Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGerman

par Régis Raphaêl Violette

Il y a un temps pour discuter, et il y a un temps pour ne rien dire. Pour comprendre ce qui se dit, ce qui se révèle, plongeons au centre de l’action, nous nous trouvons dans ce monde où tout est axé sur la discussion, quelles que soient les expériences et les apprentissages, chacun discute du pourquoi, du comment et dans quel but. Ainsi, le temps est à la discussion, au partage des expériences, vécues ou non, permettant l’apprentissage, quels que soient les choix, car chacun écoute et agit en fonction de ce qu’il pense, croit et prétend être. Il est facile d’imaginer un groupe de personnes se réunissant pour partager leurs expériences, leurs apprentissages, de ce qu’elles pensent, croient et prétendent être. Chacune de ces personnes ayant ses propres expériences et apprentissages, n’ont pas le même vécu, que faut-il comprendre dans ce groupe de partage où chacun a cette liberté de parole ? Nous pouvons imaginer que toutes ces personnes qui assistent à ce groupe de discussion reçoivent la lumière appropriée pour chacun, quelle que soit la motivation de ce rassemblement. Tout est juste, tout a un but et tout contribue à révéler une vérité absolue.

Le but de ce message n’est pas de juger qui que ce soit ou quoi que ce soit, mais simplement de révéler le pourquoi et le comment de tout. Puisque l’on fait partie de ce monde, tous discutent de leurs expériences et apprentissages, selon l’expérience de chacun. Comme il est dit dans le titre de ce message, il y a un temps pour discuter et un temps pour ne rien dire. Il est facile de comprendre que chacun veut exprimer ses expériences et ses apprentissages, quelle que soit sa motivation. Et il y a un temps pour ne rien dire, où la motivation n’est plus, le besoin de partager sa vie, ses expériences et ses apprentissages n’a plus de raison d’être, ni dans un groupe de partage, ni dans quoi que ce soit d’autre, ce qui compte c’est juste de révéler cette vérité absolue en laissant cette liberté à l’intelligence absolue d’agir, notre vraie nature divine.

On m’a demandé si je voulais rejoindre un groupe sur messenger, pour partager son expérience sur ce qui motive chacun à faire ce groupe de discussion, où chacun est libre d’apporter son point de vue. Et cela a donné naissance à ce message, il y a un temps pour discuter et un temps pour ne rien dire. Ne rien dire ne veut pas dire ne rien faire, on se rend compte que la motivation n’est plus de discuter, de parlementer, de réagir, d’imposer ou d’ajouter son point de vue. Beaucoup sont à ce stade, non pas d’être dans le faire, mais juste d’être pour vivre ce grand amour absolu et inconditionnel, en laissant à tous cette liberté d’être, ce qu’ils pensent, croient et prétendent être.

Ceci est en résonance avec le cœur, lorsqu’on ne ressent aucune motivation à participer à quoi que ce soit, à ne plus argumenter, à ne plus alimenter aucune histoire de ce monde, ne plus être dans l’identification, non pas dans un détachement total de ce monde, mais dans le plus grand amour, l’acceptation, l’accueil, le respect et l’accompagnement qui soit, et ce quelle que soit l’expérience, le vécu et l’apprentissage de chacun, de tout ce qui est, quelle que soit la réalité, dimension ou autre, tout est vécu dans l’amour absolu et inconditionnel. Il n’y a plus de jugement, car, quels que soient l’expérience et l’apprentissage, tout a pour but de réaliser notre véritable nature divine, qui n’a ni début ni fin dans l’éternel présent. Ce qui sert d’ancrage à ce monde, ou quelle que soit la dimension, réalité ou autre, tout est l’expression de la lumière éternelle, l’intelligence absolue de l’éternel présent, qui par la pensée créatrice crée toutes les possibilités et cela dans un seul but, celui de révéler notre véritable nature divine. Ne pas s’identifier à quoi que ce soit ou à qui que ce soit, à tout ce qui est éphémère, mais en l’intelligence absolue de l’éternel présent, et prendre conscience que tout est son œuvre, sans quoi il ne peut y avoir de véritable éveil à sa véritable nature divine, dans la lumière absolue de l’éternel présent.

L’heure n’est plus à la discussion, mais à l’amour absolu et inconditionnel, révélant notre véritable nature divine, et ce dans le plus grand amour qui soit envers tout ce qui est éphémère.

Régis Raphaël Violette

Source: https://justeetre.blogspot.com/

 5,926 

Print Friendly, PDF & Email