Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGerman
Précédent
Suivant

par Foelia

Nous avons beaucoup à donner, et vous avez beaucoup à recevoir, pour donner à votre tour. Recevoir ne signifie pas garder. On reçoit toujours pour donner, en rendant le service d’une transformation de la lumière afin qu’elle puisse continuer son chemin toujours plus loin. Ainsi, vous êtes des transmetteurs, comme tous les êtres conscients de ce fait. Nous recevons la lumière des anges et nous vous la transmettons, afin qu’elle puisse se traduire à travers vous, à travers votre monde, en une forme adaptée qui pourra la perpétuer.

Nous l’avons déjà dit : vous êtes nos bras, parce que vous êtes l’action faite sur votre monde. Nous ne pouvons ni ne voulons agir à votre place. Si nous vous envoyons notre amour, notre vision plus large, c’est bien dans le souhait que vous puissiez faire un pas de plus en vous-mêmes. Un pas qui se traduira par des actes à poser au sein de votre communauté consensuelle, votre monde. Sans actes de votre part, ce que nous vous donnons reste lettre morte. Réveillez-vous de votre torpeur. Saisissez votre volonté et avancez vers la création du monde lumineux que vous portez et que nous nous efforçons de vous rappeler. Cessez de vous attacher à la croyance que tout ira mieux demain. Ce n’est pas vrai. Demain aura lieu la récolte de ce que vous semez au présent. Cette récolte ne sera pas abondante ou magnifique par la force du Saint-Esprit, mais bien par votre implication dans les semailles.

Ishtar, je te sens sévère aujourd’hui. Cela est-il nécessaire ?

Hahaha ! La volonté n’est pas mièvre et l’amour n’est pas dépourvu de fermeté. Vous êtes trop nombreux à ramollir votre volonté en vous cachant derrière un futur merveilleux auquel vous n’auriez pas travaillé, un futur qui « vous arriverait ». Il faut que vous puissiez entendre notre tendresse derrière cette sévérité apparente. Que diriez-vous d’un ami qui vous laisserait croire à des balivernes ? Alors oui, une certaine fermeté nous paraît nécessaire. Voyez-la comme un rappel à l’action.

Beaucoup, je crois, ne perçoivent pas les actions qu’ils peuvent poser. Pourrais-tu nous aider à voir la direction ?

Bonne question ! Tout est histoire de conscience. Vous vous réveillez actuellement de millénaires de conditionnements. Ainsi, mille fois par jour, vous alimentez des sillons, qui eux-mêmes alimentent la tromperie et la domination. Ou pour être plus clair : qui eux-mêmes alimentent l’action des êtres qui vous maintiennent en esclavage. Nous intervenons pour que vous ne soyez plus dupes de cette réalité, afin que chacun de vous puisse choisir en conscience le chemin qu’il souhaite maintenant parcourir. Ce chemin se divise en deux : d’un côté l’acceptation de continuer dans l’illusion d’une certaine sécurité offerte par la connaissance de votre enclos ; de l’autre, la volonté de passer à autre chose, vers une liberté plus vraie et plus grande, vers une prise en main de votre responsabilité d’être. Ce choix est libre et revient à chacun de vous. Nous ne sommes pas là pour vous convaincre d’emprunter l’un plutôt que l’autre, mais bien pour vous faire connaître l’existence de ce choix.

Je vais donc m’adresser ici à ceux qui souhaitent s’engager, ou le sont déjà, sur le chemin de la libération.

Tout ce qui vous est proposé par vos gouvernements extérieurs, et nous entendons par là toute forme extérieure à laquelle vous déléguez votre pouvoir de choisir, vous mène à endormir vos facultés intérieures, que nous appelons votre souveraineté. Aussi, nous engageons chacun d’entre vous à conscientiser toujours plus puissamment l’intention qui se trouve derrière chaque service, chaque produit, chaque relation que vous consommez. Nous employons le mot consommer à dessein, parce que la qualité de vos semailles d’aujourd’hui donnera la qualité de la récolte que vous consommerez demain, c’est-à-dire la qualité de ce que vous vivrez demain.

Un autre axe principal sur ce chemin de liberté, c’est la prise de conscience de votre interconnexion avec tous les êtres, que ce soit les êtres humains avec lesquels vous entrez en relation, ou que ce soit tous les êtres vivants de votre planète. Cette liberté va donc de pair avec un apprentissage du « vivre ensemble » tout en prenant soin de chacun. C’est la raison pour laquelle ce nouveau monde libre ne peut être que celui de la fraternité vraie, de la frasorité. Vous pouvez tout faire pour vous débrancher des circuits sans âme qui vous sont proposés que ce soit au niveau des biens, de l’alimentation, de l’économie, de la politique, du domaine artistique, de l’enseignement, afin de recréer des circuits plus fraternels, plus solidaires. Participez dès à présent, si vous souhaitez cette direction, au réseau mondial qui se réveille : le réseau des êtres solidaires. Dans chaque village, chaque quartier, des êtres sont en train de se rassembler et de mettre en place des actions afin de se débrancher des circuits malades et de recréer des circuits sains. Faites partie de ces réseaux.

À ceux qui se demandent encore quoi faire, nous vous disons que le premier pas est de vous mettre en lien localement avec ceux qui portent cette même envie de renouer avec le vrai. Les modalités sont les vôtres. C’est une aventure pleine de surprises et de créativité qui vous attend. Nous n’apportons aucune solution, seulement des invitations. Et la première de toutes est celle-ci : mettez-vous en lien. Inutile de vous freiner avec des peurs d’un autre âge, qui vous portent à vous sentir incapables d’offrir quoi que ce soit aux autres. La simple rencontre, le simple partage de mots est déjà une construction.

Peut-être tout le monde n’a-t-il pas la chance d’être en contact avec ce type de réseau dans son entourage…

Encore une bonne remarque ! Quand vous avez froid, attendez-vous que le feu se rapproche de vous ? Soyez ce feu ! Nous voulons dire que si aucune étincelle n’est encore née dans votre localité, soyez cette étincelle. Tous les moyens sont bons. Faites signe aux autres que vous existez avec des valeurs autres. Eux aussi attendent seulement une main tendue. Soyez cette main, n’ayez pas peur de l’initiative. Nous pouvons vous dire que vous êtes extrêmement aidés en ce moment, afin de pouvoir dépasser vos réticences à vous mettre en mouvement. Les temps jouent pour vous et vous donnent la force. N’attendez plus !

Donc si je résume, vous nous encouragez une fois de plus à nous mettre en lien.

C’est effectivement notre conseil le plus fondamental actuellement. Le monde de demain ne germera pas tout seul. Il germera dans le terreau de vos relations. Ce futur auquel vous prétendez est effectivement à portée de mains, mais ces mains, il vous faut les bouger. Demain naîtra de vos deux mains.

Bien reçu, commandant !

Vous aussi, soyez des commandants. Vous êtes tous des commandants en puissance, mais avant de servir les autres, apprenez à commander à vos propres forces. Déployez votre propre volonté. C’est cet apprentissage que vous êtes en train de faire de manière accélérée : retrouver le chemin de votre propre volonté. Reprenez les commandes de vos vies et, peu à peu, vous vous rendrez compte que vous portez des talents uniques. Et, peu à peu, vous vous rendrez compte que le plus grand bonheur est d’offrir ces talents là où la vie en a besoin. Vous vivez des instants forts, mes amis, des instants initiatiques pour vos âmes. L’intensité qui vous est prêtée actuellement vous offre la possibilité de faire de nombreux pas vers les retrouvailles avec vos forces enfouies dans la matière, les forces que vous portez de manière essentielle, les forces issues de vos parcours à travers les vies, les mondes, le cosmos. Vos mémoires propres regorgent de forces mises à jour ici et là, au fil de votre avance. Il s’agit donc d’un réveil de vos mémoires, et il peut être tellement enthousiasmant ! Faites un pas et ces mémoires vous reviendront progressivement sous forme, non pas de souvenirs précis, mais de découverte de forces enfouies qui ne demandaient qu’à se mettre au service du plan qui a cours sur votre planète : le plan de votre accouchement collectif vers cette nouvelle conscience dont nous nous faisons les émissaires.

Réveillez-vous, mes amis ! C’est maintenant que ça se passe, juste de l’autre côté de vos peurs et de vos résistances. Voici notre invitation au mouvement.

Nous restons à vos côtés pour vous secouer et vous encourager autant que nous le pouvons.

Amour, paix et joie. Nous vous saluons.

Merci, Ishtar !

Source: https://foelia.net/

 5,622 

Print Friendly, PDF & Email
Précédent
Suivant