Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGermanThai

par Delphine ORIEUX

Lorsque nous sommes conscients du processus d’élévation de la conscience, à l’échelle individuelle et collective, ainsi que de notre appartenance à tout ce qui est, la vie dans la matière peut paraître comme un cauchemar et la vie dans le subtil plutôt comme la réalité, qui reste cependant à l’état de rêve le temps de notre vie dans la matière. Et souvent une partie de nous souhaite sortir du cauchemar. Cette partie est la personnalité qui ressent toute la souffrance individuelle et collective.

Lorsque la conscience s’ouvre à ce stade chez un individu au cours de sa vie ou lorsque nous sommes nés avec cette conscience, les sens de perceptions intérieures sont déjà plus ou moins ouverts. Et cet état de réceptivité avec ses sens intérieurs procure de l’hypersensibilité, c’est-à-dire la capacité de percevoir ce qui se passe dans les plans plus subtils, chez les autres et à l’échelle de la planète et même de l’univers.

Lorsque nos sens plus raffinés sont soumis à tant de vibrations basses, quotidiennement, la souffrance se fait vite ressentir, car nous pouvons devenir une éponge. C’est-à-dire un être dont les corps sont fissurés et troués, ce qui permet à toute énergie environnante de s’infiltrer à l’intérieur, jusqu’à le rendre totalement perméable et manipulable.

Un être infiltré peut croire qu’il est devenu ce qui l’a infiltré, sans être conscient de la nature de ce qui l’a infiltré. Lorsque l’être est infiltré par des émotions et des pensées basses, toutes ses perceptions seront conditionnées par celles-ci, au détriment de son propre corps, car il n’arrive plus à distinguer toutes les émotions qui le traversent. Lorsque l’être est infiltré par des formes de conscience néfastes dont le seul but est de vampiriser et de nuire, l’être sera poussé à percevoir et à agir selon leur volonté et sera parasité avec une destruction progressive ou rapide de son corps.

Vivre comme une éponge peut donc être un véritable cauchemar. Alors souvent l’individu trop vulnérable ressent une fatigue permanente et se sent agressé par toutes les formes de vibrations basses, qui viennent le fragiliser encore plus. L’endormissement peut être également difficile, car à l’état de veille, le corps est encore plus vulnérable par rapport à ces formes d’intrusion, qui peuvent s’infiltrer sans résistances et empêchent la régénération dont le corps et l’âme ont besoin.

De nombreux êtres dans la matérialité sont des éponges sans aucune conscience de l’être, car en grandissant, ils se sont coupés de cette sensibilité intérieure et se sont laissés envahir.

Faire évoluer sa conscience depuis le stade de la matière dense, consiste à conscientiser ce qu’est la nature humaine en premier lieu, pour améliorer la maîtrise de ses émotions et de ses pensées. C’est par la connaissance du fonctionnement du corps humain dans sa globalité que l’humain acquiert sa liberté. Car lorsque nous vivons dans notre vérité intérieure, le corps n’est pas une éponge, mais un pilier, qui laisse passer la lumière et qui la rayonne naturellement.

L’apprentissage par l’expérience permet de comprendre quelle est l’énergie de la vie et quels sont les échanges d’énergie entre les individus, entre les règnes, avec la planète et avec le reste de l’univers. Toutes ces expériences ramènent à l’Amour, à la loi Une qui régit tout l’univers.

Cette loi attire naturellement les particules entre elles et les fusionnent, après qu’elles ont été divisées. Quelle que soit l’intensité de la fragmentation des particules et l’espace qui peut les séparer, l’Amour à l’intérieur de chacune d’elle, leur donne la direction pour se retrouver les unes avec les autres, pour fusionner à nouveau. Cette force d’attraction est la nature même de cette énergie intelligente, qui crée différentes formes de vie et vit à travers sa conscience, dans chacune de ses particules.

Pardonner est une conséquence naturelle de cette force d’attraction qui réunit et fusionne les particules. Lorsque tous les bourreaux, juges, victimes et parasites se voient comme des étincelles de vie conçus avec la même énergie, la conscience s’unit dans la reconnaissance de l’Amour en eux et en tous ceux qui sont. C’est dans la reconnaissance de la lumière de leur étincelle, qu’ils déplacent leur conscience en elle et dissolvent ainsi toutes les manifestations souffreteuses qui ont émané d’eux.

Le déplacement de la conscience se fait par l’Amour qui englobe tout. Rien n’est plus puissant que la lumière de l’Amour et toutes les manifestations qui réduisent la lumière sont refondues à nouveau dans la lumière.

Si nous voyons tout humain, tout animal, comme une étincelle qui s’est oubliée. Nous pouvons percevoir leur souffrance intérieure comme faisant partie de leur apprentissage. Nous pouvons nous tenir comme pilier et simplement rayonner. Cela les aidera, car la lumière éclairera leur route, et les graines émergeront à maturité. En tant qu’éponge, aucune aide n’est apportée.

Aimer les animaux et les remercier pour l’Amour qu’ils offrent aux humains, aux végétaux, aux minéraux et à la planète est aussi les reconnaître et les aider.

Aussi douloureux que soit leur parcours, dans la globalité du monde, ils offrent de l’Amour et nous pouvons les soulager en rayonnant simplement.

Nous pouvons vivre notre vie par notre rayonnement, qui s’ancre pleinement dans tout le canal que nous sommes. Rêver sa vie et refuser de rayonner dans la matière ne contribue pas à aider le monde et à créer le changement.

Rayonnons et fusionnons ensemble par notre Amour, pour laisser se matérialiser le changement, en suivant notre lumière intérieure. Aidons-nous mutuellement à se renforcer dans notre corps de lumière pour que toutes les éponges deviennent des piliers inébranlables.

Merci, merci, merci !

Source : https://ouvrir-son-coeur.fr/

 8,958 

Print Friendly, PDF & Email