Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGermanThai

Transmis par Foelia

Lona ? Tu as l’air très joyeuse, comme s’il y avait une excellente nouvelle !

LONA

Je le suis ! Aujourd’hui, c’est moi qui t’emmène sur le plan d’Atena.

Pourquoi ?

Parce que mon énergie, vraisemblablement, orientera déjà ton attention vers le sujet que vous allez aborder. Et ce sujet me tient particulièrement à coeur !

Ah, et quel est-il ?

Il s’agit de la sensualité, au sens le plus large que tu puisses concevoir. Tout ce qui a trait aux sens, et au plaisir des sens ! Es-tu prête ?

Oui !

Je vais rester avec toi, si tu es d’accord. Atena m’a aussi invitée.

Bien sûr que je suis d’accord !

Nous nous retrouvons dans un magnifique jardin, composé d’une grande diversité de paysages, immédiatement collés les uns aux autres. Un petit désert avec une oasis côtoie une jungle luxuriante. Un peu plus loin, c’est une colline fleurie à l’herbe tendre, non loin d’une montagne rocheuse d’où s’écoule un torrent à l’eau claire.

ATENA

Ne vous y trompez pas, mes amies. Tout ce que vous voyez ici n’est pas aussi réel que le reste du vaisseau. Nous nous trouvons dans le jardin des sens. Sachez qu’il est constitué d’une matière qui réagit très fort aux projections de ceux qui le visitent.

Que cela signifie-t-il ?

Qu’en cet endroit se concrétisent rapidement les décors qui surgissent de vos pensées. Observez ! Ce qui fait l’ambiance de cette partie du vaisseau n’est pas tant lié aux images issues de vos imaginations combinées, mais bien plus à l’énergie vitale qui permet cette concrétisation. Ressentez ! Vous êtes dans ce que vous pourriez considérer comme le second chakra de mon vaisseau-monde. Ici se trouve concentrée l’énergie créative, sensuelle et même sexuelle active de mon action, de notre action. Cela t’étonne, Foelia ?

Je pourrais dire « oui », mais je sais que quand je viens ici, tout est étonnant.

Cette énergie vitale, sur laquelle s’est collée la honte dans vos sociétés bridées, est notre réservoir de force et de joie. Sans elle, aucune action ne serait possible dans la matière. C’est cette énergie qui féconde la matière et qui s’auto-génère en prenant de multiples formes. La sensualité, c’est l’amour des sens, l’amour de l’exploration des mille possibilités qu’offre la vie en une fête perpétuelle.

Oui, je sens cette énergie terriblement puissante, qu’on pourrait qualifier de sexuelle, mais sans les connotations déviantes qu’on lui connait sur Terre. Elle est à son état pur, comme une eau parfaitement joyeuse et totalement limpide.

Vous avez un chemin à faire, humains de la Terre, pour vous réapproprier cette puissance. Elle a volontairement été pervertie sur votre planète, à des fins de contrôle de votre puissance créatrice. Vivre dans un corps peut être une joie perpétuellement renouvelée, dans une exploration de vos sens. Plus vous les explorez, d’ailleurs, plus ils se raffinent et vous donnent à percevoir le monde profondément. Et, note bien, plus vous percevez le monde profondément, plus vous participez à sa création. Vos sens sont ainsi faits pour ressentir autant que pour créer. Cette affirmation peut vous paraitre surprenante, mais allez jusqu’au bout de vos perceptions. Là existe une frontière au-delà de laquelle vous pouvez vous demander, avec raison, si vous êtes en train de percevoir la vie telle qu’elle se présente, ou si vous êtes en train de la créer.

Je vais le dire autrement : au bout du raffinement de vos sens, vous retrouvez votre puissance créatrice.

Incroyable ce que tu nous donnes à voir !

Ceci n’est qu’un rappel. Avoir oublié cette réalité fait partie des fers qui vous retiennent attachés à des mondes tellement ternes ! Ce qui vous donne la couleur et le contraste, c’est bien cette énergie vitale créative !

Les êtres qui peuplent cette salle alimentent tout le vaisseau en joie, à tout instant. Ils se nourrissent de toutes nos envies créatives. Ils les récupèrent et les digèrent à leur façon, afin de nous les rendre sous la forme d’une essence pure, d’un nectar, qui vient alimenter notre enthousiasme à agir.

Tu transmets plein de subtilités, mais je ne parviens pas à les saisir. Tout ça est tellement nouveau. Je suis désolée de ne pas être ici une bonne traductrice.

Il faut un début à tout. Mille nouveaux concepts doivent vous parvenir. Mille nuances sont à explorer, à raffiner. Ce qui compte, c’est de faire un pas de plus à chaque rencontre.

Ne quitte pourtant pas ce lieu sans en retenir ceci : si mon vaisseau est à l’image d’un corps universel et de toutes ses composantes, toutes ses manifestations, alors comprends qu’il en va de même pour chacun de vos corps. Vos corps aussi sont des vaisseaux complets, dans lesquels vivent toutes les forces de l’univers. Plus vous cherchez à les rencontrer, à les comprendre, à travailler avec elles, plus elles peuvent se coordonner vers le but que vous leur assignez. Les énergies sensuelles n’ont qu’un bonheur : nous donner l’enthousiasme, la puissance de perpétuer la création. Approchez, en vos corps, cette énergie trop longtemps tarie sous mille hontes inventées.

Si on parle clairement, tu nous invites à renouer avec notre sexualité, sans tabou !

Pas comme tu le dis. Ce n’est pas si brut ! C’est subtil. La sensualité ne se résume pas à la sexualité, bien que ce soit cette fonction qui soit la plus bridée en vous. Non, il s’agit de la pureté du plaisir. Vous faire plaisir avec vos sens et y gouter la joie perpétuelle qui en émane et les dirige, c’est cela mon invitation. Ôtez patiemment toutes les peurs et les interdits qui se présentent à vous sur le chemin du plaisir des sens. La voie est libre, aujourd’hui. Les verrous ont sauté, définitivement, et il reste devant vous un parcours de réappropriation de cette puissance.

Mon vaisseau-monde ne serait pas complet sans cette source de joie, cette source de vie dans laquelle nous sommes plongées en cet instant. Réveillez la vôtre, dans vos corps, et vous aurez à nouveau accès à cette puissance invincible que tu vois au fond de mon regard. Mon vaisseau est mon corps et c’est sans fausse pudeur et sans tabou que je vous invite à en faire la visite. Chacune de ses salles porte et concentre une grande force universelle, à ceci près qu’il s’agit ici d’une oeuvre collective.

Que veux-tu dire ?

Qui crois-tu qui s’exprime quand je dis « je », quand je parle de « mon » vaisseau ? Penses-tu que ce « je » est une individualité séparée des autres ? Moi, Atena, suis une unité faite de multiplicité. Le « je » qui résonne sur mes lèvres ne signifie pas la même chose que lorsque tu prononces ce même mot sur Terre. Le « je »qui s’exprime par mon coeur inclut une grande diversité de formes de vie, dont je suis consciente !

Ton « je » est plutôt un « nous » alors ?

Il inclut un « nous », mais conscient, c’est pourquoi j’ai choisi le « je » qui réunit ce « nous » en une seule conscience pour m’exprimer face à vous. Peut-être cela vous parait-il un peu abstrait, mais c’est ce qui pourrait se produire entre vous et votre corps. Êtes-vous bien conscients que lorsque vous dites « je », vous parlez au nom d’une colonie de milliards d’individus ? Je vous l’ai dit, vos corps sont des vaisseaux. Chacun des individus qui le constituent, par exemple chacune de vos cellules, ne demande qu’à recevoir l’attention du maitre d’oeuvre, c’est-à-dire vous, c’est-à-dire la conscience universelle qui vous traverse.

C’est fort ésotérique !

Peut-être l’est-ce encore pour beaucoup d’entre vous, c’est pourquoi j’entrouvre avec vous cette porte. Il est temps que vous compreniez et que vous expérimentiez à quel point vous pouvez choisir où vous vous placez quand vous dites « je ». Au nom de qui parlez-vous ? Je voulais seulement vous donner l’exemple de mon vaisseau-monde pour partager avec vous la conscience qui est mienne et pourrait devenir vôtre.

Je te remercie pour la profondeur de la transcription.

Je te remercie pour ce voyage vers l’infini que tu nous offres !

Oui, c’est infini. C’est pourquoi nous nous reverrons encore !

Mille mercis. Maintenant, il nous faut intégrer ça !

À bientôt, mes amis ! Recevez toutes mes bénédictions. Si mon vaisseau est à l’image de vos corps, sachez que vous pouvez toujours me trouver en vous. Explorez et vous verrez ! Je suis là.

Source : https://foelia.net/

 28,940 

Print Friendly, PDF & Email