Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGerman
Précédent
Suivant

par Dr Schavi

La NASA a signalé que l’éruption solaire « M4 » et la CME de lundi 28 mars 2022 étaient un « tsunami solaire » (des ondes de particules de protons extrêmement élevées causées par une explosion solaire) qui a puissamment ionisé la haute atmosphère de notre planète, provoquant des coupures radio étendues.

D’autres interférences avec les appareils technologiques peuvent également se produire avec ce type d’énergie cosmique.

Les avions en vol signalent également des problèmes avec les appareils radio.

Si vos ordinateurs, téléphones portables, etc. ont des problèmes (plus que d’habitude), c’est probablement la cause.

Ces énergies seront présentes pendant plusieurs jours encore, avec l’arrivée consécutive d’éruptions solaires (niveaux « C-Class » et « M-Class »), de CME et de vents accrus.

La NASA et d’autres organisations scientifiques du monde entier surveillent le comportement du Soleil pour détecter toute nouvelle activité élevée.

Il semble que le Soleil ne se contente pas de parler avec des encodages, des téléchargements et des messages à notre ADN, il leur crie après !

Comme il faut environ trois jours pour que l’énergie cosmique atteigne notre planète, on estime que le plein impact de cet événement n’atteindra pas la Terre/Gaia avant mercredi 30 mars.

Cependant, il arrive souvent que ces événements atteignent notre planète avant leur arrivée prévue.

Plus l’arrivée de ces énergies retarde, plus elles ont tendance à être fortes, même si leur « décollage » peut être immédiatement ressenti par beaucoup en raison de l’immensité du Soleil par rapport à notre planète.

L' »indice KP », qui enregistre les activations des champs intérieurs et extérieurs de notre planète, est évalué à un niveau « instable ».

Il changera probablement à « tempête » lorsque l’impact de l’éruption et de la CME se fera sentir.

Plusieurs taches solaires plus grandes que la Terre/Gaia ont été détectées et crépitent avec la possibilité d’autres éruptions de classe M, car l’énergie arrive sur notre planète à la fois par sa face solaire et par sa face cachée (face arrière).

Les vents solaires font des aller-retour entre 400 et plus de 500 km/s (kilomètres par seconde), soit bien plus que des millions de miles par heure.

Toutes ces forces cosmiques affectent la création planétaire : les humains, les animaux, la vie végétale.

L’ADN de toute chose est en train de changer, de se transformer et de renaître de manière puissante. La science dominante rapporte maintenant que la planète est en train de déplacer ses pôles.

English version : https://www.disclosurenews.it/

Traduit et partagé par la Presse Galactique

 4,323 

Print Friendly, PDF & Email
Précédent
Suivant