Sananda transmis par Jahn J Kassl

JJK : Le blues de Noël ! Je suis déprimé ! Aujourd’hui, j’ai constaté que chaque année, à Noël, je suis légèrement déprimé. Une fois que la merveilleuse lecture de la lumière s’est éteinte, une lourdeur – une ombre – s’installe chaque année sur mon âme. C’est justement au moment où l’on célèbre la fête de la lumière que mon humeur s’assombrit. J’ai fait des recherches et j’ai découvert que, dans mon enfance, Noël était toujours la période la plus terrible. De vieilles images sont remontées en moi : d’abord l’atmosphère pesante dans la cuisine étroite le soir de Noël. La présence sévère et sans amour du père était diamétralement opposée à “l’idylle de Noël” mise en scène par la mère et m’était insupportable. À partir du 27 décembre, les parents et les nombreuses personnes qui se rendaient à notre ferme en raison de l’abattage annuel arrivaient pour couvrir les besoins annuels en viande pour nous, pour nos parents et pour nos connaissances.

Pour cela, plusieurs cochons devaient mourir chaque année et, comme il est d’usage à la ferme, tout le monde y mettait du sien.

Pendant des jours, notre étable baignait dans le sang des porcs tués. Nous, les garçons, étions responsables du nettoyage des étables ou, avec les femmes plus âgées, du lavage des intestins, de l’épluchage de l’ail et des travaux qui devaient être effectués. Ensuite, il y avait les devoirs religieux comme le chant de la chorale, les chants à l’étoile, la messe ou l’orgue, des activités qui me faisaient certes plaisir, mais qui représentaient plutôt une bonne possibilité d’évasion de la maison. En somme, Noël a toujours été une horreur, de l’âge de 6 ans jusqu’à 16 ans environ (après quoi je me suis retirée !). Je suis retourné à l’internat après les fêtes, heureux. Les premières années, ce n’était guère mieux, mais à partir du lycée, j’ai pu m’y épanouir. Aujourd’hui, ces images intérieures se sont dressées devant moi, plus clairement qu’elles ne l’avaient été depuis longtemps. Est-ce cela qui assombrit mon humeur à Noël TOUS LES ANS ?

SANANDA : Les blessures profondes peuvent guérir et elles guérissent en redevenant conscientes.

Le temps est venu pour toi de permettre cela dans toute son ampleur.

La malédiction de ton enfance est en train d’être guérie ! Presque aucun adulte dans ton entourage ne savait que les enfants ont leurs propres besoins et qu’ils ne doivent pas être utilisés dans leurs affaires.

JJK : Pourquoi ai-je dû vivre une enfance si désagréable, surtout entre dix et seize ans ?

SANANDA : Ton père et ta mère ont été désignés et choisis par toi avant la naissance. Au fil des années, ta mère a perdu ses repères et ainsi, au lieu d’être un soutien pour toi, elle était la menace et le danger déclarés. Ton père a été rattrapé par sa propre histoire traumatisante au quotidien. La lutte pour l’existence déterminait sa vie, il n’avait pas le temps de regarder en arrière – plus tard, la volonté faisait défaut. Ton incarnation comportait des risques.

JJK : Pourquoi ne suis-je pas né dans une famille où il y avait plus d’harmonie ?

La guérison de la lignée ancestrale

SANANDA : Toi et ton frère Karl êtes nés ensemble pour pouvoir racheter et guérir toute la lignée, pour vous et pour ceux qui sont prêts – ce qui fait que vous ne devez plus jamais naître ou devenir une famille avec de tels enchevêtrements. Ce champ est maintenant derrière vous.

Le potentiel de guérison était la raison de cette réunion de personnes qui se sont rencontrées à maintes reprises dans différentes vies et qui étaient enchevêtrées d’une manière ou d’une autre. Ces enchevêtrements ont été rachetés par cette vie et par le fait que vous avez mis votre propre histoire en lumière.

JJK : Nous n’avons pas cette conversation uniquement pour moi.

Que peuvent faire les personnes qui souffrent de symptômes similaires à Noël ou qui ont simplement l’impression d’être dans un “mauvais film” en raison de certaines “traditions” et attentes ?
Se poser les bonnes questions

SANANDA : Pour savoir pourquoi il en est ainsi et faire le nécessaire, pose-toi les bonnes questions :

– Es-tu séparé ou fonctionnes-tu selon la volonté de ton entourage ?

– Ce que tu vis à Noël, est-ce que tu l’as voulu et désiré ?

– Est-ce que tu te sens bien ? Est-ce que c’est beau comme ça ?

– Est-ce que tu t’es déjà émancipé des attentes de tes parents et que tu as pris tes distances par rapport aux idées de tes proches ?

– Si quelque chose te semble mal et faux, que fais-tu ? Est-ce que tu écoutes ta voix intérieure ou passes-tu outre ton sentiment ? Ou bien dis-tu HALTE et STOP ?

– As-tu le courage de vraiment ressentir les choses, es-tu prêt à des changements radicaux ?

Qu’est-ce qui t’arrive à Noël et pourquoi ? Telle est la question.

Dès que tu auras fait cet inventaire, tu seras en mesure d’agir. Les principaux outils sont : la prière, la méditation et le travail de transformation.

C’est un processus qui – selon le degré de traumatisme – nécessite de l’attention et de la détermination.

Si la volonté de clarifier est présente, la guérison suit. Il faut du temps pour plonger dans son histoire, puis pour refaire surface – du temps.

JJK : Nous sommes aujourd’hui le 26.12.2022. J’ai lu de nombreuses prévisions pour l’année à venir et j’ai moi-même reçu un merveilleux message de BABAJI pour 2023. D’une certaine manière, je sens qu’il y a quelque chose dans l’air – et pourtant je ne peux pas le nommer …

Qu’y a-t-il dans l’air ?…

SANANDA : La Terre est en perpétuelle reconstruction.

Au niveau énergétique, il n’y a pas de pause. Cela concerne aussi les êtres humains – ils reçoivent sans cesse les nouvelles vibrations lumineuses de l’Être !

Cela est nécessaire, car vous êtes entourés de très nombreux champs vibratoires qui ont un effet négatif sur l’être humain.

Ce nettoyage se fait sans interruption et, en même temps, vous recevez une énergie exaltante qui renforce votre système nerveux et énergétique. Cela a pour conséquence que des thèmes très anciens peuvent remonter à la surface.

Cela fait tout remonter à la surface et cela crée cette agitation chez les gens. À peine ont-ils résolu et guéri un thème que les problèmes suivants apparaissent…

Cela crée une certaine agitation et peut aussi conduire à la frustration, car la fin ne semble pas être en vue…

La meilleure façon de surmonter ces phases est de rester calme et de simplement observer. Continuez selon vos propres forces et laissez faire les choses !

Les balles te sont données. Prends-les et fais-en le meilleur usage possible ! Tu auras alors accompli beaucoup de choses. Le miracle de cette époque, c’est que beaucoup de choses peuvent aller d’elles-mêmes, c’est-à-dire qu’il te suffit de les percevoir une fois de plus, de les regarder – et elles se dissolvent. Les processus de transformation de longue haleine sont rares aujourd’hui.

Tout va très vite !

Tout va très vite si l’homme est prêt à tout laisser remonter et à le contempler. Cette situation n’est insupportable que pour les personnes qui nient cette réalité et qui ne veulent pas se confronter à elles-mêmes. Ces personnes s’en tiennent au contrôle et aux lamentations.

Celui qui fait la guerre aux reflets de la vie au lieu de les utiliser pour sa propre croissance, et à qui l’évidence ne peut se révéler, le malheur le suit comme son ombre. Car la lumière ne peut pas servir celui qui évite la vérité.

JJK : Je remarque chez moi, quand je suis physiquement affaibli, comment mon énergie descend, cela me tire vraiment vers le bas…

D’habitude, je suis très bien centré, mais quand j’ai un problème physique, je perds le centre. Que dois-je faire ?

SANANDA : Continuer à travailler pour rester centré, c’est un processus.

JJK : Je prends aussi conscience que ma vie est éphémère.

SANANDA : La plupart des gens ne prennent conscience de la finitude de la vie que peu de temps avant la fin. Prendre conscience de la finitude tout au long de sa vie soulève des questions sur l’infini – et cela détend et allège tout.

JJK : Je me sens déjà soulagé et je suis à nouveau positif. C’est le résultat de cette conversation et de ta lumière. Est-ce que cela va durer ?

SANANDA : Tu sortiras très bientôt du tunnel vers la lumière.

German version : https://lichtweltverlag.at/
Traduit et partagé par la Presse Galactique

Print Friendly, PDF & Email
Catégories : TÉMOIGNAGE

la-PG

La PG quotidiene est sur Telegram, VK & Facebook