Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGermanThai

par Shamalo

Votre mission reste simple. « Rayonner ». Pourtant, le concept nous semble basique à première vue. Qu’est-ce qui nous en empêche ?

En premier, des facteurs intérieurs : suis-je au plus près de moi ? Notre vie entière nous amène à nous révéler au fur et à mesure. Et nous sommes surpris à quel point notre système interne vise à nous protéger pour tout et rien. Jusqu’au jour où nous arrivons à concevoir cette haute muraille protectrice, dressée de mensonges. Ce jour-là, nous sommes prêts à nous en extirper. Élargir la zone de confort.

Les idées se répètent en écho silencieux. Comment les entendre ?

Sur des mois, parfois des années, notre temple nous indique ses besoins : nos besoins. Il y va de notre responsabilité véhiculant notre bonheur, d’écouter ce temple, de s’asseoir avec lui, prendre le temps, pour agir en conséquence. Les échanges restent subtils et notre cortex traduit en mots, parfois en maux.

– Change de job, ça ne va pas. (traduit en frustration)
– L’appartement est génial, prends-le ! (picotements au coeur)
– Ose, vas-y. N’aie pas peur de tes anciennes relations, vas-y ! (Picotements au ventre, les papillons virevoltent)
– Et si on changeait de région ? (Tout le corps vacille, ça rayonne)
– Je n’ai pas vraiment faim ce matin (sensation d’être rempli autrement)
… ainsi de suite.

Ainsi, notre temple bienveillant s’exprime. Souvent, ses souhaits semblent illogiques et absurdes. Vous visitez un nouvel appartement où vos cellules vibrent à l’unisson, jusqu’au moment où vous vous rappelez du budget pour la location : bien au-delà que prévu. La peur et le doute freinent d’un coup sec et vous vous retrouvez à refuser l’opportunité à contre-coeur.

Même là, l’Univers ajuste ses Plans, votre corde du temps. Ainsi, les cordes du temps changent constamment, vous imaginez bien le méli-mélo !

Notre temple intime fonctionne en arborescence. Ce qui n’est pas forcément le cas de notre cerveau, l’illogique surpasse la logique. Ce n’est qu’après coup que nous comprenons, parfois des années plus tard, le pourquoi de nos désirs passés.

Il est de notre pouvoir de poursuivre les désirs, à l’aveuglette. Par aveuglette, j’entends les réalités extériorisantes uniquement, car notre oeil se tourne en dedans pour puiser la Volonté, les envies, les stimuli subtils de notre temple sacré.

Dès lors, le temple se superpose à nos actions et nous ne faisons qu’un avec les aspirations de la Création. Aussi futile soit-elle que de s’asseoir à la table de quelqu’un au café du coin, par simple envie.

Il y aura toujours des critères extérieurs pour blâmer nos décisions (qui finalement, ne sont pas « vraiment » des décisions). À ce niveau-là, nous ne parlons plus de « libre arbitre ». Dans l’absolu, nous ne choisissons pas grand-chose puisque notre coeur s’exprime. À nous de l’écouter. Il est juste notre capacité à frôler les murailles. Le dilemme n’est pas le choix, le dilemme est d’aller à contre-courant ou de suivre sans repaires les courants de notre âme, les bras grand ouvert à l’inconnu. Embrassons les doutes, les murailles et les barricades. De plus, je vous dirais, ne laissez jamais de critères extérieurs tels que les amis, la famille, embrumer votre capacité à agir. Si vous le sentez, faites-le.

Maintenant, je vous laisse imaginer un monde où chacun suivra l’intégralité des murmures de son âme. N’est-ce pas un avant-goût de l’unité tant attendue ? Et pourquoi ne pas commencer maintenant ? Car lorsque je commence à m’écouter, vibrer ces myriades de cellules et agir, dès cet instant : Je Suis.

Dès que je suis, je sens les battements de Dieu. Je sens l’Univers couler en interactions totales. Je me sens interconnecté·e, comme si l’Autre était semblable.

Tout ce qui nous entoure rayonne déjà de sa plus grande ampleur et n’attend que nous. Entre les brises de vent sur mon visage ou la douce chaleur du soleil. En somme, la liberté n’est-ce pas Être ? Être, n’est-ce pas « rayonner », en fin de compte ?

Sur ce, je m’en vais rayonner de ce pas ! À bientôt, les myriades d’Êtres au service de l’Amour.

Shamalo

Source : https://www.shamalo.org/

 12,798 

Print Friendly, PDF & Email