Le fameux champignon Huaier (cf : livre des professeurs Japonais) ne sera jamais promu. Pourquoi ? Parce qu’il peut traiter et guérir les différents types de cancer, même à des stades très avancés, sans aucune toxicité ni effets secondaires. Une analyse génétique approfondie a révélé la base moléculaire des effets anticancéreux de Huaier :

1) promotion de la mort cellulaire spécifique au cancer dans la lésion pathogène ;

2) élimination des débris cellulaires endommagés résultants ;

3) réparation de tissus endommagés et/ou disséqués avec des cellules normales (régénération tissulaire) ;

4) Prévention des récidives, ainsi que des métastases adjacentes et étendues.

Silvano Trotta
Références : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/https://www.fortunejournals.com/


la-PG

La PG quotidiene est sur Telegram, VK & Facebook