Par Lea Dostonne

Nous n’avons plus de temps, pourtant nous devons en trouver afin de pouvoir expérimenter autrement notre monde. Sans ce temps que l’on prend pour soi, on ne peut alors s’expérimenter réellement pour se confronter à l’illusion qui sans cesse nous confond. Seule l’expérimentation de tout ce que l’on ressent dans notre vie de tous les jours aura la capacité de nous sortir de l’ornière mentale qui nous enferme.

Ne pas prendre du temps, c’est ne pas pouvoir s’expérimenter différemment, et donc c’est ne jamais pouvoir ouvrir la porte de notre prison. Ceci est essentiel à entrevoir, car tant que cela reste au niveau mental, c’est cela même qui continuera d’alimenter les barreaux de notre propre geôle.

Pour ouvrir la porte, il faut mettre en place des stratégies de sortie du mental. Préparer tout un programme dans l’optique de t’entrainer à sortir peu à peu de ton flot habituel mental afin de te permettre d’expérimenter autrement ta vie. C’est cela qui permettra de reprogrammer une nouvelle expérience de vie à travers des expériences dont tu n’as pas l’habitude.

Il y a un temps pour tout et ce temps-là deviendra alors ta priorité. Puisque nos priorités sont issues du champ mental, comprend bien cela, c’est important, tu ne trouveras jamais le temps de mettre en place se qui désactive là où tu te trouves sans cesse. Le mental, l’ego, le personnage, le comprend très bien et tout ce que tu voudrais faire réellement pour sortir de cet enfer, tu ne pourras le faire au début, car tu vas à l’encontre même de tout ce que tu as vécu. Tout ce qui vit en toi, dépend de l’enfermement même dans lequel tu vis.

Tu cherches à t’ouvrir alors que toute ta vie, tu as mis des couches et des couches successives sur ton être mental. La forme de ton ego comme de ton personnage est la forme que te circonscrit, qui t’enferme comme te protège, car finalement, elle te définit. Sortir du mental est le processus inverse et c’est pour cela que c’est si compliqué parce que cela va à l’encontre de tout ce que tu as vécu.

Mais tu as la capacité de le faire et pour cela, tu dois être plus intelligent que la forme qui te gouverne pour l’instant et cela, tu l’es sans cesse, c’est juste que tu n’en as pas conscience. Pour découvrir cette intelligence que tu as en toi et dont tu ignores tout, il faut comprendre la différence des plans et dimensions qui existe en toi déjà. Le champ mental est une des dimensions qui permet l’expression en toi de ton personnage tandis que ta conscience est le terrain dans lequel tout grandit, tout se construit et tout se vie. La conscience est le champ total sur lequel peut grandir toutes les expériences, à travers différentes strates comme l’émotionnel, puis le mental, et alors seulement après ton personnage prend enfin vie.

Comprend bien cela, afin de pouvoir faire la différence en toi de toutes ces strates et niveaux qui te constituent. Plus tu t’apercevras de cette différence de plan et plus tu comprendras là où tu te situes réellement. Tout dépend sans cesse de ton point de focalisation, d’où part ta perception pour savoir d’où tu te bases. Prendre conscience de ces différents niveaux, c’est prendre conscience des différents étages qui constituent ton expérience.

Comme tu peux le comprendre, tu peux percevoir ta réalité à travers ton personnage qui se situe dans le champ mental et tu peux aussi entrevoir ton monde par ta conscience qui elle se situe au niveau de l’être, et donc dans la dimension essentielle, de là où tu es sans cesse. Quand tu entrevois cette différence de plan, tu te permettras alors de mettre en place du temps et de l’entrainement par savoir où simplement, tu te situes dans ton expérience de tous les jours.

Simplement faire cela, le matin quand tu te réveilles, puis le midi au repas, et le soir aussi et finalement avant de te coucher, juste pour mettre en place une procédure de mise au point de là où tu te situes et comprendre ainsi au fur à mesure que là où tu es, c’est à travers le chant dans lequel tu baignes que tu fais l’expérience de ta vie.

Ainsi, tu as mis en place un référentiel qui va te permettre de te positionner sur là trame dimensionnelle que tu veux expérimenter. Ceci est la base par laquelle tu pourras la mettre en place, car sans cette base conceptuelle, tu ne peux sortir de l’endroit que tu ne connais pas. Ainsi, tu ouvres ton référentiel intérieur et tu agrandis le plan de ta réalité intérieure. Avant, tu ne connaissais que la dimension mentale puisque tu ne savais pas qu’il y en avait d’autres et ainsi, tu ne pouvais même pas faire la différence entre les différents plans ou dimensions de ton être.

Tu es ainsi en train de mettre en place les bases conceptuelles, intellectuelles pour expérimenter ces différents plans afin de savoir où tu te situes. Après cette compréhension mentale, tu auras en toi une vision assez élargie pour finalement en faire l’expérience et aller explorer toutes ces dimensions par toi-même.

Mais tu dois comprendre que cette démarche fait pour sortir du plan mental est le précurseur de la possible découverte de tous les autres plans. C’est en passant par la dimension énergétique qui est la plus proche de ton expérience actuelle que tu pourras ensuite découvrir toutes les autres. Cette réalité énergétique est le sas de décompression de ton monde tout en état un sas de passage obligé pour t’enseigner les bases de tous ces autres mondes qu’il y a toujours eu en toi.

Source : oeuvre-spirale.com

 

Print Friendly, PDF & Email

la-PG

La PG quotidiene est sur Telegram, VK & Facebook