Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGermanThai

par Dr. Schavi M. Ali

Comme prévu, le Soleil de notre système solaire, assisté du Grand Soleil Central, a déclenché une puissante éruption solaire « X1.3 », et une autre éjection de masse coronale (CME) fait directement face à notre planète. Il s’agira d’une autre « CME cannibale » qui est le genre de CME (particules de plasma de rayonnement) qui se rassemblent en un seul groupe et dévorent diverses substances vibratoires se déplaçant dans l’espace.

Les aurores boréales, qui sont de si belles bandes de couleur, sont des signaux de l’activité des CME. Les « aurores boréales » et les « aurores australes » que l’on voit en avion sont des signes de CME.

La LUMIÈRE afflue sur notre planète et dans notre galaxie de manière plus puissante qu’au cours des époques précédentes, et ce, à bien des égards, mais le Soleil est notre principal moyen de transmission et de réception de la LUMIÈRE et du SON, orchestré par le Grand Soleil Central.

L’ancienne écriture connue sous le nom d’ATHARVA VEDA, un texte de guérison védique, enseigne les bienfaits des énergies solaires pour nous donner un bon cœur, un esprit équilibré, la santé des os, des yeux, de la peau et un bien-être général.

Le mantra spécifique enseigné en référence au Soleil est : « AUM GHRINI SURYA NAMAHA » (« Oh, Divin, je m’incline devant la LUMIERE et la CHALEUR du Soleil »).
Ce texte enseigne que « le Soleil est la source d’énergie et de puissance ».

Il parle également du Soleil qui émet des « Bhogas » qui sont des courants positifs et négatifs de fréquences énergétiques. Ceux qui ont étudié et qui étudient actuellement les anciens textes védiques pensent que les anciens « Rishis » (Sages) en savaient plus sur l’électricité que les scientifiques modernes.

Après avoir chanté le mantra mentionné précédemment, il est recommandé de manger une combinaison de riz, de curcuma, de miel et de pétales de fleurs de rose – une recette d’entretien qui peut être dégustée quotidiennement.

Tous les bienfaits individuels de chacun de ces aliments, issus de cette ancienne recette de l’AYURVEDA (« Science de la vie ») donnée par les « Vaidyas », qui sont les médecins ayurvédiques, sont également validés par les herboristes et les naturopathes d’aujourd’hui. Bien sûr, pour les problèmes de santé très sérieux, d’autres herbes sont également suggérées, comme les herbes « Arjuna » ou « Motherwort » pour l’hypertension, les palpitations cardiaques et la guérison générale du système nerveux.

Un « Vaidya » de l' »Ayurveda » suggérera également certains mantras, des huiles essentielles, des couleurs à porter, des pierres précieuses à porter, des techniques de massage et d’autres méthodes naturelles dans le domaine de ce que l’on appelle aujourd’hui la « médecine énergétique » ou la « médecine vibrationnelle ».

Les besoins d’une personne dépendent de son « Dosha » (« Constitution ») qui est soit PITTA, VATA ou KAPHA. La plupart des gens ont un « Dosha » général particulier et certains des deux autres comme sous-doshas.

Cependant, pour en revenir à l’objet de notre discussion, le Soleil, en tant que centre de la « Voie lactée », possède une énergie électromagnétique qui entoure chaque planète du système solaire et que l’on appelle l' »héliosphère ».

Dieter Broers, physicien allemand, a déclaré dans son livre intitulé « SOLAR REVOLUTION » que les augmentations de l’activité solaire telles que les éruptions, les vents, les CME, etc. créent des avancées dans les capacités créatives, mentales et spirituelles de l’homme.

Il a étudié en profondeur les effets des champs électromagnétiques sur les systèmes biologiques.

Il prédit dans son livre que bientôt la télépathie, la perception extra-sensorielle et les quotients intellectuels élevés seront des caractéristiques ordinaires et donc « normales » des humains.

Un autre chercheur cosmique à noter est le scientifique allemand Paul Otto Hesse qui a publié DER JUNG STE TAG (« Le jour récent ») en 1949, dans lequel il affirme que notre système solaire traverse la « ceinture de photons » (une région du cosmos en forme de beignet qui émet des fréquences électromagnétiques intenses) deux fois entre 24 000 et 26 000 ans.

Il atteint la zone centrale de cette « ceinture » tous les 11 000 à 13 000 ans.

La plus récente entrée de notre système solaire aurait eu lieu en mai 1998, et il lui faut environ 2 000 ans pour traverser ses douze tourbillons.

À ces moments-là, les conditions météorologiques sur notre planète changent, et l’ADN du vaisseau physique humain se transforme en devenant progressivement renforcé.

Cependant, même si les deux personnes mentionnées sont certainement des érudits dans leur domaine, il arrive parfois que les gens d’aujourd’hui pensent que seuls les enseignements de l’époque actuelle sont valables – que rien n’existait auparavant d’un savoir aussi stupéfiant.

Ces personnes ne réalisent pas que la connaissance cosmique (et d’autres types de connaissances) a existé dans ce que l’on peut appeler les lignes de temps « ultra anciennes » et que, par conséquent, une grande partie de la connaissance actuelle est enracinée dans des époques antérieures.

L’un de ces enseignements antérieurs est que la SOURCE choisit de transformer la création à la VOLONTÉ DIVINE et ne peut donc pas être limité à des périodes de temps spécifiques pour que des actions spécifiques aient lieu.

Par exemple, au fur et à mesure que l’humanité s’élève dans la conscience collective en choisissant librement de le faire ou non, les périodes de temps peuvent être allongées ou raccourcies en fonction de divers événements cosmiques, comme le temps nécessaire pour traverser la « ceinture de photons ».

Lorsque nous, scientifiques cosmiques, parlons de « continuums espace-temps », par exemple, nous ne parlons que d’un cadre de référence en termes de temps.

Seule la SOURCE détient la clé du temps et de tous les « paramanus » (« atomes ») des éléments physiques de la création.
Le RIG VEDA affirme que : « VISHNU est le plus ancien de tous ». « Rien n’a créé VISHNU, et pourtant VISHNU a tout créé ».

Le texte dit également que VISHNU est « omniprésent », qu’il est « la cause de toutes les causes », qu’il est « Sri Matre » (« Mère divine »), qu’il est « tous les mantras », qu’il « transcende le temps lui-même ».

Le titre/nom VISHNU, qui est également connu sous le nom de NARAYANA, se traduit par LE SOUTIENATEUR.

Même si les caractéristiques de la SOURCE sont dépeintes comme des aspects spécifiques des « choses » de la création connues sous le nom de « murties » (« représentations ») et ont des noms et des formes particuliers, ceux qui sont bien versés dans les anciennes écritures de SANATANA DHARMA (« Voie éternelle ») comprennent que ce que l’on appelle souvent « DIEU » est UN, une PRÉSENCE INFINIE, l’ABSOLU – qui n’est ni mâle ni femelle comme l’humanité a tendance à percevoir « DIEU » (bien que la plupart des gens d’orientation occidentale utilisent les pronoms masculins, « Il » et « Lui » en référence à la SOURCE).

Même le mot « humanité » évoque pour beaucoup de gens une forme masculine, mais ce mot « homme » vient du sanskrit « Manas » qui se traduit par « Esprit » ou « Conscience ».

Ainsi, les femmes et les hommes de l’entité humaine constituent « l’humanité ».

Alors que la LUMIÈRE, dans ses différents « chants » et « danses », s’élève à travers l' »Auditorium cosmique », virevoltant parfois légèrement et martelant parfois des rythmes forts, comme elle le fait actuellement, la mémoire cellulaire sera davantage nettoyée, permettant à la LUMIÈRE de pénétrer pour créer de nouveaux enregistrements plus facilement.

Certains nettoyages peuvent avoir lieu dans des rêves – des voyages dans d’autres existences ou des guérisons d’expériences profondément ancrées.
La LUMIÈRE peut se présenter sous forme de messages du Soi Supérieur, qui peuvent être validés ultérieurement de manière mystique. Pour certaines personnes, elle peut se manifester lorsqu’elles s’ouvrent consciemment à des informations qu’elles avaient peut-être négligées auparavant et qu’elles acceptent donc d’étudier plus en profondeur.

Par conséquent, la LUMIÈRE vient aux individus de nombreuses façons, mais elle est offerte à tous. Nous sommes libres de choisir son invitation ou non.

Ainsi, l’humanité dite moderne peut penser qu’elle sait tout et refuser d’écouter d’autres points de vue et continuer à vivre dans le chaos et la confusion, ou bien il peut y avoir une autorisation de la LUMIÈRE pour faire avancer la planète vers les anciennes et nouvelles RÉVÉLATIONS DIVINES.

Sri Yukteswar, le gourou de Sri Paramahansa Yogananda, a déclaré dans son livre THE HOLY SCIENCE que les « yugas » (« âges ») ont des cycles ascendants et descendants.

Le cycle ascendant pour sortir du « Kali Yuga », qui est le « Dwarpa Yuga », doit commencer en 2025.

Il est intéressant de noter que c’est juste après que la planète de transformation Pluton sera arrivée dans le Verseau tropical et dans le Capricorne sidéral en 2024.

Nous nous trouvons donc dans une période de transition où une plus grande partie de l’humanité aura l’occasion de s’élever dans sa conscience spirituelle.
Sri Yukteswar poursuit en enseignant qu’avant le début de la nouvelle ère, il y aura des conditions majeures accrues sur notre planète, comme de forts tremblements de terre, des éruptions volcaniques, des inondations, etc.

L’énergie cosmique est certainement en train de réaliser une « production » majeure, tout comme Sri Yukteswar et les Sages qui l’ont précédé – femmes et hommes – nous ont informés qu’ils le feraient.

Ces énergies l’ont fait auparavant au cours de nombreuses « ères », « éons » et « âges » – quelle que soit la terminologie que nous souhaitons employer pour discuter des séquences temporelles.

Cependant, nous devons parler maintenant sans donner de mesures numériques spécifiques aux activités dans le cosmos et sans utiliser les explications logiques scientifiques traditionnelles de la « danse cosmique ».

En tant que « lumières » de la LUMIÈRE, nous sommes comme le Soleil qui reçoit ses messages et ses activations du Grand Soleil Central.

Cela doit nous amener à être ouverts à un enseignement continu, et nous devons plonger profondément dans les « eaux » de la connaissance et de la sagesse – et non pas marcher sur la pointe des pieds dans ses parties peu profondes.

Nous devons danser en rythme avec la SOURCE pour faire en sorte que la cristallisation soit une réalité.
Êtes-vous prêt pour la « production » appelée LE SAUT DANS LA LUMIÈRE ?

Si vous l’êtes, sachez qu’il se peut que certaines occurrences cosmiques ne prennent pas le temps de se dérouler.

Les activités dans le cosmos modifient quotidiennement les croyances scientifiques traditionnelles.

Des changements majeurs peuvent se produire en un clin d’œil ou sur une longue période de temps.

Une chose est certaine : nous sommes bel et bien dans une période de transformation.

Quel que soit votre chemin, tous les livres saints du monde enseignent des messages similaires.

Certains peuvent aller plus loin dans les détails, mais une mer est bien plus profonde qu’un lac, même si les eaux du lac peuvent se jeter dans la mer.

English version : https://www.disclosurenews.it/

Traduit et partagé par la Presse Galactique

 6,300 

Print Friendly, PDF & Email