Merci de votre soutien !

contribuer2
Précédent
Suivant

par Norbert Clémencet

Dans cette ligne de temps et d’univers dans laquelle nous nous sommes incarnés, il se déroule un conflit pour l’avenir de cette planète et ses habitants. Cette véritable guerre oppose une faction d’énergies sombres et malveillantes pour autrui, et une coalition qui elle est positive et bienveillante, dont les éveillés font partie et que l’on pourrait appeler la confrérie de la lumière. Tous les humains sont partie prenante et aussi l’enjeu de ce conflit. Le problème dans cette bataille n’est pas actuellement de savoir qui va gagner ou qui va perdre, car tous ceux qui sont un tant soit peu spirituellement éveillés connaissent déjà au plus profond d’eux même la réponse. Ils devraient donc s’en réjouir, car il suffirait alors d’être un peu plus patient et d’attendre un moment supplémentaire pour obtenir sur le plan concret, la réalisation de cette victoire de la lumière.

Non, ce qui nous trouble et nous empêche de profiter pleinement de cette excellente nouvelle, c’est de réaliser que malheureusement, cette élévation de conscience ne sera pas accessible pour tous. Selon notre degré d’éveil spirituel, nous sommes tous individuellement imprégnés et plus ou moins dépendants de nos attachements terrestres, et aussi influencés par l’état de conscience collectif actuel de la planète, et quand nous constatons que certains membres de notre famille ne sont pas encore prêts pour avoir l’opportunité de participer à ce saut quantique, et bien ce constat nous désole et nous impacte d’autant plus qu’il implique nos proches.

Ces derniers méconnaissent l’importance de l’enjeu qui se déroule actuellement sur terre. Ils ignorent même de quelle sorte de conflit et de manipulation nous pourrions bien parler, et soi-disant être les victimes.
Les membres de notre famille qui ne sont pourtant pas foncièrement de mauvaises personnes, et nous les connaissons parfaitement, car ils font partie de notre conscience rapprochée, ils sont nos parents, nos frères et sœurs, ou même nos enfants, ceux-là mêmes que nous avons pourtant essayé d’élever en leur inculquant les valeurs fondamentales qui sont les nôtres.

Mais ils se sont laissés influencer aux jeux des fausses valeurs que véhicule cette société matérialiste. Ils ont succombé à ces mensonges qui leur font croire que la vie est une sorte de compétition, et que pour réussir, et se sentir exister, il faut toujours être dans les premiers et donc avoir un métier rémunérateur qui vous apportera la sécurité de pouvoir posséder une belle maison, une belle voiture, et de bénéficier d’une bonne retraite… Ce sont ce genre de concepts qui sont à leurs yeux les plus importants. Cet état d’esprit dominant, véhiculé par la société, vous fait entrer dans la vie comme sur un ring de boxe où seuls les plus forts sortiront victorieux à leurs yeux, c’est la loi de la jungle, manger l’autre, ou être mangé.

« Il faut donner envie aux jeunes de devenir milliardaires ! » dit notre président ! Et peu importe si c’est en marchant sur les autres que vous réussissez dans vos projets financiers, seul le résultat compte. Les autres ce sont ceux qui n’ont pas réussi, les laissés pour compte qui ne veulent pas par choix, ou ne peuvent pas tout simplement par manque de moyens entrer dans ce genre de compétition, comme dans certains pays où les habitants sont sans réelles perspectives d’avenir.

C’est donc on le comprend bien, difficile d’entrer en rapport avec certains représentants de notre famille si on ne partage pas au minimum les mêmes valeurs, car nous ne donnons évidement pas le même sens aux mots. Et pour s’entretenir sérieusement avec ces derniers, le dialogue devient alors difficile. Et de toute façon, à les écouter parler, vous avez l’impression d’avoir le copier-coller du discourt médiatique officiel qu’on leur sert chaque jour à la télévision. Et vous êtes pris pour un conspirationniste tout simplement parce ce que vous osez remettre ce narratif en question et émettre des doutes sur le parti pris et le but final de ce discourt. C’est devenu une infraction de penser différemment de ce que nous sert le discourt officiel !
Ils sont tellement ancrés dans leurs certitudes, que vous n’éprouvez même plus la nécessité d’essayer ou l’envie de les convaincre qu’ils font fausse route. Car nous avons la sensation qu’à notre échelle, quelle que soit l’approche avec laquelle nous pourrions essayer de les aider, ceci restera vain, et c’est bien triste pour nous d’avoir à en faire le constat.

Ils ne vous disent pas par correction ce qu’ils pensent de vous, ou alors seulement avec des sous-entendus. Mais en votre absence, vous pouvez avoir la certitude que vous êtes définitivement catalogués dans la case des doux rêveurs ou des illuminés pour rester poli.

Cela n’est pas en soi le plus important, et ce qui peut continuer à nous motiver et nous empêcher de perdre espoir, c’est qu’à un moment, une aide ou un événement extérieur providentiel viendra nous aider à leur ouvrir les yeux !

Car ce qui reste en nous pour le moment, c’est une certaine forme de malaise et de déception, cette sensation de ne rien pouvoir faire de vraiment concret qui puisse les aider à élever leur taux vibratoire. Ceci afin d’avoir l’espoir que nous puissions partager cette transition tous ensemble, comme une famille que nous sommes, et que nous puissions nous diriger dans cette transition planétaire vers des dimensions supérieures de lumière, en étant tous réunis, sans laisser derrière nous aucun retardataire.

Remis par l’auteur à la Presse Galactique

 10,056 

Print Friendly, PDF & Email
Précédent
Suivant