’énergie de la romance sera dans l’air. En effet, Vénus et Mars seront assez proches l’un de l’autre dans le ciel.

Vénus est la planète de l’amour, et Mars est la planète de la passion. Nous pourrions remarquer un désir de se concentrer sur les relations existantes, ou d’en commencer une nouvelle.

Lorsque ces deux planètes se rencontrent de cette manière, cela peut annoncer une période de nouveaux intérêts amoureux. Les personnes qui sont déjà dans une relation remarquent souvent un regain de vitalité dans leur connexion.

Temps d’action
Au cours de la troisième semaine de mars, nous ressentirons une impulsion intérieure qui nous poussera à entreprendre des actions extérieures plus substantielles.

Nous pourrions en faire l’expérience de différentes manières, comme par exemple :

  • le lancement d’un nouveau projet, d’un nouveau travail ou d’une nouvelle entreprise créative
  • Nettoyage et résolution de dettes passées (personnelles, financières, etc.)
  • déménager dans une nouvelle maison ou un nouvel endroit
    constater des changements dans notre appétit et nos habitudes alimentaires
  • Être plus sociable et extraverti
  • Entamer une nouvelle relation ou amitié, ou raviver une relation passée ou présente
  • Se sentir plus motivé et orienté vers l’action
  • Faire un voyage
  • Faire de l’exercice ou être plus actif physiquement
  • apprendre quelque chose de nouveau, peut-être en suivant un cours ou une classe
  • Débarrasser / nettoyer notre espace de vie

Quel que soit le type d’action que nous entreprenons, il est important qu’elle nous donne un sentiment d’expansion et d’autonomie.

Un regard plus attentif sur le type d’action que nous choisissons
Il existe deux types d’action : l’action inspirée et l’action forcée.

Lorsque nous essayons d’entreprendre une action forcée, nous nous heurtons généralement à une grande résistance.

Faire ou forcer quelque chose à se produire exige souvent que nous consacrions beaucoup de temps et d’énergie à quelque chose qui n’est peut-être pas naturel pour nous. Cela semble souvent difficile et demande beaucoup de contrôle extérieur.

Beaucoup d’entre nous ont grandi en apprenant que c’est en faisant ou en forçant quelque chose à se produire qu’on y arrive. On nous a appris que si nous nous affirmions pour faire de nos rêves une réalité, nous serions récompensés par des résultats positifs.

On nous a appris que plus nous travaillions dur, plus nous pouvions acquérir de choses pour nous rendre heureux.

Même si cette méthode peut fonctionner temporairement, la plupart du temps, elle a un prix élevé, comme la perturbation de notre bien-être.

Lorsque nous fonctionnons en essayant toujours de faire ou de forcer quelque chose à se produire, cela met généralement beaucoup de pression et de stress sur nos corps émotionnels et mentaux.

Avec le temps, cela se traduit par un déséquilibre dans notre corps émotionnel, mental ou physique.

Mais il existe un type d’action qui n’exige pas de nous de pousser si fort, et c’est l’action inspirée.

Lorsque nous prenons des mesures inspirées, nous le faisons à partir d’un lieu de conscience, de facilité et de grâce.

Nous devenons tellement présents aux opportunités et aux bénédictions que l’Univers nous offre, que nous y accédons facilement à partir d’un lieu de gratitude. Il n’y a pas besoin de force, de contrôle ou de pression.

Avec l’action inspirée vient la certitude que l’Univers/Notre Esprit nous soutient.

Depuis cet espace, nous n’avons plus besoin de microgérer chaque détail spécifique. Cela nous donne le temps de nous concentrer sur des choses qui nous semblent plus agréables et plus libres.

Prendre des mesures inspirées ne doit pas être confondu avec le fait de rester assis et d’attendre que la vie fasse bouger les choses pour nous.

Cela signifie cependant que nous choisissons intentionnellement d’être présents et ouverts aux opportunités qui se présentent à nous.

L’Univers/Notre Esprit nous offre constamment de nouvelles opportunités et bénédictions qui nous aideront à créer le genre de vie que nous désirons vraiment.

Cependant, lorsque nous sommes concentrés sur l’avenir ou que nous nous attardons sur le passé, nous avons tendance à manquer ce qui nous est présenté dans le moment présent.

C’est dans ce moment présent que nous sommes les créateurs les plus efficaces et délibérés de notre vie.

Se démêler
Les périodes d’action sont l’occasion de nous détacher des schémas dysfonctionnels qui se produisent dans la matrice.

Tout ce que nous voyons se produire sur la scène mondiale est le reflet direct de ce qui s’est passé en chacun de nous, que nous préférions l’admettre ou non.

Par exemple, il peut être facile de concentrer notre attention sur le blâme et le dénigrement de personnes, de groupes et d’organisations extérieurs à nous qui ne font pas ce que nous pensons qu’ils devraient faire.

Pourtant, lorsque nous blâmons les autres, nous créons en fait une dette karmique avec eux qui nous oblige à leur donner tout notre pouvoir. Cette dette karmique nous attache à ces personnes, groupes et organisations, ce qui nous oblige à apprendre des leçons difficiles, afin d’arriver à un endroit où nous pourrons enfin nous libérer de ces dettes.

Ce qui se passe réellement lorsque nous participons à ce genre de comportement, c’est que nous ne faisons que contribuer davantage à la matrice de la peur, plutôt que de choisir d’entrer dans la matrice de l’Amour.

Au fond, en blâmant les autres, nous ne faisons que nous blâmer nous-mêmes, plutôt que d’avoir un impact positif sur le monde.

Il s’agit d’une forme de distraction créée par l’esprit qui nous place sur une « roue de hamster » énergétique.

Nous sommes alors coincés dans un monde de séparation, où la liberté intérieure est rare.

Nous pouvons commencer à sortir de cette roue de hamster en nous demandant :

« En quoi cela me sert-il de continuer à blâmer les autres, et finalement moi-même, pour les choses que je n’aime pas dans le monde ? ».

« Qui suis-je, lorsque je ne me distrais plus avec le besoin de blâmer ? »

Des questions comme celles-ci peuvent nous aider à ouvrir de nouvelles voies pour être plus aligné avec notre soi authentique. C’est ainsi que nous sommes capables de sortir de la roue du hamster de la lutte.

Dans l’ensemble, mars sera un mois plein de merveilleuse expansion, si nous sommes prêts à la créer et à l’expérimenter.

Jusqu’à la prochaine fois,

Miraculeusement vôtre,
Emmanuel

English version : https://emmanueldagher.com/

Traduit et partagé par la Presse Galactique

 5,176 

Print Friendly, PDF & Email