Canalisation du 06.02.2024 par Sylvain Didelot, retranscrite par Marie-Claire.

Ce mois-ci, l’enseignement des Guides passera directement par les réponses apportées aux questions des personnes présentes, sans introduction préliminaire. Aucune question personnelle ne sera abordée.

Note de Sylvain : Concernant les questions qui n’ont pas pu être posées par manque de temps, si vous réécoutez ou si vous lisez avec attention, vous constaterez que les réponses ont tout de même été données dans le discours des Guides, peut-être pas dans l’angle que vous vouliez, certainement pas dans le côté facile, mais les réponses ont été apportées.

Chères âmes, je vous salue. Ce soir, je suis Melchisédech, mais je parle avec un groupe, nous allons être plusieurs à répondre à vos questions, effectivement pas toutes, seulement celles qui, nous l’espérons, vous apporteront un peu plus d’énergie, un peu plus de conscience.

Allons-y.

Il y a, nous le répétons, énormément de questionnements et n’en prenons que quelques-uns. Sylvain, nous te faisons confiance.

 

Qu’attendent-ils de nous ?

Qu’est-ce que nous, Guides, attendons de vous ? Que vous tourniez votre regard vers la Joie, que vous tourniez votre regard vers la Vie, que vous tourniez votre regard vers l’Amour. Voilà, nous n’attendons pas de vous autre chose que ce que finalement vous êtes venu faire ici.

Nous n’avons pas vraiment de besoins, de désirs ou de volontés, que le besoin, le désir ou la volonté de vous voir évoluer selon votre désir, votre chemin et votre compréhension. Vous avez beaucoup plus d’attentes vis-à-vis de nous, que nous n’en avons vis-à-vis de vous.

Notre message, le message de la Vierge ou le message d’êtres qui sont dans cette sainteté, c’est souvent de vous dire ʺaimez-vous les uns les autres, repentez-vous, priez, dirigez-vous vers la Lumière.ʺ Nous savons cela du fait que cela vous amène à une voie plus juste, à une ligne temporelle plus simple, à une compréhension plus grande de ce qu’il se passe. Vous savez, quand on est dans une réelle Conscience spirituelle, on n’a plus besoin des questions pour avancer, on avance à partir des réponses.

C’est pourquoi, nous n’attendons rien de vous, que l’espoir peut-être, sûrement même, de vous voir dans votre meilleur état, sous votre meilleur jour, dans votre meilleure compréhension. Voilà.

 

Pourquoi les personnes vivent-elles des bouleversements dans leur vie ?

Parce que chacun de ces bouleversements est une épreuve.

Vais-je continuer à aimer ? Vais-je trouver un moyen de m’allier ou vais-je me séparer ? Vais-je continuer du côté de la Lumière ou vais-je me tourner vers la non-lumière, la colère, la peur, la haine, l’angoisse, que représente cette non-lumière ?

Toutes ces épreuves ne sont pas envoyées par nous, nous n’envoyons aucune épreuve et, pour aller plus loin, Dieu n’envoie aucune épreuve. Dieu peut envoyer ce que nous appelons des avertissements, or, l’épreuve est toujours vécue par l’humain. C’est toujours l’humain qui choisit si cela est une épreuve ou un entraînement à aimer. La réponse est éminemment un entraînement à aimer. Dans votre vie, les séparations ne doivent pas vous séparer de l’amour. Les maladies ne doivent pas vous séparer de l’amour du corps, de l’amour de cette Terre.

Ces bouleversements sont souvent, malheureusement, des alertes pour des personnes qui se sont un petit peu endormies sur leur chemin, ou qui ont cru être sur la bonne voie, et pour qui il est nécessaire de faire quelques rappels de ce qui est essentiel dans la vie. Pas seulement dans une vie physique, dans une vie spirituelle avant tout, dans la mesure où nous entendons parfois des gens dire : « Sylvain, j’ai été dans ces choses-là », nous l’entendons quand vous parlez à ce canal et il y répond généralement seul, cette fois-ci laissez-nous répondre.

« J’ai été dans une vie spirituelle, j’ai fait plein de choses, j’ai appris plein de choses et pourtant il m’arrive encore ceci, il m’arrive encore cela », cela signifie que vous n’avez pas encore assez musclé votre amour, si vous me permettez cette expression. Vos remarques sont souvent du même ordre, « voyez-vous maîtres, Guides, je vais dans la salle de sport toutes les semaines, je soulève des poids toutes les semaines et là, je dois soulever une masse de 100 kg d’un coup et je n’y arrive pas. Pourtant, je vais à la salle de sport toutes les semaines ». Oui, chère amie, seulement dans la salle de sport toutes les semaines, vous soulevez 1 kg, 2 kg, bien entendu, quand arrive matériellement l’épreuve à 100 kg, vous n’y arrivez pas.

Comprenez mon analogie, c’est que la plupart du temps, vous croyez avoir fait le chemin, vous croyez savoir, cependant savoir ce n’est pas faire, ce n’est pas Être. C’est juste savoir. Et il ne faut pas se contenter de l’entraînement, de plus, il faut savoir aussi affronter réellement ce que sont les forces d’ombre, ce que sont les mauvaises énergies afin que quand elles vous atteignent, vous soyez réellement entraîné à laisser ces énergies ne pas vous séparer, à les libérer et éventuellement même, si vous êtes de puissants maîtres, à les aimer.

Donc, quand vous vivez des bouleversements, comprenez que cela peut être perçu comme un rappel de ce qui est réellement vrai et juste, et un rappel sur le fait qu’il ne suffit pas de le savoir, mais aussi de le voir, de le vivre, de le traverser.

Dans ces épreuves, bien sûr, vous n’êtes pas seul, et là, notre aide peut être utile. Nous sommes capables de donner quelques conseils, des conseils de posture, de comportement.

Là aussi, l’humain s’imagine toujours « si les Guides m’aiment, l’issue me sera favorable. ». La question n’est pas de savoir si l’issue vous est favorable ou défavorable, par exemple, dans un jugement, plutôt, qu’aurez-vous appris, vous, même si le jugement ne va pas dans votre sens, même si la guérison n’apparaît pas ? Qu’avez-vous appris, qu’avez-vous compris, qu’avez-vous vécu, quelle est votre expérience ? Car c’est avec elle que vous viendrez au Ciel, avec cette expérience, pas avec un jugement de l’homme uniquement avec un jugement de Dieu si je puis dire, du Dieu que vous êtes. Il ne servira à rien d’arriver au Ciel avec le moindre diplôme, par contre, chacune de vos histoires, chacune de vos aventures est la réelle valeur qui est vôtre, le réel chemin.

Nous pouvons éventuellement vous paraître froids en disant cela, au contraire, en effet, nous sommes pleins d’amour pour vous. Nous savons le chemin que vous avez vécu. Pour la plupart, les gens qui vous aident sont des Maîtres d’Ascension, donc des gens qui ont déjà vécu ce que vous avez l’impression de traverser là, seulement maintenant, pour la première fois pour certains d’entre vous. Bien sûr qu’il faut s’accrocher. Bien sûr qu’il faut continuer.

Cela nous permet de répondre à la question suivante.

 

Comment rester à flot dans les vagues et le tumulte du moment, comment ne pas couler ?

En comprenant que vous êtes réellement, réellement, maintenant, sur le plus grand terrain d’entraînement, et que tout ce que vous avez vécu auparavant n’est qu’une blague, presque, excusez-moi l’expression, c’était simple.

Voilà des années, à travers ce canal et d’autres, des années que nous répétons : ʺpréparez-vous, soyez prêts, montez votre nature, montez votre énergie, montez vos vibrations, préparez-vous, soyez prêtsʺ. Eh bien, le temps est venu. Et maintenant, dans ce temps-là, dans ce moment-là, on voit ceux qui étaient correctement entraînés, et ceux qui pensaient correctement s’entraîner.

Si vous pensez couler, si vous avez peur que la vague vous submerge, c’est que vous avez tout traversé de manière un peu trop légère, permettez-moi de vous le dire. Néanmoins, il est encore temps. Ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas à couler. Vous n’avez pas à vous enfoncer, juste à remonter.

Quelles sont les véritables valeurs ? Est-ce que l’Amour, la Paix et la Joie sont quelque chose qui m’est apporté par quoi, par l’argent, par le pouvoir ? C’est très temporaire si c’est cela. Non, c’est une décision qui vous amène à la Paix, à l’Amour et à la Joie, une décision. Et une décision cela ne coûte rien, que de se décider et de s’aligner avec sa décision en cessant tout le temps de dire « oui, mais oui, mais oui, mais. Oui, mais les circonstances extérieures Oui, mais ce n’est pas la réalité. ». Vous vous trompez. La réalité a bien souvent le pouvoir que vous lui donnez. Elle est beaucoup plus souple que vous ne l’imaginez.

Cette réalité n’est en définitive qu’un flot d’énergie qui répond à votre appel. La réalité des événements n’est que la somme de vos peurs parfois, alors qu’elle pourrait être la somme de vos joies, si vous l’acceptiez. C’est plus facile pour vous qu’elle soit la somme de vos peurs. C’est facile. Le chemin de l’ombre, de la non-lumière est toujours plus facile que le chemin de la Lumière. Par conséquent, il faut changer d’attitude.

Ce n’est pas à nous de faire en sorte que vous ne couliez pas, mais bien à vous. Nous pouvons vous encourager. Nous pouvons être là et vous dire ʺallez-y, vous avez cette force, vous avez ce pouvoir, vous avez cette capacitéʺ, bien sûr, et nous le confirmons ici, cependant c’est bien à vous de faire l’effort. C’est difficile à comprendre. La pression que vous mettez sur les Guides, nous ne la ressentons pas, cela ne nous gêne pas et nous vous comprenons. C’est bien vous qui faites le chemin. C’est bien vous qui êtes votre propre Sauveur.

Quand vous arrivez sur Terre, il y a des forces archangéliques qui font tout pour vous aider à augmenter votre vibration, et des forces archontiques qui font tout pour baisser votre vibration. Le choix vous appartient. Alors, le choix des archontes est souvent plus facile : « je n’ai qu’à me laisser faire, je n’ai qu’à obéir, je n’ai qu’à ne rien dire », alors que c’est vrai, souvent, le choix archangélique, en tout cas celui de votre Nature véritable va demander une action, va demander un travail, une œuvre, qui va dans le sens de ce que vous souhaitez vraiment au cœur et au fond de vous-même. C’est ce travail-là.

Vous savez, celui qui coule dans l’eau c’est celui qui ne sait pas que si ses poumons sont pleins il ne peut pas couler. Et sur Terre, celui qui va s’écrouler c’est celui qui ne se rend pas compte que s’il n’est pas rempli d’Amour, il va couler ou elle va couler. C’est plus simple qu’il n’y paraît, parce que votre Nature véritable est emplie de cette énergie dont vous souhaitez recevoir la Présence en permanence.

Poursuivons.

Beaucoup de questionnements.

 

Vous nous demandez si les chemtrails sont aussi dangereux qu’on vous le dit ou qu’on vous l’annonce ?

Nous allons vous répondre qu’ils sont beaucoup moins dangereux que les injections auxquelles vous avez dû faire face ces derniers temps.

Ces épandages dont vous parlez sont faits, en réalité, pour refléter des énergies pour des causes militaires, et aussi pour répandre des produits qui empêchent l’homme de se reproduire, en fait. L’idée est de viser certains champs, certaines matières, pour diminuer la population terrestre. Ceci ne vous est pas dit directement, pourtant sachez que cela commence malheureusement à se voir, n’est-ce pas, de votre part. Oui, certaines de vos élites visent à la diminution du nombre de personnes sur Terre, même si la Terre est généreuse et pourrait continuer à vous nourrir.

Par contre, je le répète, votre corps a trouvé et trouve souvent des parades pour, dans son intelligence, contraindre ces plans, empêcher l’avènement de ces plans de destruction massive souhaitée par certains êtres qui sont un peu dans la folie, trop égocentrés, pensant à eux, à des familles ancestrales de pouvoir.

Cependant, et afin d’augmenter votre vibration car c’est notre but, sachez que leur plan est voué à l’échec. Il ne durera qu’un temps. Oui, il fera quelques victimes ce plan bien sûr, beaucoup de victimes, en revanche, il ne durera qu’un temps et ce qui est ancestral depuis des centaines d’années va maintenant disparaître.

Ces pouvoirs-là devront retourner dans l’état de paix et d’amour qui était prévu, parfois par eux-mêmes, au départ. Si on remonte à la source de tout cela, il y a des êtres qui souhaitaient le bien pour l’humanité. Sauf que faire le bien et croire faire le bien, c’est une autre chose. C’est compliqué cette histoire de bien et de mal vu du point de vue humain. Tuer n’est jamais vraiment faire le bien. Ce n’est pas non plus le mal absolu, mais tout de même.

Un travail s’effectue en ce moment pour vous révéler les intérêts cachés de chacun, et vous entrez dans un mois où les fondations de ce monde vont être légèrement ébranlées. Je dis légèrement parce qu’il y aura d’autres changements bientôt.

Et, ses fondations, c’est d’écouter l’ennemi par moments, c’est d’écouter ce qui semble vous attaquer pour savoir ce qu’il ou elle a à vous dire, que l’on parle d’une personne ou d’une situation. Qu’est-ce que cette situation a à me dire ? Et puis, est-ce que ce que je sais ou crois savoir jusque-là est réellement la vérité, ou un mensonge que l’on m’a répété depuis si longtemps que j’ai fini par y croire ? C’est cela aussi changer de fondation, c’est révéler sa propre force, sa propre force d’indignation aussi quelquefois, soyons clairs, d’indignation.

 

Peut-on avoir une explication sur la destinée des archontes ?

Les forces archontiques actuellement ont l’impression d’être puissantes, mais elles savent elles-mêmes au fond que leur fin est proche, qu’il y aura de moins en moins de gens pour les nourrir de leurs peurs, de leurs angoisses. Ainsi, ces êtres devront prendre le chemin d’une autre dimension, et vous, un autre chemin dimensionnel aussi.

La mort des archontes n’est pas souhaitée par le Divin, en revanche leur placement, dans leur énergie propre, séparé du plan terrestre est souhaité et est en cours, afin que chacun se révèle.

Encore une fois, cette pression qui est mise est une pression d’éveil pour l’humanité entière, pas une pression d’éveil pour les archanges qui sont éveillés, une pression d’éveil pour l’humain, qui commençait à se réveiller, puis qui s’est endormi un peu, pour se réveiller à nouveau et se rendormir un peu, pour s’éveiller à nouveau. Le cycle est courant. Pour celui qui a les yeux grands ouverts, pour celui qui voit, pour celui qui sait, celui ou celle, rien ici ne pourra plus vraiment vous faire peur.

Vous comprendrez que l’être humain est un être d’essence bonne, qui a été élevé pour devenir mauvais, toutefois qui n’est jamais mauvais à la base, parfois, souvent. Vous comprenez ce que je veux dire, ceux que vous avez appelés l’ennemi ou les méchants, sont des gens qui ont été éduqués à croire que le bien, c’était ceci et le mal, c’était cela. Finalement, vous aussi. Là aussi, il va falloir vous en apercevoir et vous apercevoir qu’occasionnellement, ce que vous avez appelé le bien était en fait le choix d’un camp, donc un choix de séparation et pas un choix union. Et les choix de séparation sont toujours des choix archontiques, jamais des choix archangéliques. Jamais.

 

Comment vivre avec la sensation d’avoir fait beaucoup de mauvais choix dans sa vie ?

En vérité, tu n’as pas fait de mauvais choix. Et aucun, aucune d’entre vous, n’a pu faire de mauvais choix, parce qu’à vrai dire, vous avez appris de ces mauvais choix. Vous avez, pour la plupart du temps, compris l’origine de ces mauvais choix, ou vous êtes en train de travailler cette origine de ce que vous appelez des mauvais choix, c’est-à-dire en définitive, des choix qui vous amèneraient moins de paix, moins de joie, moins d’amour. Vous avez fait ce chemin vers les origines de cela, vous êtes en train de le faire, vous êtes en train de parcourir cette route, par conséquent, vous avez appris.

L’humain est un être sensible, pourtant qui croit toujours en une seule vie, et qui ne comprend pas qu’en vérité il apprend en permanence. Ce que vous avez appris dans cette vie, les mauvais choix que vous faites dans cette vie, vous ne les ferez plus dans une autre existence. Cela ne sera plus, vous avez appris. Soyez heureux, heureuse, de l’avoir appris. Oui, c’était difficile, mais c’est terminé. Cela va se terminer.

Cet apprentissage, sur ce grand parcours de somme d’incarnations dans ce monde ou dans d’autres, est utile. L’apprentissage vrai, c’est l’erreur, pas la réussite.

La réussite est heureuse, et nous vous la souhaitons. Néanmoins, nous vous souhaitons paradoxalement aussi l’erreur, du fait que l’erreur est le réel maître de ce monde, celui qui vous apprend ce qu’est la Vie en vous, quels sont vos vrais désirs, vos vraies valeurs. C’est à travers les erreurs que vous les reconnaissez.

Alors, ne vous en voulez pas, puisque si vous avez fait plusieurs erreurs, c’est avant tout que vous avez une Conscience qui a décidé de venir vivre beaucoup d’aventures sur Terre. Et les Consciences qui ont décidé de venir vivre plein d’aventures sur Terre, sont des Consciences courageuses, vaillantes, téméraires diraient certains, prenant trop de risques diraient d’autres, pour autant, dans une seule volonté, celle d’apprendre et celle d’aimer encore plus, et votre volonté de départ n’est jamais ignorée de la Source.

Cette volonté d’être ʺplusʺ n’est jamais ignorée, même si vous n’y arrivez pas. Le chemin que vous faites pour y arriver fait déjà cela, commence et prépare cette œuvre en vous. Vous pourrez la poursuivre dans d’autres existences, rien de ce que vous avez vécu dans cette existence, dans cette vie, rien n’est perdu.

Tout, toujours, à chaque instant, en réalité, vous avez une occasion d’aimer. À chaque instant, vous avez une occasion de vous reposer cette question primordiale qui a été avant et après votre départ la question de base, celle de ʺcomment me suis-je rapprochée du Divin en aimant, comment est-ce que j’aime plus, comment est-ce que je respire cette vie ?ʺ Chaque instant vous pose cette question.

 

Dans la question suivante, vous nous demandez si nous aimons et connaissons les extraterrestres ?

Oui, bien sûr nous les connaissons. Sachez que les Guides extraterrestres sont des extraterrestres. Les Maîtres d’Ascension extraterrestres existent, donc, oui, nous les connaissons.

Nous n’en parlons pas souvent, parce que notre véritable connaissance, en tout cas dans le groupe où nous sommes ici en tant que Maîtres d’Ascension et archanges, est celle des humains, pas celle de ceux qui ne vivent pas cette humanité, mais sur d’autres plans. Bien sûr que nous connaissons vos frères galactiques. Bien sûr que nous connaissons leur place dans votre propre plan. En l’occurrence, comprenez qu’ils ont aussi leurs propres Maîtres, leur propre apprentissage qui est différent du vôtre, étant donné que ces races extraterrestres sont déjà suffisamment évoluées pour être dans une certaine union, allons-nous dire, alors que nous sommes encore avec vous en train de travailler cette union pour l’humanité. Évidemment, oui, nous les connaissons et oui, nous les aimons, pour la bonne raison que la plupart d’entre eux sont des êtres merveilleux, comme vous, comme vous.

 

Les changements planétaires, pour poser plusieurs des questions qui sont posées :

Les changements planétaires actuels, vibratoires, émotionnels, physiques, sont nombreux.

Alors, c’est vrai que vos corps s’adaptent à cette nouvelle énergie. Vos corps se transforment à des niveaux importants. Et si certains composés chimiques volatils ou non, volatils ou injectés, si certains de ces composants, ont aussi comme rôle de vous empêcher d’évoluer — en tant que race j’entends, vraiment en tant qu’espèce physique, empêchant ainsi la création de la troisième hélice manifestée, du troisième brin d’ADN qui vous compose, cela n’est que temporaire. Votre corps s’adapte et transforme.

Votre énergie, votre encodage, votre ADN comme vous dites, vit des transformations puissantes, étant donné que ce troisième brin dont je suis en train de vous parler, et qui est déjà à l’intérieur de certains enfants nés depuis quelques années, ce troisième brin permet de dépasser l’Illusion de plus en plus facilement, c’est-à-dire de commencer à comprendre depuis la matière, que vous êtes des êtres de non-matière beaucoup plus facilement, de manière beaucoup plus expérimentale qu’auparavant.

De sorte que, concernant ce brin qui est latent à l’intérieur de chaque être humain, cela demande au corps de s’adapter, cela demande au mental aussi de s’adapter, de croire différemment. Ce travail peut épuiser certains corps. Ce travail peut empêcher d’autres personnes de se sentir heureuses, ayant l’impression d’une nécessité de complétude.

Encore une fois, et nous le répéterons autant de fois que cela sera nécessaire, ce qui vous manque, c’est l’Amour dont vous êtes capable vous-même, en fait. Ce qui vous manque, c’est la capacité d’exprimer cet amour envers tous ceux que vous rencontrez avec puissance, sans honte, sans peur. Souvent, ce qui vous manque, c’est vous-même, c’est le vrai vous-même, dans la mesure où quand vous découvrez cette nature amoureuse en vous-même, à ce moment-là vous allez vous soigner. Vous allez vous guérir de toute maladie, de toute engeance. Vous allez accéder à un plan d’énergie vraiment différent du plan physique actuel, un plan que nous pourrions appeler métaphysique, quelque chose qui fait que vous serez dans la joie quoi qu’il arrive, quoi qu’il se passe, et vous arriverez à traverser cela.

 

En ce moment, sommes-nous testés pour expérimenter notre équilibre envers les autres ?

Bien sûr que vous êtes testés en ce moment. Bien sûr que chaque vie en fait, chaque moment est un test. Quand vous arrivez de l’autre côté, cela n’est pas pour rien que nous posons systématiquement la même question : comment as-tu aimé ? Cette question est primordiale ʺcomment as-tu aimé ?ʺ

Dans chaque événement de ta vie, quand est-ce que tu as pensé à travailler cet aspect-là ? Alors que les forces archontiques feront tout pour que tu travailles d’autres forces plus physiques, plus matérielles, sous des aspects de possessions, d’addiction ? Non, ton côté archangélique, ton côté lumineux, lui, cherche simplement à étendre qui tu es autour de toi, à te laisser rayonner ton propre Esprit, qui tu es vraiment, dans tes vraies forces.

Par conséquent, il y a une lutte à mener contre ces deux forces opposées à l’intérieur de vous. Cette lutte, cette œuvre, c’est le chemin de l’Amour. C’est cela.

C’est pénible de soulever des poids, nous sommes d’accord. Or, si vous voulez être musclé, soit, il vous faudra travailler beaucoup avec vos muscles, soit, il vous faudra les entraîner avec ces poids. C’est pareil avec l’amour. Soit, c’est quotidien, soit, il vous faut des sortes d’entraînement, d’épreuves. Ce choix est le vôtre et uniquement le vôtre.

Faites-vous ce chemin ? Êtes-vous prêt ? Pensez-vous que la grande forme, la grande santé va tomber du Ciel ? Non. Elle est déjà là. Elle est déjà en vous cette force-là. Elle ne vient pas d’ailleurs, elle vient de vous, de qui vous êtes vraiment quand vous croyez en votre nature véritable, quand vous vivez votre nature véritable.

 

Pourquoi on découvre de nouvelles conditions d’êtres humains ?

L’évolution de l’espèce humaine est régulière sur votre planète. Ce changement d’espèce, pas simplement un changement sociétal, ce changement d’espèce est régulier dans des périodes de temps qui peuvent vous paraître très, très grandes, puisque ce sont des périodes entre 20 000 et 30 000 de vos années terrestres. Ainsi, ce changement est régulier, la nécessité d’évoluer vers un autre type d’êtres.

Et aujourd’hui, votre nécessité d’évolution se rapproche d’êtres qui sont beaucoup plus dans l’énergie et la spiritualité que dans la matérialité. Cela a été nécessaire pendant toute une grande époque, désormais, cette matérialité ne vous nourrira plus beaucoup.

Il va falloir vous nourrir de votre aspect spirituel, de votre connexion à la Vie elle-même, à l’Amour. Cela peut vous nourrir. Je ne suis pas ici, comme mon canal le demande, en train de vous parler de nourriture pranique, plutôt d’une sorte de nourriture énergétique si je puis dire. C’est-à-dire que le fait d’être relié aux autres, le fait d’être un peu plus dans les extérieurs, va faire en sorte que vous ayez concrètement moins besoin de nourriture physique, certes. La relation peut nourrir. La joie, cela nourrit. Le sourire, cela guérit, parfois. Comprenez cela si vous le voulez bien.

Souvent, je me dis que nos réponses doivent vous paraître énigmatiques, parce qu’en fait nos réponses viennent de la réponse, si je puis dire. C’est-à-dire qu’une fois qu’on a compris, tout paraît simple.

Cela peut vous paraître difficile d’entendre qu’on vous invite à un endroit ou à un autre en vous disant que c’est simple, dans la mesure où le chemin vous semble difficile à vous qui êtes sur cette Terre. C’est pour cela que nous préférons parler à l’occasion du terme de réalisation plutôt que du terme d’éveil.

Réaliser que tout est déjà là, comprendre que tout est déjà là, que tout est déjà fait, que tout est déjà prévu, que tout est déjà pris en charge, comprendre cela à un niveau moléculaire, ne s’explique pas vraiment.

Comment expliquer à quelqu’un comment comprendre ? Nous essayons, autant que faire se peut, de faire preuve de pédagogie avec vous, en essayant de nous adapter toujours au niveau ʺle plus basʺ, même s’il n’y a pas réellement de niveaux.

Nous vous le disons, tous vos guides spirituels, quels qu’ils soient, ont énoncé cette vérité, ce chemin d’amour qui était la seule voie. Si seulement les gens comprenaient comment il suffit d’aimer pour avancer.

Vous voyez, cette phrase est incompréhensible tant qu’on n’a pas vécu cette avancée que provoquent l’amour en chacun, dans sa vie, dans ses circonstances et dans son entourage, dans son entourage complet. C’est toujours comme cela.

Poursuivons.

 

Dans votre questionnement, une des questions est « Ne demande rien et tu recevras tout » qu’est-ce que cela signifie ?

Il y a plusieurs voies pour obtenir des changements dans sa vie, heureusement, pas une seule, mais bien plusieurs voies, et en fait, dans ʺne demande rien et tu recevras toutʺ il y a une de ces voies. J’insiste, UNE de ces voies qui sont multiples, car il existe des voies par la prière, par la demande, qui peuvent vous aider à avancer et à faire un bout de chemin, pas tout le chemin tout de même un bout de chemin.

Ne rien demander permet de tout recevoir. Ici, vous faites appel à une force d’une puissance pas infinie quoique gigantesque, c’est la force de gratitude. Ne demandez rien, je vais compléter la phrase, ne demandez rien, remerciez pour tout et vous recevrez tout : Si vous n’êtes pas dans la demande, si vous confirmez l’énergie de ce qui est et de ce qui vous plaît, vous êtes entendus.

Souvent on nous demande comment prier. À l’évidence, nous pourrions vous dire, vous ne faites que cela ! Vous ne faites que cela, prier. Chacune de vos pensées est une prière. Chacune de vos pensées est une émission-réception que vous faites à l’univers tout entier. Vous ne faites que prier.

Cependant, vos pensées sont fréquemment, chez l’humain généralement occidental, en mouvement permanent, allant de droite et de gauche, réfléchissant à son passé, se posant des questions sur ce qu’il va se passer dans une heure, dans dix heures, dans dix jours, très peu calées dans le moment présent, très peu calées dans la gratitude, considérant que tout ce qu’il a, un corps, une vie, un couple, une maison, un lieu, une terre, lui est acquis, alors que c’est faux.

Prendre le temps de remercier, d’être dans la gratitude, dans la bénédiction de ce qui est, ce temps-là est nécessaire. C’est une des voies puisque, sachant remercier ce que vous avez, vous en retirerez l’énergie. Ah ! Il y a une histoire d’énergie là-dedans bien sûr.

Comprenez que quand vous êtes en relation avec une personne, si vous lui faites régulièrement des compliments, si vous lui dites que vous l’aimez, vous obtiendrez de cette personne un échange permanent, régulier et réel. Il en est de même avec les situations. Il en est de même avec les lieux. Si vous êtes en gratitude pour le lieu où vous habitez, ce lieu sera en mesure de faire quelque chose pour vous, de vous transmettre son énergie. C’est valable pour TOUT, ce que je dis en ce moment, pour des objets, des situations ou des personnes. Si vous êtes en gratitude pour ces objets, ces situations, ces personnes, vous recevrez de ceux-là une énergie supplémentaire, un échange supplémentaire.

Par contre, si vous êtes là en vous disant ʺcette énergie, cette situation, ce lieu se contente d’être avec moi et c’est tout à fait normalʺ, il en sera de même dans votre relation au monde que votre relation à votre mari ou votre femme si vous ne le remerciez jamais. Vous considérez qu’il ou elle est là de manière permanente, qu’elle ne partira ou qu’il ne partira jamais. Il finira par partir si vous ne le remerciez pas, si vous ne lui dites pas que vous l’aimez. C’est pareil, ici.

Alors, vous comprenez mieux cette phrase ʺne demande rien et tu recevras toutʺ, parce que ne rien demander, c’est être dans ce temps où on se pose, on se repose, être dans ce temps où on accepte de recevoir, re-se-voir, se voir à nouveau, sans vouloir quelque chose de nouveau mais juste ce qui est là, d’être là dans l’appréciation de ce qui est et pas autre chose. Voilà la clé qui vous est proposée à ce sujet.

 

Vous nous demandez encore pourquoi est-ce si difficile de mettre en pratique ce que l’on sait ?

Cela n’est pas difficile, simplement, encore une fois, excusez-moi d’avance, simplement, vous êtes fainéant. Vous pensez qu’il suffirait de faire les choses une ou deux fois pour que cela arrive. Vous pensez qu’il suffisait de savoir pour que cela arrive. Et puis, mettre en pratique, oui, effectivement, cela oblige de changer des croyances. Cela vous oblige à changer d’habitudes. Cela vous oblige à changer d’attitudes. Cela vous oblige à vous obliger, évidemment, c’est le chemin, le chemin de la transformation.

Vous le savez, je suis Melchisédech et je suis un alchimiste. De la sorte, je sais à quel point quelquefois pour transformer certains métaux, il faut les tordre, à quel point il faut frapper sur une enclume, parfois fort, brûler, rebrûler encore, re-rebrûler encore et encore. On pourrait imaginer que ce métal souffre pour se purifier.

Il en est de même de vous. Il ne suffit pas de connaître. Quand vous connaîtrez, vous devrez changer. La vérité vous libèrera, oui, à condition d’accepter d’être libéré par cette vérité, pas simplement de la mettre dans un coin de votre conscience, dans un coin de « oui, je saurais faire si », vraiment de le faire réellement, régulièrement, jusqu’à ce que ce ʺsiʺ devienne manifestement votre pratique et votre caractère quotidien. C’est ce changement-là, cet état d’esprit, cette vaillance, ce courage qui parfois vous manque.

En conséquence, ce n’est pas difficile de mettre en pratique, par contre cela demande une force d’âme, une force d’esprit qu’on ne vous apprend plus, qu’on ne vous a pas apprise dans votre époque, dans votre période, même pour ceux qui ont une cinquantaine d’années aujourd’hui. On ne vous l’a pas apprise. Les plus anciens, vos parents, vos grands-parents, les ont apprises de la part de la vie, cette force et cette nécessité de garder courage pendant quelques mois, quelquefois quelques années, pour changer quelque chose. Et aujourd’hui, dans cette ère de transformation rapide, vous espérez que vous, vous n’êtes plus ce métal qui se tord, et que vous allez vous purifier spontanément. Non. Vous avez encore un travail. Vous avez encore cette alchimie à faire dans votre corps, dans votre cœur. C’est une œuvre, c’est un travail. C’est difficile.

Vous voudriez nous entendre donner plein de méthodes, plein de techniques. La plupart du temps, vous les connaissez déjà ces méthodes. Vous les connaissez déjà ces techniques, et il n’y en a pas une qui est miraculeuse et qui vous ferait apprendre plus vite que l’autre. Car c’est cela que vous espérez de nous couramment : « Donnez-moi une méthode plus rapide que celle que j’ai apprise auparavant. » Et s’il n’y en avait pas. Et si c’était un travail. Et si, comme à une certaine époque, il fallait être un apprenti pendant des années avant même de commencer à maîtriser le moindre art, seriez-vous prêt à prendre ces années ? Je vais vous donner la réponse : oui, parce que cela s’appelle une vie, cela s’appelle une existence et ça sert à ça.

C’est pourquoi, âmes de Lumière, prenez votre courage à deux mains comme vous dites, car effectivement, il est temps maintenant d’avancer fièrement vers vous-même, vers qui vous êtes ! Les techniques, vous les avez déjà. Les méthodes, vous les connaissez, seulement appliquez-les, avec rigueur, avec ténacité, avec courage, chaque jour, sans doute même chaque heure et ne lâchez pas, puisque c’est comme cela que l’on devient qui on est vraiment.

Ce travail d’artiste sur vous-même, il est nécessaire. Vous n’arrivez pas complet, vous arrivez, préparé à être complet. En conséquence, ceci n’est jamais impossible, toutefois, il vous appartient ce travail, en une vie, en 10 vies, en 100 vies, en obéissant à votre Lumière ou à ce qui vous attirerait vers la simplicité, le calme et la paix.

La Paix, c’est le chemin, pas la destination toujours. Ce que je veux dire par là c’est que bien sûr, vous serez en paix à la fin, cependant vouloir la paix, c’est-à-dire ne plus bouger, ce n’est pas le chemin, c’est un banc sur le chemin. Réussir à marcher en paix, à garder la paix en marchant, ceci, c’est quelque chose de puissant.

Vous avez confondu le fait d’attendre avec le fait d’Être. Non. L’action est nécessaire maintenant dans cette refondation du monde, systématiquement.

Vous l’aurez compris, ce soir, le monde actuel, ce monde que vous êtes en train de vivre vous met à l’épreuve, oui, mais il vous met à l’épreuve de vous-même, à l’épreuve de qui vous êtes déjà.

À vrai dire, quand vous venez sur ce plan terrestre, il n’est aucune épreuve, aucun problème qui ne soit venu avec sa solution. Donc, même quand vous avez l’impression d’avoir perdu quelque chose, d’avoir perdu un procès, de n’avoir pas gagné, en vérité, vous avez gagné. En vérité, c’était par cette solution-là que vous vouliez passer.

Rien ne vous veut du mal réellement, juste vous amener dans un autre état de compréhension, dans un autre état d’être qui ne soit pas la colère, ni la peur, ni la jalousie.

Celles-ci, ce sont les forces archontiques, la colère, la peur, la jalousie. Vous faire croire que tout n’est pas Lumière de l’autre côté, c’est une peur archontique, c’est pour vous maintenir sur la Terre, bien sûr. N’ayez pas peur. Votre monde est Lumière. Votre vérité est Lumière. Vous êtes Lumière. Ne vous laissez pas avoir. Continuez, chers amis, à garder cette force et ce courage, cette détermination.

En vérité, et nous l’avons déjà dit, vous avez déjà gagné. Comprenez cela. Intégrez-le en vous en tant qu’humain vivant de multiples existences. Tout va bien.

Nous espérons ce soir avoir pu vous aider, dans une compréhension peut être différente de ce qu’il se passe, dans une compréhension plus large. Mon but était avec mes amis d’ouvrir votre cœur, de vous faire comprendre ce chemin que vous avez à faire.

Notre aide est sous forme d’encouragements, de petites coïncidences, de remises en place, de remises en question de temps en temps. Nous ne sommes pas dans le faire, nous sommes dans le faire faire. Nous vous aidons à faire, mais c’est toujours vous qui êtes dans la forme.

Alors, courage ! Debout ! Vaillance ! C’est dur, je me relève ! C’est encore plus dur, je me relève encore ! Oui, ça fatigue, oui. En l’occurrence, c’est comme cela qu’on se place dans sa propre force, dans sa propre divinité, dans ce que vous êtes vraiment venu apprendre sur cet amour.

Alors, nous sommes là. Alors, nous vous aimons, et notre amour, c’est aussi un moyen de vous donner cette énergie dont vous manquez parfois.

Certains d’entre vous disent « Oh ! C’est difficile pour moi. » Ceux-là ne comprennent même pas à quel point nous les avons aimés, à quel point nous envoyons leur Amour vers eux, et à quel point c’est peut-être même cet Amour-là qui les a maintenus encore dans ce chemin de vie, dans ce chemin d’existence, qui est tout de même une voie rapide vers votre divinité. Quelquefois, ceux-là disent : « Oh ! je n’ai pas été aidé des Guides », sans comprendre que leur simple présence sur Terre est la preuve même du travail des Guides.

Nous sommes là, vraiment. Vous le verrez de plus en plus, de plus en plus de preuves, de plus en plus de coïncidences. Voilà.

Renaissez de vos propres cendres, tout est là.

Merci à vous. Dans la Lumière et l’Amour, merci à vous.

Source : sylvaindidelot.com

 

Print Friendly, PDF & Email

Avatar photo

Sylvain Didelot

Mon site web: sylvaindidelot.com et ma page FB - N'hésitez pas à communiquer avec moi ou à lire mes chroniques en CLIQUANT ICI !