Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGerman

Transmis par Sylvain Didelot

Chers enfants de la Lumière, je salue chacun d’entre vous. Je suis Gabriel, venu porter ce soir, dans votre moment, dans votre temps, dans votre espace, un message, une harmonisation, car à travers mes mots, c’est l’harmonie que je souhaite dispenser à chacun d’entre vous, chacune d’entre vous.

Mes âmes, mes amis, enfants de la Lumière et de l’Amour, vous traversez une période qui reste et sera encore compliquée, compliquée dans votre compréhension, compliquée dans votre acceptation, compliquée parce qu’elle va vous forcer à évoluer, à changer.

C’est peut-être dans cette force qu’il faut trouver le réel sens de cette expérience. C’est peut-être dans cette « obligation » qu’il faut trouver un éveil intérieur, une puissance d’Amour, une puissance Lumineuse qui amène, et amènera chacun d’entre vous, à se reconnaître à sa juste place.

Vous avez, dans le temps que vous traversez, subi cette épreuve de changement des corps, changement des énergies. Cela va se poursuivre. Votre corps se transforme encore.

Votre corps évolue, car, oui, l’essence humaine dans laquelle vous êtes, l’espace humain dans lequel vous êtes, évolue sans cesse. Votre « espèce » » n’est pas aboutie, n’est pas le règne supérieur de l’existence terrestre, alors votre règne évolue encore.

Et alors que votre corps évolue dans son essence chimique, physique, spirituelle aussi, vous allez recevoir des énergies, des informations, qui permettront à votre corps de s’aligner avec la Puissance Divine, avec la Source elle-même.

Vos corps vont être préparés, et sont déjà pour beaucoup préparés, à recevoir l’influence plus profonde de votre guidance.

Cela va se manifester par des intuitions très fortes, par une connaissance des mensonges et nous savons, comme l’Esprit Saint le sait en vous, que vous êtes bercés de mensonges dans votre monde. Quand je dis « bercés », c’est que certains s’endorment sous ce mensonge, ne s’éveillent pas et croient tout ce qui leur est dit, tout ce qui leur est montré.

On vous montre des scènes de guerre dont la moitié ne sont pas réelles. On vous montre des débats sans la moindre importance pour ce que vous êtes vraiment. On vous fait croire à la victoire de ceux qui, en fait, veulent continuer à garder le pouvoir sur vous. Mais vous le savez.

Vous le savez, car vous êtes bercés de la Lumière aussi, inondés par elle. Vous savez, en vous, quelle est la vérité. Vous savez que la Terre se libère, que la Terre poursuit son ascension, même si l’Homme continue et continuera à jouer son ancien personnage, son ancien manteau de théâtre, celui qui se croit soumis à un lieu, à un temps, à une époque, à de l’argent, à des pouvoirs extérieurs.

Vous avez tant renoncé à vos capacités intérieures. Vous avez tant renoncé finalement à l’Amour, qui est votre nature véritable. Oui, je dis bien : vous y avez renoncé.

Vous y avez renoncé parce que vous avez accordé, donné votre pouvoir à tous ceux qui allaient vous guider, mais pas à ceux qui allaient vous porter. Autrement dit, vous avez laissé de faux bergers guider vos pas.

Le véritable berger est multiple. Il est dans la multitude. Il est dans le cœur des hommes et des femmes de bonne volonté, prêts à avancer ensemble pour des projets communs, sans chercher à s’opposer, sans chercher des ennemis, sans chercher qui l’a trahi, mais qui peut aider, qui peut œuvrer.

Dans la mise en place de la nouvelle Terre, vous êtes en train de vivre ce moment, cette compréhension du fait que, ceux que vous avez appelé vos paysans, sont très importants, sont primordiaux, sont à choyer, à conserver, à aider, car avec eux, vous pourrez construire un monde différent, dans une nature plus saine, plus juste, sans forcer la terre à produire, mais en la laissant produire de sa propre énergie, sainement.

Vous allez apprendre, dans les temps qui viennent, à vous nourrir plus sainement, car la nourriture est vraiment représentative de qui vous êtes. Mangez vite et vous passerez à côté de tout. Mangez lentement, et vous sentirez l’influence du Divin en vous, l’influence de la nature. Vous aurez le temps de prier et de bénir ce qui se trouve dans votre assiette. Quoi que cela soit, cela mérite bénédiction, car un être a travaillé pour vous, certains, même, auront donné leur existence pour vous nourrir. Alorsaccepter ces nouvelles énergies, c’est accepter de vous nourrir différemment. Ceci est la nourriture terrestre.

D’autres guides, dans d’autres canalisations, vous ont parlé de la nourriture informationnelle. Je n’insisterai pas sur elle. Je vais poursuivre ce dialogue maintenant.

Il est temps pour vous de toucher la Grâce, de toucher la Grâce du moment présent et de vous y installer, car ce moment est celui qui connecte les corps, les cœurs et les âmes.

Chères âmes de Lumière, chers enfants, prenez le temps de respirer, profondément. Prenez le temps de laisser les larmes couler quand cela sera nécessaire.

Prenez le temps de laisser votre corps se détendre, au moins quelques minutes, dans cet instant.

Sachez créer des espaces dans lesquels vous pourrez dire :

« Ici, maintenant, je me pose et me repose dans l’Esprit Saint qui m’habite.

Je suis l’Esprit Saint. Je suis la Nature Divine.

Il est temps de me relier à ma véritable identité. »

 

Ressentez ces mots. Ressentez chaque espace dans ces mots.

Il – est – temps.

Le – temps – est – venu – de – me – relier – à – ma – véritable – identité – divine.

 

Vous ne pouvez pas échapper à votre identité divine, c’est ce que vous êtes réellement, et ce à quoi on vous a amené à force de persuasion, à force de peurs, à force de rejets et d’abandons multiples.

La vérité est toujours la même, personne ne vous a abandonné. Finalement, vous vous êtes abandonnés pour la plupart, à la tranquillité d’une existence gérée par des gens qui n’ont pas cherché votre bonheur, mais le leur car, oui, bien sûr et bien évidemment, vous avez droit, et je dirai même, vous avez le devoir d’être heureux, d’être heureuse.

Être heureux n’est pas quelque chose qui se cherche dans une quête, mais dans un chemin, un chemin sans résultat, un chemin, encore une fois, dans le moment présent, dans l’accompagnement, dans la certitude de trouver des frères, des sœurs, des amis de ce monde et des autres mondes, visibles et invisibles, sur votre chemin.

Face aux événements d’aujourd’hui, face aux événements de ces temps, qui transforment les corps et les cœurs, des événements vont se poursuivre. Ils vont peut-être même et sans doute s’amplifier, pour que vous soyez unis pour la paix, pas pour décider de qui est l’oppressé et qui est l’oppresseur, mais unis pour une paix personnelle, individuelle et collective aussi.

Vous avez cette expression : « je veux qu’on me fiche la paix, je veux être en paix », et comprenez que vos gouvernements ne vous laissent pas en paix, ne vous laissent pas libres. Alors, n’espérez pas la paix et la liberté collective dans ce monde, alors que vous-même êtes emprisonnés, que vous-même vous n’êtes pas en paix, qu’on ne vous laisse pas en paix, parce que vous avez des oppresseurs externes, bien sûr, bien plus proches que ce que vous ne l’imaginez.

Il vous appartient de travailler votre énergie, car il n’y a pas d’oppresseurs réels en fait, juste des gens qui sont dans une quête d’amour, sans en comprendre le chemin. Ils cherchent à être compris, admirés ou vénérés même, pour certains. Ce n’est pas dans la vénération que l’on trouve l’amour.

On trouve l’amour dans le monde, dans l’association au monde, quand on se complète avec tout ce qui est, quand on se complète avec la nature vibrante, vivante, de ce monde. Vous trouverez l’amour, non en un être vivant qui vous ressemble, mais vous trouverez l’amour dans votre nature véritable.

Il est déjà là et c’est cela qu’ont perdu tous ces oppresseurs, cette connaissance que tout est déjà là. Cette connaissance qui ne nécessite pas de reconnaissance de la part des autres, mais plutôt une reconnaissance intime de qui nous sommes vraiment, de qui ils sont vraiment. Ayant échappé à leur nature divine, ayant renoncé pour certains à tout type de religion, ils finissent par se perdre dans des jeux de pouvoir, sans se rappeler, encore une fois, de leur nature véritable.

La Vierge Marie est en action sur cette Terre. Elle œuvre pour aider et faire avancer ce monde dans sa propre Lumière, dans son Amour, un Amour réel, un Amour puissant, celui de la mère, de la Mère Divine.

Âmes de Lumière, mon invitation est donc de rentrer dans le moment présent, de rentrer dans votre histoire personnelle, de faire bouger votre histoire personnelle vers la paix, de réussir à – comment exprimer cela avec vos mots ? – à déjouer vos propres oppresseurs, vos oppresseurs directs, pas ceux que l’on vous montre, pas ceux que vous ne connaissez pas finalement, mais ceux que vous connaissez qui sont dans votre champ d’action, ceux qui sont dans votre visibilité.

La Terre avance vers de grands choix. Elle vit de grandes épreuves, et parfois il en faut des supérieures à d’autres pour qu’un pas de plus soit fait dans l’âme. Cela n’est pas obligatoire.

Si chacun d’entre vous, même le peu de personnes qui écoutent ou lisent ces mots, faisait ce travail individuel de rechercher la paix en eux, en elles, alors ne doutez pas que votre rayonnement serait d’une puissance qui va bien au-delà, bien au-delà, de votre monde, et qu’il serait entendu.

Il existe des énergies pacificatrices, physiques et non physiques, dans votre espace. Ces énergies vont vous rejoindre tôt ou tard, mais vous pouvez les attirer par votre propre travail, par la recherche de votre propre espace de paix. La Paix est le premier pas.

Comprenez ceci, votre vie sur Terre n’est qu’un passage, mais servons-nous de ce passage.

Avant d’entamer un chemin, avant d’entamer une voie, il vous appartient.

Placez-vous dans l’état d’état d’esprit du pèlerin, placez-vous dans cet état d’esprit.

L’état d’esprit du pèlerin est le suivant :

Je commence ce chemin en paix.

Je ne sais pas si je vais terminer ma route. Je ne sais pas si j’irai jusqu’au bout de ce chemin de Compostelle qui me mène à la Paix.

Je vais parcourir bien des temps, bien des espaces, bien des kilomètres.

Je le ferai en me souvenant sans cesse de qui je suis et de pourquoi, pour qui, je fais ce chemin. Alors mes pas seront faits en paix.

Vous ne pouvez pas être en paix quand vous espérez, ou que vous essayez d’attirer le résultat trop rapidement. Cela n’est pas marcher son chemin, cela c’est courir son chemin. Or, vous le savez, aucun changement réel n’est fait dans la précipitation.

Les changements du Divin peuvent être miraculeux et rapides, mais les changements de l’Humain sont des pas, des marches, des avancées vers vous-même d’abord.

Le véritable chemin est celui qui transforme le pèlerin. Ce n’est pas la destination qui va le transformer, c’est le chemin, la voie.

Chères âmes, cette voie vous la parcourez maintenant. Ce chemin vous est proposé. Acceptez de faire ces pas. Acceptez de ne pas savoir si vous irez jusqu’au bout de cette Terre, avant qu’une nouvelle Terre, qui est déjà présente, ne s’installe de manière plus pérenne, plus certaine. Acceptez cela et soyez en paix de cela, car rien de ce qui arrive, rien ne vous est totalement inconnu. Vous savez que vous pouvez être en paix à chaque instant. La Paix est un choix. Même dans la douleur, certains sont en paix et d’autres, non.

J’entends vos espoirs et vos craintes, et je vous dis : ce que vous êtes vraiment ne risque rien, alors soyez en paix. Qui vous êtes vraiment ne risque rien, alors soyez en paix. Votre nature divine se révèle et se révélera encore et encore, oui.

Vous serez aidés bien sûr du ciel, dans tous les sens du mot que peut porter le mot ciel. Vous serez aidés et vous ne serez pas seuls. C’est notre promesse, nous la tiendrons. Nous vous accompagnerons.

Nous ne sommes pas là pour supprimer l’épreuve, nous sommes là pour vous aider dans l’épreuve, pour vous accompagner, pour changer votre esprit, pour accompagner votre corps parfois. Cela est notre véritable intention, celle de porter à chacun d’entre vous sa propre Lumière.

 

Je vous laisse maintenant entre les mains du guide de Sylvain, pour des aspects plus pratiques.

Bénis soyez-vous !

 

 4,666 

Print Friendly, PDF & Email

Avatar photo

Sylvain Didelot

Mon site web: sylvaindidelot.com et ma page FB - N'hésitez pas à communiquer avec moi ou à lire mes chroniques en CLIQUANT ICI !