Par Lulumineuse

Au cours des deux prochaines années va s’opérer un profond travail de mutation. À l’issue de  cette période, ni vous ni moi ne pourrons œuvrer dans le monde de la même manière qu’aujourd’hui. Cela sera tout simplement impossible. Notre fonctionnement sera tellement  différent que nous serons obligés de suivre ce changement et de nous harmoniser avec lui.  Aussi, nous pouvons continuer à offrir nos talents comme nous le faisons aujourd’hui jusqu’au  moment où nous serons appelés à agir autrement. Nous serons toujours tous ensemble, car où que nous soyons sur la planète, nous œuvrons pour le même but. Rassurez-vous, je ne suis pas  en train de vous faire mes adieux, encore deux années piliers dans les changements de  structures fondamentales nous attendent.

Dans ce partage, je vais aborder le sujet des nouvelles technologies /l’ancienne technologie qui  progressivement, a été retirée à l’humanité. Il est nécessaire de comprendre qu’au cours de ces prochaines années, nous assisterons aux prémices de leur l’installation.

Bien entendu, tout cela n’entre pas dans le cadre d’une compréhension mentale mais bien  d’une appréhension intérieure des structures. Mon partage sera assez technique, même si je  vais essayer simplifier au maximum. Je suis branchée à la connaissance via la fréquence induite  par l’ordre des Melchisédech. Sachez qu’il n’existe pas un seul et unique Melchisédech ; il s’agit  plutôt d’un ordre hiérarchique dans la cosmologie. Vous pouvez retrouver toutes les  explications dans la cosmologie d’Urantia. D’ailleurs, Bernard de Montréal révélait qu’il  appartenait lui-même à cet ordre et il n’est pas le seul à être venu sur Terre. Le rôle de cet  ordre est d’ajuster l’évolution d’une planète en apportant la connaissance manquante, qui  pourra être assimilée en plusieurs années par les êtres qui l’auront reçue. Ils savent parler de  ces structures internes et de la mutation de ces structures. Ainsi, les gens aujourd’hui vont à  peine commencer à comprendre ce phénomène parfaitement décrit par Bernard à son époque.

Pour faire simple et aller à l’essentiel, ce qu’on appelle aujourd’hui les anciennes technologies sont des vestiges de l’Atlantide. Même si les savoirs avaient alors été préservés, la structure de  l’homme, elle, avait déjà bougé. À la fin de l’Atlantide, comme je l’ai déjà mentionné dans  d’autres partages, des séparations s’étaient déjà produites. L’être humain s’était détourné de  lui-même, il s’était divisé de sa divinité et son attention s’était progressivement dirigée vers ses  sens extérieurs. Évidemment, l’involution n’a pas eu lieu du jour au lendemain, c’est seulement  peu à peu et très doucement que la dégringolade a pris forme. Bien que ces êtres aient conservé leur historique et leurs ressources, ils se sont perdus au fil du temps, un peu comme  les remèdes de grands-mères. Remarquez que nous appelons aujourd’hui ces remèdes, « les  remèdes de grands-mères » et non « les remèdes ». Ceux-ci représentaient dans le passé la  médecine de tous les foyers. Progressivement, ils ont été oubliés et remplacés par d’autres habitudes, et les gens, au lieu de se faire une infusion au camphre par exemple, vont avaler un médicament allopathique.

Ainsi, tout cet héritage que nous portions en nous s’est fondu dans les « nouvelles »  technologies, les « nouvelles » chimies, mises disposition sur les étalages. Le même phénomène s’est produit avec ces technologies dont nous étions les héritiers. Dans des temps pas si reculés, nous pouvions construire des temples, des cathédrales, des édifices reliés à l’éther (dont les principes étaient basés sur l’éther), et avec lesquels nous étions en mesure d’alimenter nos cités. Nous construisions des canaux pour faire circuler l’eau, l’éther, et distribuer l’énergie. Peu à peu, alors même que la structure de l’être humain a bougé, cette  connaissance s’est volatilisée simultanément. Le germe de l’involution avait été planté au sein  de l’être humain (cela s’est produit bien avant encore dans l’histoire de la planète) et à partir  du moment où il s’est retourné, où il s’est « mis à l’envers », il a commencé à préserver de  moins en moins son héritage déïque, son héritage de Lumière. La volonté obscure à laquelle il  a été confronté l’a entraîné dans les méandres des bas-instincts qui sommeillaient encore en  lui et qui ont été réveillés. Sachez que certaines forces extra-terrestres plus évolués que nous  et très avancées dans le développement de la psyché ne sont pas dans une fraternité conjointe  avec notre humanité. Même si ces races disposent d’une technologie qui nous paraît  extrêmement avancée, celle-ci reste très relative à leur niveau de développement cérébral et  au rayonnement de Lumière intérieur. Ainsi, même si cette technologie est élevée  comparativement à la nôtre, elle reste limitée. Ces espèces ont su progressivement induire à  l’humanité une forme d’expression vibratoire la plus basse afin de s’en servir. Par exemple,  nous ne comprenons pas que les ressources d’énergie peuvent provenir de la vibration même  de l’humanité. Si ces êtres-là nous ponctionnent en tant que générateurs de ressources, ils  peuvent nous moduler selon leurs besoins. Pour faire simple, si une espèce évoluée a besoin  d’un générateur astralisé, c’est-à-dire d’émotionnel, de mental lourd parce que cela représente  une énergie qui la nourrit et dont elle peutse servir, elle va pouvoir la puiser là où elle se trouve,  en l’occurrence ici chez l’être humain…

 

Pour lire la suite, cliquer ici…

Print Friendly, PDF & Email

Avatar photo

Lulumineuse

Bienvenus(es) sur mon site web : www.lulumineuse.com ! Vous pouvez télécharger mes outils GRATUITS en cliquant ici ! et lire mes chroniques ici...