Merci de votre soutien !

contribuer2
Précédent
Suivant

par Norbert Clémencet

Quand vous avez réussi à atteindre un certain niveau sur le chemin de votre évolution spirituelle, alors cette prise de conscience de l’unité divine qui est maintenant vôtre vous isole, et vous impose de vivre quelque peu en marge de la société. Cela est en effet bien contradictoire, et est dû au décalage que vous ressentez maintenant envers vos trop nombreux frères et sœurs qui sont restés dans des dimensions vibratoires inférieures, car ils n’ont pas encore réalisé la vraie nature qui les anime, alors que votre propre éveil vous en a fait prendre conscience.

Malheureusement vous n’êtes encore qu’une minorité à avoir atteint ce niveau de reconnaissance divine, où ayant transcendé chacun votre perception égotique, vous l’avez expansé à la création entière. Rien extérieurement ne permet de vous distinguer, et la majorité de vos frères que vous côtoyez au quotidien ne le soupçonne même pas. Certains certes se sont bien aperçus que vos centres d’intérêt étaient de fait quelque peu décalés par rapport aux leurs, mais comme vous savez rester une personne modeste et discrète, ils ne peuvent pas en soupçonner toute l’étendue.
D’ailleurs plus vous progressez dans la prise de conscience de votre divinité, plus le décalage se creuse, et moins vous vous sentez demandeur pour entretenir au quotidien des échanges avec certaines personnes qui finissent par paraître à vos yeux toujours plus superficielles, et dont les principaux centres d’intérêt et conversations tournent à peu près exclusivement autour de leur propre personne, de l’argent, de ce qui se dit à la télévision, de leur dernière voiture, de boisson ou de nourriture, de politique ou de match de foot, bref que des sujets la plupart matérialistes desquels vous vous désintéressez complètement.

Et vous devez donc véritablement, à chaque interaction prendre sur vous, et vous faire violence afin de vous obliger à vous adapter au niveau de leur conversation, pour rester un minimum sur la même longueur d’onde que ces derniers. Le décalage avec certains est si important, qu’il rend d’ailleurs vaine toute tentative d’échange constructif. Donc en restant fidèle à vous même, c’est-à-dire au niveau spirituel dans lequel inconsciemment vous baignez, cela vous oblige à accepter de vivre plus ou moins volontairement en solitaire, et refuser les invitations à dîner ou autres apéritifs qui vous mettront très vite mal à l’aise. Car les personnes qui partagent une vision d’un monde semblable à celui que vous percevez, ce qui faciliterait donc des échanges libres et constructifs, restent des exceptions, et sont encore bien trop peu nombreuses pour avoir la chance de les croiser au quotidien dans vos relations sociales .

Et donc certaines conversations prolongées avec des personnes exprimant par trop leur ego et matérialité, et dont leur mental de manque en est le pur reflet, finissent très vite par négativement vous impacter. Ceci en raison du décalage vibratoire, et des fréquences bien trop basses qu’alors elles irradient, sans bien sûr s’en rendre compte.
Vous finissez donc malheureusement par ressentir au contact de ces dernières comme une certaine toxicité ambiante que vous percevez être préjudiciable pour votre personne.

Et c’est bien là, que se situe pour vous le paradoxe, car vous percevez et comprenez au plus profond de vous-même cette contradiction, qui veut qu’en vous identifiant à l’entièreté de la création, vous vous en coupiez d’une grande partie et ne puissiez communiquer efficacement qu’avec une minorité de cette dernière. Et ceux d’ailleurs qui auraient le plus besoin de vos préceptes, vous avez tendance à les maintenir le plus à l’écart de votre personne dans un réflexe d’autodéfense compréhensible.

Ce concept finit donc petit à petit, par vous détacher de certaines relations que vous considérez encore bien trop matérialistes pour que vous envisagiez qu’elles puissent efficacement progresser, et ainsi donc éviter tout contact qui soit plus ou moins nuisible à votre sérénité de vie. Vous préférez donc consacrer plus de temps et d’attention sur des personnes en recherche qui a vos yeux en valent la peine. Ce faisant vous culpabilisez quelque peu, car vous ressentez bien l’injustice, que ce sont ces personnes qui vibrent parmi le plus bas de la société , sont précisément celles qui nécessiteraient le plus d’aide de votre part. Et cela vous pose un dilemme que vous ne savez pas trop comment efficacement résoudre.

Il vous faut alors bien sûr trouver un compromis qui respecte votre intégrité, tout en restant ouvert et en pouvant satisfaire votre désir de pouvoir répondre aux besoins d’aide de vos frères. Surtout, ne vous coupez pas des ponts que vos guides sauront tendre sur votre route, car aux bons moments, apparaîtront sur votre chemin des synchronicités qui opportunément seront autant d’occasions pour exercer votre compassion. Agissez alors par petites touches, parlez leur en donnant des exemples concrets, ou bien de façon très imagée, ou même par pics humoristiques pourquoi pas, si cela fonctionne chez certains.

Votre divinité vous aidera bien sûr comme toujours à trouver les mots justes, qui vous viendront d’ailleurs naturellement, sans que vous ayez d’effort particulier à faire. Et même si vous croyez prêcher dans le vide, et ne percevez pas les bénéfices immédiats de votre aide. Soyez sûr que vous laisserez par votre exemple et vos paroles, des graines qui continueront avec le temps à germer progressivement dans l’esprit de ces personnes, et que le sens de tout cela, finira bien pour eux par ressurgir au bon moment, et à porter des fruits en temps voulu.

Rien ne sert d’enfoncer les portes ouvertes, et de partager exclusivement sur des sites appropriés des messages et autres canalisations entre personnes éveillées et déjà convaincues.

Ceci est certes profitable pour vous ressourcer au sens propre du terme, mais le plus utile ne l’oublions pas, restera toujours de consacrer du temps et de l’énergie, à aider concrètement votre voisin de palier. Ceux parmi les plus petits, qui eux le nécessitent vraiment en priorité. Et ce faisant, vous œuvrez pour que lui aussi, peut-être, et sans compétition aucune puisse avoir l’occasion de prendre un minimum conscience de sa divinité. Et pour finir, en faisant tous les bons choix, nous participons ainsi à l’éveil général de la planète, et à notre mesure. Nous chasserons définitivement toute cette négativité ambiante actuellement présente pour que demain, le destin puisse s’accomplir, et en ayant fait place nette, accueillir enfin la lumière sur cette planète.

Remis par l’auteur à la Presse Galactique

 3,224 

Print Friendly, PDF & Email
Précédent
Suivant