Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGermanThai

par Brenda Hoffman

Mes chers amis,

Vous commencez à noter la différence entre ce que l’on attend de vous et ce que vous êtes. C’est une période de confusion, car si vous ne faites pas quelque chose, qui le fera ? Pourtant, vous n’avez pas nécessairement envie de le faire. Vous réfléchissez donc à vos options et à vos besoins. « Dois-je continuer à faire cela parce que je le veux ou parce que je sens que je dois le faire ? »

Ces nouvelles options n’étaient pas attendues, car vous avez l’habitude de faire ce que vous croyez être votre rôle au sein du foyer, de la famille, de l’amitié ou du travail. « Je fais cela parce que je suis censé le faire ». Mais pour qui ? Vous ou les autres ?

Peut-être avez-vous des attentes envers vous-même ou votre environnement que les autres n’ont pas. Alors comment décider si ces attentes sont en dehors de vos besoins si cette chose n’est pas accomplie à votre satisfaction ? Comment en effet ?

Quand vos attentes personnelles font-elles partie de votre monde social plutôt que de ce que vous portez au plus profond de vous-même ? Et si vous ne souhaitez pas achever quelque chose, comment vous sentez-vous par rapport à vous-même ?

Beaucoup de vos activités sont liées à des obligations plutôt qu’à des besoins ou des intérêts personnels. Maintenir une maison propre, réparer des objets ou activer des tâches professionnelles que les autres ignorent ou refusent de faire n’est pas mauvais. Mais si vous réalisez ces tâches pour obtenir les félicitations des autres, vous agissez en fonction de « devoirs » en 3D. Si vous vous sentez mal à l’aise face à une tâche qui n’est pas terminée, même si les autres s’en fichent, c’est une fonction de votre nouvel être.

Tout ce que vous faites, pensez ou dites passe désormais par votre être intérieur. Ainsi, si vous accomplissez des tâches pour les autres, vous serez épuisé ou en colère. Et si vous accomplissez des tâches qui sont déraisonnables pour votre énergie ou vos compétences, vous serez épuisé ou en colère. Mais si vous accomplissez des tâches que vous trouvez intéressantes et amusantes, vous serez plein d’énergie. Une formule simple pour qui vous êtes maintenant.

Votre formule était plus compliquée dans le passé parce que votre noyau central de connaissance était limité. De nombreuses activités étaient accomplies pour les autres – travail, enfants, mariage, scolarité et fêtes. Un événement après l’autre pour faire plaisir aux autres et se renier soi-même.

Se séparer des besoins et des intérêts des autres comme vous le faites maintenant peut être effrayant et produire de l’auto-danger. « Où est mon énergie ? Où est mon intérêt ? » « Pourquoi dois-je m’occuper de tout ? »

Votre auto-examen des « je devrais » contrastés avec les nouveaux intérêts se poursuivra tout au long de cette période de vacances et probablement un peu au-delà. Vos actions et vos obligations sont si profondément liées à votre vie terrestre qu’il faudra un certain temps pour séparer qui vous êtes de vos attentes en 3D.

Cela ne veut pas dire que vous êtes de 3D, mais plutôt que vous êtes en train de rompre de nombreuses habitudes de 3D dont vous n’étiez pas conscient auparavant.

Pourquoi ne voudriez-vous pas une maison propre ou un projet de travail complet ? Si ces actions font partie du nouveau vous, vous ne serez pas en colère, fâché ou triste si les autres ne les tiennent pas en estime, car vous saurez que ce sont vos projets. Et si les autres ne respectent pas vos normes en matière de garde d’enfants, d’emploi ou de soins à domicile, vous pourriez vous demander pourquoi il est important que ces tâches soient accomplies selon vos normes ? Ces normes sont-elles nouvelles pour vous ou datent-elles de 3D ?

Même si beaucoup d’entre vous sont en colère parce que quelque chose n’a pas été fait selon vos critères, il se peut que vos critères ne produisent pas le produit final que vous voulez. Car une maison propre ou des réparations terminées ne sont-elles pas un appel au confort ? La colère, parce que quelque chose n’est pas fait selon vos critères, n’est pas confortable.

Avant de faire quoi que ce soit qui vous semble épuisant ou inconfortable, allez à l’intérieur de vous pour déterminer si cette action est dirigée de l’intérieur ou si elle est un héritage de la 3D. En effet, les obligations de la 3D créent maintenant de l’épuisement, de la colère ou de la frustration.

Les devoirs ne sont jamais complets et ne l’ont jamais été, car ils sont générés de l’extérieur de votre être. Ce ne sont que les éléments, les pensées et les actions de l’intérieur qui vous apporteront le confort dont vous avez tant besoin en ce moment.

Un confort qui est essentiel alors que vous éliminez ce avec quoi vous étiez confortable en 3D. Le confort de soi est votre mot et votre action de la semaine. Ainsi soit-il. Amen.

English version : https://lifetapestrycreations.wordpress.com/

Traduit et partagé par la Presse Galactique

 16,280 

Print Friendly, PDF & Email