Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGerman

DISPONIBLE ICI

DANIEL MEUROIS ¨Le Labyrinthe du Karma¨- Éditions Le Passe-Monde

Chers amis,

Quelques mots simples aujourd’hui pour vous proposer une réflexion en forme de baume sur les si nombreuses peines et souffrances dont notre humanité se flagelle plus ou moins directement par la stupidité et la cruauté de ses conflits, puis par les plaies qu’elle inflige à la planète tout entière…

Au-delà des mirages… le sourire…

Qui de sensé, au-delà d’une démarche philosophique personnelle, n’a jamais été interpellé ou même très touché par le sourire de certaines représentations du Bouddha ? Rien que de plus naturel, car il s’agit d’un sourire par lequel tout semble dit sans que rien n’ait été formulé…

Vraisemblablement aussi parce qu’il s’agit d’un sourire qui traduit un regard, une vision pénétrant puissamment l’envers de tous les masques gigognes par lesquels la Conscience réalise Sa propre nature.

Derrière les vérités fondamentales que ce sourire sous- entend et auxquelles on peut se montrer sensible ou indifférent en fonction de notre feuille de route, on ne peut nier qu’il y a un enseignement – hors toute Tradition et toute culture – susceptible de concerner chacun.

Son apparent hermétisme est, en effet, éminemment évocateur de ce qui nous fait encore défaut pour trouver la sortie du Samsara (1) et nous réunifier avec nous-même. J’ai nommé “la douce Puissance de la Dédramatisation”.

Ce mot, dédramatisation, me remet en mémoire à chaque fois que je l’utilise une fausse “petite phrase” prononcée par un Maître de Sagesse de l’Inde du Sud que j’ai fort bien connu autrefois… (2)

S’adressant en Anglais à ceux qui étaient consternés de le voir aux prises avec des circonstances très difficiles pour lui, il adressa dans un sourire et à plusieurs reprises ces quelques mots : « Don’ t worry, it’ s only a drama ! », ce qui signifie : « Ne vous en faites pas, ce n’est qu’une pièce de théâtre ! » Et pour cause, bien qu’il soit plus facile de le dire que de le vivre, tous nos passages en ce monde sont des pièces de théâtre…

Si la plupart du temps nous n’en maîtrisons pas certains aspects parfois tragiques, au moins pouvons-nous entreprendre de désinfecter leur empreinte dans notre cœur et celui d’autrui par une attitude simple, celle d’un sourire.

Les vertus du sourire sont, en effet, infiniment plus puissantes et plus vastes qu’on ne se l’imagine en général. Par la décrispation qu’il demande à tous les muscles du visage, le vrai sourire induit une posture intérieure qui dépose son sceau lumineux sur la personnalité incarnée qui elle-même le transmet à l’âme.

Geste de détente, mais également geste de fluidification et souffle de guérison, le sourire agit dans nos profondeurs tel un “goutte-à-goutte” distillant une simplicité qui allège l’être jusqu’à lui permettre de prendre de la hauteur et lui donner ainsi la mesure du labyrinthe de ses illusions…

Car c’est assurément de la lucidité confiante et de l’élargissement des horizons que peut naître la dédramatisation.

Une posture physique, ne serait-ce que celle simplement exprimée par un visage, est toujours de nature à susciter la posture d’une conscience ; elle est capable de l’appeler.

C’est là la fonction du sourire, à la fois pour soi, dans le dialogue que nous entretenons avec nous-même et pour autrui, en raison du pont qu’il lance dans sa direction.

Le sourire ouvre ainsi le cœur, sans mots, sans le moindre concept cérébral à transmettre et quelle que soit la définition de l’hologramme de vie de celui qui l’émet ou le reçoit.

Tout comme le Bouddha Gautama, le Christ Jeshua aussi souriait d’un sourire bien particulier… Hélas, on a oublié ce “détail” en le réduisant beaucoup trop souvent à un symbole de souffrance cloué à un gibet.

Mais surtout, surtout… ne faisons pas de cet oubli une autre “dette karmique collective” car même l’expérimentation de l’oubli est une opportunité de croissance.

Alors, sourions de notre amnésie et… osons tout mettre en œuvre pour en sortir !

(1) L’océan des réincarnations

(2) Swami Premananda

Sources : Daniel MEUROIS – ¨Le Labyrinthe du Karma¨- Éditions Le Passe-Monde

DISPONIBLE ICI

 7,816 

Print Friendly, PDF & Email