Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGermanThai

par Foelia

Question : Ma question concerne la douleur ressentie uniquement dans les tibia et genou droits lors des déparasitages, quand le côté gauche est juste en surchauffe. Qu’en-est-il du processus ? Pourquoi le côté droit versus gauche ? Merci.

Qui peut répondre à cette question ?

LOYA

Je vais répondre. Je ne vais pas apporter d’indication individuelle, mais vous sensibiliser à certains principes. Lorsque vous vous intéressez à vos ressentis physiques, apprenez à les faire parler. Votre corps vous parle, comme tout votre environnement. Il émet une musique. Chaque organe émet sa propre note. Apprenez à dialoguer avec vos ressentis, en les précisant : « Quelle est la nature de cette douleur ? Quelle est cette chaleur ? Quelle est cette fraicheur ? » La difficulté est toujours de traduire ce ressenti en mots, parce que, qui dit traduction, dit déformation.

Aussi, je vous recommande de ne pas chercher à traduire, mais d’entrer profondément dans le signal que vous envoie votre corps, quelle que soit sa nature, agréable ou non. Plongez-vous dans l’expérience et vivez-la sans la traduire. Si vous traduisez, c’est toujours pour le mental, pour l’aider à comprendre. Eh bien, il n’est pas obligé de tout comprendre. Il n’est pas obligé de comprendre pourquoi ceci ou pourquoi cela. Il peut seulement conserver sa place d’observateur et laisser faire la curiosité, l’attention.

L’attention que vous portez à un organe précis de votre corps, à un tissu, à un groupe de cellules, est une énergie en soi, bien réelle. Et si l’intention est amoureuse, elle sera agissante. Le mental se fera alors le réceptacle d’une simple conséquence, il « prendra acte » sans s’être mis, comme un enfant capricieux, entre le regard aimant et le regardé.

Vos questions mentales, bien souvent, vous éloignent d’une possible prise de conscience. À vrai dire, ce ne sont pas vos questions qui vous en éloignent, mais la volonté d’obtenir une réponse sur une fréquence restreinte. Si vous vous adressez à votre corps, ne cherchez pas à converser avec lui sur le plan intellectuel. Ce serait un dialogue de sourds. Votre corps s’exprime à travers les ressentis physiques et énergétiques. C’est à cette longueur d’ondes que vous devriez étalonner votre oreille pour entendre ce qu’il vous dit. Et vous pouvez apprendre cette flexibilité de vos perceptions ! Ce n’est pas si compliqué de décider de porter son attention sur un ressenti plutôt que sur une suite de causes et de conséquences à expliciter.

Alors, si je puis vous laisser un conseil : oui, posez vos questions, mais écoutez les réponses avec tout votre corps.

POSEZ VOS QUESTIONS À FOELIA ICI !

Source : https://foelia.net/

 6,532 

Print Friendly, PDF & Email