Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGerman

par Delphine ORIEUX

Si ce que nous vivons ne nous amène pas là où nous souhaiterions être, à faire ce que nous aimerions faire et à exprimer le meilleur de Soi, notre égo nourrit la frustration, le doute et souvent l’incompréhension, qui amène à se sentir soumis à une situation et dépendant d’éléments extérieurs.

Par exemple, lorsque nous recherchons plus d’argent parce que dans notre vie nous nous sentons limités dans notre capacité d’achats et dans notre confort, voire contraints et limités par rapport à nos besoins, nous nourrissons le doute et la frustration qui nous font croire que nous manquons d’argent et donc que nous sommes dépendants de la manière d’en gagner ou d’en recevoir.

Également lorsque nous nous sentons seuls et que nous recherchons des personnes ou des activités pour combler cette solitude, nous sentons un manque d’énergie créatrice dans notre vie, celle qui met en circulation le flux et permet la mise en mouvement de cette énergie nourrissante, qui nous amène la joie, la créativité et un Amour pour Soi, pour ce que nous sommes. Nous nous sentons ainsi dépendant des personnes, situations ou activités qui permettent la circulation de cette énergie en nous et nous ressentons un état de ralentissement qui induit la déprime ou baisse de vitalité en son corps et son esprit.

Enfin lorsque nous visons des objectifs avec le mental et que nous n’atteignons pas le résultat escompté, un sentiment de déception et d’échec s’introduit dans notre mécanisme de pensées et vient nourrir l’autolimitation, à travers les paroles, les pensées et les choix que nous émettons, à chaque instant. Le mental base ses plans sur des systèmes de croyances déjà existants en nous et vient alimenter nos objectifs de vie, avec les informations qu’il contient. Notre âme ayant déjà un plan établi, dans son chemin d’évolution, les choix du mental ne corroborent pas avec ceux de l’âme, si les systèmes de croyances n’ont pas été réinitialisés ou épurés.

La solution pour sortir de ces émotions et pensées limitatives, provient du Soi, qui lui alimente notre être en permanence. Si nous laissons aller les attaches et l’attention que nous portons à ce qui nourrit notre égo, alors nous ouvrons davantage ce canal du Soi, qui vient alimenter l’énergie créatrice, d’abondance et de joie.

Lâcher-prise, laisser aller, détourner son attention est plus facile que ce que le mental nous fait croire, cela revient à visualiser, ressentir, entendre, soit à nourrir un état d’être de joie et d’accomplissement de Soi.

Par exemple, en me sentant heureux, de vivre dans un lieu de vie, de recevoir de l’argent d’une manière épanouissante, de me sentir comblé avec moi-même, et de recevoir dans la joie chaque instant de vie, avec toutes les situations que cela me fait vivre, l’accueil remplace l’attente, cet espace permet à l’abondance de s’écouler dans ma vie, au lieu de la bloquer, et la créativité me nourrit et vient inspirer mes pensées qui vibrent bien au-delà des systèmes de croyances déjà existants.

Aller se connecter à cet espace d’ouverture du cœur ou de l’ouverture du flux divin est une démarche que la plupart des humains ont connue dans leur vie, dans ces moments où ils se sentent heureux, en alignement avec qui ils sont.

Rester dans cet espace et entretenir cette ouverture est le travail ou ce sur quoi il est juste de porter son attention, pour être heureux à chaque instant.

Les peurs, doutes et limitations ne trouvent pas leur place dans l’espace sacré de l’Amour et de la confiance.

L’Amour est toujours là en Soi, la découverte du chemin pour le laisser fusionner avec nous, nous appartient, si tant est que nous l’accueillions dans toutes les parties de notre corps, et que nous le laissons être le seigneur de notre vie.

Source: https://ouvrir-son-coeur.fr/

 7,112 

Print Friendly, PDF & Email