Par Philippe François

2024 année 8 + Mars mois 3 = 11
C’est une vibration puissante puisque c’est un Maitre Nombre..

Il constitue un palindrome : il peut être lu dans les deux sens. Multiplié par n’importe quel chiffre de 1 à 9, il génère un nouveau palindrome (11, 22, 33, 44, etc).

11 est un nombre miroir : il reflète le chiffre 1, symbole de l’unité, créant ainsi le double ou la dualité, qui dans son côté négatif porte la division

Ce nombre qui représente un face-à-face avec soi-m’aime, entre les deux consciences comporte un risque de déséquilibre, de petites morts…

Sur le plan humain, c’est la marque d’un décentrage… le nombre 11 évoque la dualité, le dédoublement.

Ce dédoublement peut correspondre à la volonté de l’homme de se distinguer, oubliant sa véritable nature.

Dans un sens, ce n’est pas grave, cependant en ces temps, la descente de l’Esprit et le vécu de la Présence, rebattent les cartes, puisqu’une multitude de manifestations, de nouvelles perceptions viennent bousculer la personne, qui, de par sa nature, a horreur de cela… la nouveauté bouscule…

Le Centre…

Plus tu te centres…
Plus tes vibrations montent….
Plus ta conscience s’ouvre….
Plus tu as accès à d’autres regards… visions… initiations… Clarté… Lucidité…
Afin de démêler ce qui appartient à l’Illusion… pour discerner….

Si tu t’écoutes, tu as les impulsions…
Et tu es là où tu dois être…
Écoute-toi !…

Seul le Coeur possède ce degré de clarté, indispensable au dévoilement qui apparaît au fur et à mesure de l’évolution et de l’intégration de la Lumière…

La dualité du nombre 11 peut être vue ; comme une réconciliation, une égalité, une correspondance parfaite entre deux parts de Soi…

Une fusion dans la Présence ou le 2 nécessaire à l’extériorisation redevient le Un…

Cela renvoie à l’androgyne primordial, être parfait et unitaire, à la fois homme et femme, matière et esprit.

Le 11 peut aussi être interprété comme deux flammes jumelles :
le miroir des âmes, l’amour.

Notre flamme jumelle, c’est notre Essence… notre double…

Lorsque le 1 de l’âme se tourne vers le 1 de l’Esprit… celle-ci resplendit de lumière et s’embrase dans les feux du Samadhi, découvrant alors les états de Grâce, les états extatiques…

C’est l’âme qui évolue, pas la personne…

Miroir, miroir qui est la plus belle ?…

Le Miroir Magique (la petite voix) dit la vérité, ce n’est pas celle ou celui qui se prend pour une Reine, ou un Roi, en ce monde, la pureté est ailleurs… elle s’appelle Blanche neige, la blanche lumière en neige, en particules adamantines qui rayonnent comme des milliards de Soleils…

Le Corps de lumière… les particules de lumière adamantine qui s’agglutinent au sein de nos structures…

Beaucoup à l’heure actuelle sont emportés par les énergies de séduction…
Ils veulent tous paraître plus beaux, plus forts, plus polis, plus cultivés…
Paraître où la conscience est toujours tournée vers l’extérieur, vers les jeux de séduction et autres…

Les hommes ne voient rien parce qu’ils sont entraînés dans leurs projections… Un vrai téléfilm virtuel cette histoire.

C’est même fascinant à observer…

C’est dans le jeu de Miroir, en se faisant face, que s’établissent des alignements, des jeux de questions réponses entre la part du haut et la part du bas, entre la conscience du haut et la conscience du bas, travail de la conscience sur la conscience, jusqu’à la fusion des deux consciences donnant la conscience Une, de l’unité…

C’est là qu’on peut entendre (façon de parler) cette voix Christique…
Alors mon Enfant, tu t’es vu, tu t’es enfin reconnu, accueilli… Adonaï !
C’est un niveau de conscience, un état d’Esprit… un état d’être…

Ainsi, le nombre 11 peut évoquer la réconciliation, la fusion entre le Ciel et la Terre, entre la part Divine et humaine. C’est aussi la voie du Tao.

Le 11 est donc une invitation à persévérer, à travailler sur soi, à aller toujours plus loin pour retrouver l’unité perdue. Il s’agit bien d’une quête spirituelle, qui implique une épreuve et qui s’accompagne d’une lutte intérieure si l’abandon n’est pas là…

Le Cœur est toujours OUVERT, il n’y a que la personnalité immergée et engrammée, programmée dans sa réalité de vie qui lui tourne le dos…

Il y a des mécanismes normaux à vivre au sein de la physiologie humaine…

Quel que soit le degré d’Éveil, correspondant à ce qui est vécu…

Que cela soit l’ouverture… à la lumière vibrale de l’ÊTRE… aux énergies Divines de reconnexion…

ou l’annonce d’une maladie grave…

L’Esprit humain, la conscience du bas va passer par des étapes qui vont de la fermeture à la lumière vibrale jusqu’à la maladie…

Fermeture ou refus… déni…

Puis par la phase de négociation… de discussion… (dialogue intérieur et jeux de questions réponses entre les deux consciences)

Chaque conscience passant du « temps  » dans ces étapes en fonction des résistances présentes… des blocages… des peurs résiduelles, etc…

Et enfin vient l’acceptation (de la lumière… de la maladie… des événements qui surgissent dans notre vie).

Une porte s’ouvre… phase d’ouverture… à l’inconnu… à la nouveauté…

L’abandon, c’est la porte qui ouvre sur l’inconnu, l’illimité, le subtil…

Puis la phase d’abandon (c’est elle qui permet la transformation… la conscience peut alors « voir » avec un regard neuf…)

Avec l’Abandon, la part de toi-même qui te dépasse peut alors travailler…
Parce que la conscience du bas… la personnalité a autorisé cela… par l’abandon…
Les choses « se font » alors… sur un autre plan…

C’est aussi une phase de reddition…
Puisque dans cette expérience… ce vécu… les masques de la personnalité sont débusqués et transmutés.

Puis vient l’intégration…

Là, le « sujet  » a traversé et a dépassé l’expérience qui s’est avancée dans sa vie…

Il s’est élevé par lui-même… l’abandon a permis cela…

Après cette crucifixion vient la renaissance à un autre niveau…

Puis cela recommence…
De nouvelles infusions de lumière viennent bousculer ce qui est en place et stable…
Apportant plus de lumière dans le Temple et de nouveaux éclairages à la conscience…
Processus d’ascension vibratoire…

Et la transmutation Alchimique continue…

L’inconnu descend dans le connu… le subtil dans le dense… l’illimité dans le limité…

Alors !!!

Elle n’est pas belle la vie sous le Soleil de l’ÊTRE ?…

Source : https://philippefrancois.com/

Print Friendly, PDF & Email

la-PG

La PG quotidiene est sur Telegram, VK & Facebook