Par Lea Dostonne

Nous sommes tous des êtres de pouvoir, mais à partir du moment où on est programmé depuis notre enfance par le monde extérieur à finalement le prendre comme seul repère, on devient obligatoirement passif et donc sans cesse manipulable. Tout notre pouvoir est transféré graduellement au système qui l’utilise afin d’alimenter sa structure et surtout pour consolider toute son autorité.

L’autorité du monde extérieur à travers le système est ce qui t’empêchera de pouvoir te libérer de l’esclavage grandissant dans lequel tu existes puisqu’il a réussi à te persuader que cela ne pouvait être autrement. Cette croyance est la prison conceptuelle qui te pousse à te coucher et donc à te courber sans cesse face à l’autorité du système.

Tu ignores tout de ce qui se passe, car tout ce que l’on te montre est là pour te désactiver toujours plus de ce que tu es. Ceci est le mouvement hypnotisant qui t’enferme dans un flux paradoxal dans lequel, tu ne peux plus rien faire, puisque tu es inconscient totalement de ce que cela te fait dans ta réalité intérieure.

Tous tes processus naturels sont interférés et à terme, il remplace tout ton fonctionnement normal. Tout cela pour inverser ton pouvoir afin de le transmettre au système. Une fois que le système est aux commandes des processus internes de ta vie, tu es complètement désactivé puisque tu es devenu complètement passif à travers tout ce que l’on te transmet. C’est tout ce qui t’es donné comme information extérieure qui prend la main sur ton être, puisque tu ne fais qu’adhérer passivement à tout ce que tu reçois, et donc tu consens sans cesse s’en y réfléchir ou le remettre une seconde en question.

Tu ne vis pas en ce monde, tu ne peux qu’exister, être juste un pâle reflet utile au système et donc sans cesse manœuvré pour son bienfondé et jamais pour le tien. Tu ne peux imaginer à quel point nous sommes leurrées dans tout ce transfert de souveraineté, car en fin de compte, nous donnons toute notre énergie comme toute notre puissance à ce système totalement infernal.

Ne donne plus ton pouvoir aux autres ni même au système ou au monde extérieur ! Ne donne plus ton pouvoir tout simplement, mais pour cela comprend comment tu le donnes de manière complètement inconsciente. Tant que tu n’auras pas compris tout ce que tu donnes à ce monde, tu resteras sans cesse complétement désactivé et passif face à tout ce qui se déverse en toi et qui te programme à donner ce pouvoir à l’autre.

Regarde, en face, tout ce qui rentre en toi ! Toute cette information est là pour te former et te façonner à suivre sans cesse un courant. Ce flux est la mécanique même du système et pour cela, découvre la différence entre ce qui est transmis, ce qui te désactive et donc ce qui agit à travers toi.

TOUT EST EN RAPPORT AVEC CE QUE TU CROIS, CAR CE QUE TU CROIS EST CE QUE TU VOIS, ET DONC CE QUE TU VIS.

Imagine que le système a mis au point une structure de croyance dans laquelle, tu es persuadé que tu es libre et totalement souverain dans toute ton existence. Maintenant imagine que parce que tu crois cela, tu ne peux pas imaginer autre chose que ce que tu reçois du récit du système. Puisque finalement la narration du système que tu reçois sans cesse à l’extérieur, a pris la place de propre narration intérieure et donc tu ne peux comprendre le monde qu’à travers ce que le monde extérieur te montre.

Tu es enfermé dans son discours puisque la trame de tout ce qui t’arrive est la trame même qui t’a façonné, bercé, alimenté comme on donne peu à peu à manger au tout petit. Au fur à mesure, le discours du système a pris toute la place en toi. Il t’a tellement assisté que maintenant, tu ne peux plus rien faire sans l’afflux du système en toi, car il est devenu, par habitude, ton propre système.

Ainsi, tu penses comme le système, tu vis comme le système puisque finalement, tu crois totalement au système. Sans le système, tu n’es plus rien, puisque tu ne sais plus penser par toi-même, tu ne sais plus réfléchir par toi-même, tu ne sais même plus désirer pour toi-même. La voix du système maintenant est en toi et elle te dicte tout ce que tu crois, tout ce que tu penses et donc tout ce que tu désires aussi. Le système a réussi à terraformer en toi, tout ce qu’il est, tout ce qu’il veut et ainsi, à travers cette métamorphose, tu ne fais plus qu’un avec le système.

Son flux, c’est ton flux de vie et donc ta réalité. Sa vision, c’est ta vision et donc tout ce que tu vis et vois est le système. Que cela soit à l’extérieur comme à l’intérieur, tu es au pas du système, puisque le mouvement du système t’embarque sans cesse et tu ne sais plus comment exister autrement.

Ici, on peut comprendre pourquoi on ne peut pas sortir quelqu’un de ce système, de ce torrent, car c’est impossible. On ne peut qu’aider celui qui est prêt, celui qui commence à se questionner pour lui montrer comment nager afin qu’il puisse, lui-même, nager contre le courant tonitruant de ce monde infernal.

Cette réalité est possible parce qu’elle fut pensée comme une expérience sans cesse paradoxale, où l’être n’est pas en capacité de remettre en cause ce qu’il croit, même s’il voit tout et son contraire. Et c‘est là, le plus merveilleux, car dans ce piège infernal, ceux qui sont aux ordres de tout cet enfer sur terre, comme les puissants ou les politiques font et montrent tout le contraire de ce que la majorité croit.

Ainsi personne ne peut remettre en cause tout cela puisqu’ils sont enfermés dans un biais cognitif et tout ce qui va à l’encontre de ce qu’ils croient, ils ne sont pas en capacité de le voir. C’est pour cela, qu’ils baisseront sans cesse les yeux, détourneront constamment le regard, fermeront à jamais les oreilles, et penseront toujours à autre chose pour ne jamais affronter ce qui ne cadre pas avec eux.

Ainsi, même si cette réalité est infernale et c’est vraiment le cas, car remplie par les êtres les plus néfastes, les plus sordides et les plus infâmes, puisqu’ils dirigent et gouvernent à travers tous les pouvoirs politiques, économiques, associatifs, sportifs, spirituels… tout cela ne peut vu car cela reste inimaginable, voire impossible à leur esprit fabriqué.

En effet, tout cela ne peut être perçu car cela ne cadre pas dans la conception de tous, cela ne résonne pas avec ce qu’ils sont en majorité et donc avec ce qu’ils croient. C’est impensable même, puisque tout leur monde s’effondrerait. C’est ce qui se passe quand on arrive à remettre en question l’illusion qui nous fonde parce que d’un coup, on voit réellement tout ce que l’on ne voulait pas voire avant car on en était totalement incapable de pouvoir l’accepter et donc de l’assimiler pour aller outre.

On ne voit que ce que l’on croit et ça le système le sait très bien et il l’utilise comme une couverture d’invisibilité à toutes les horreurs qu’ils font de partout dans le monde. C’est la meilleure parade pour que personne ne puisse se rendre compte que le système est une entreprise d’esclavage de nos âmescomme une culture de nos esprits afin de nous presser au maximum toute notre énergie de vie.

Toute la structure de ce monde est créée de manière paradoxale, enfin de délimiter une réalité à jamais imaginable, puisque cela ira sans cesse à l’encontre de tout ce que l’on croit vivre. Comme tout ce que tu crois, ne peut être ce qui se passe, alors tu t’effaces dans ce biais cognitif, qui t’empêchera alors sans cesse de comprendre et donc de pouvoir dépasser toutes les croyances qui te protègent.

Comprend bien ici, la protection, elle n’est pas pour toi, elle est utilisée finalement pour que tu ne puisses jamais aller plus loin que tout ce que tu crois. Donc cette limite sert de protection seulement pour le système, afin que tu ne puisses jamais découvrir tout l’envers du décor qui est pour le coup une réalité totalement inversée. Et c’est parce qu’elle est inversée, qu’elle devient invisible à tous puisqu’elle ne rentre pas avec la narration et l’interprétation de ce que transmet le système.

Voilà maintenant devant tes yeux une image claire de ce qui se trame vraiment ! Voit là ainsi, car alors, elle te sautera aux yeux afin de pouvoir te les ouvrir en grand ! Regarde ce serpent qui se mord la queue parce que c’est dans son mouvement infini d’inversion totale que tous les êtres sont emportés.

Ne pouvant voir son action parce qu’il montre sans cesse toute autre chose à travers tout son discours, il transforme et inverse sans cesse toute la réalité pour pouvoir les matrixer dans une fausse perception de la réalité. C’est l’hypnose totale, tous ces êtres voient ce qu’il dit tout en rendant invisible ce qu’il fait subir sans cesse à tous. Ils tournent en rond sans jamais comprendre qu’ils sont tous aux prises de ce serpent infernal, de ce mouvement cosmique, dans une roue astrale et infinie qui se projette constamment hors de chaque être qui s’y perd.

Source : oeuvre-spirale.com

 

Print Friendly, PDF & Email

la-PG

La PG quotidiene est sur Telegram, VK & Facebook