Par Lea Dostonne

Il est important d’utiliser une image de ce qui devrait se passer dans une réalité ou la fausseté n’aurait plus sa place. Afin de la transposer ensuite sur une nouvelle base pour nous aider à trouver le moyen le plus simple de nous donner une idée de comment cela se passe réellement quand on a les mots justes et donc une compréhension claire et lucide sur tout ce que l’on vit.

Cette image est une voie de passage afin de pouvoir traverser tout le faux que l’on connait pour trouver ensuite toute la vérité qui se cache en nous. Une fois, tout cela rendu plus clair, alors nous serons prêts pour sortir aux grands jours et éclore dans cette nouvelle réalité lumineuse.

Dans le cycle naturel de la vie, nous sommes toujours en train de nous métamorphoser, soit passer par différentes formes afin de pouvoir faire toute une gamme d’expérience de vie. Suivez toujours l’idée, jamais la forme, car à chaque fois que l’on transmute dans une nouvelle forme, la graine reste là, sans cesse pareille et l’idée continue même si elle passe de forme et forme.

L’eau est un élément très important dans notre monde. Il est un continuum très efficace pour nous permettre de monter en toute lumière tout en nous montrant lumineusement, ce qu’est le circuit unitaire de la vie qui s’y projette. Comme tout est Un, tout porte l’empreinte de cette unité, mais comme tout parait diviser et donc déformer, alors, l’on s’arrête trop souvent à la forme pour y oublier tous les sens qui s’y cachent.

Le but est de pouvoir ouvrir les sens de tout ce qui est dit afin de comprendre le circuit et donc sentir où le mouvement nous amène. Au début, il y aura des blocages comme si vous rencontriez un mur, c’est normal, le mouvement à travers la forme, vous inonde de sa forme et donc de son information, et tant que vous ne pourrez pas, vous en détacher, vous ne ferez que vous prendre tous ses murs, soit toutes les limites inhérentes de toutes les formes qui vous gouvernent.

L’eau ne provient pas de ce monde, car elle est juste la forme adéquate utilisée pour permettre à la lumière de pouvoir faire l’expérience de toutes ces formes. Regardez la forme de l’eau et vous y verrez, l’idée de la forme de toute chose. Dans cette idée des choses et donc des formes, tout porte la lumière comme tout porte l’unité puisque tout provient de cet Un totalement inimaginable pour l’instant.

Tant que vous ne verrez que ces différences, l’un, l’idée de l’un qui est en chaque chose vous sera constamment non accessible, car vous ne pourrez seulement vous arrêter aux formes des choses et non à toutes leurs idées et donc au royaume intérieur qui se cache à chaque instant. Pourtant, c’est bien l’idée qui est le mouvement même qui vous emmènera à retrouver cet « Un » qui s’y cache sans cesse.

Si l’eau ne provient pas de ce monde, c’est que l’on parle ici de l’au-delà, et cette eau est la moitié de l’eau-de-vie. Nous ne pouvons plus nous abreuver de cette eau vivifiante, car elle a été coupée en deux et depuis, nous n’avons plus accès qu’à l’eau d’ici-bas. Nous ne pouvons donc comprendre qu’à moitié les choses puisque les eaux ont été comme séparé, et donc déporté de leurs véritables significations.

Plus rien ne coule de source depuis, parce que tout est diffracté de sa propre source. Ainsi tout est devenu comme divisé et s’affronte alors depuis l’illusion de ne jamais pouvoir retrouver la voie simple d’avant la séparation. C’est ici que L’opposé se forme et nous transforme dans un chaos d’incompréhension. Nous allons avoir besoin de toute notre acuité pour entrevoir au-delà du chaos et comprendre finalement, toute cette histoire d’eau.

Cet « O » posé devant toi, te montre l’idée de la forme dans laquelle nous sommes tous circonscrits. Nous sommes à l’intérieur de cette eau, comprend ici juste le sens de ce que tu sens être vrai et ne t’arrête plus à la forme de ce que tu crois. Les mots ici véhiculent bien plus que ce qui n’y parait, et pour cela, ouvre-toi en grand pour recevoir toutes ces couches d’informations que l’eau possède en elle.

Cette eau de là est la partie énergétique de notre expérience. Actuellement, nous avons seulement l’expérience de la forme et donc il nous manque l’expérience informelle pour pouvoir s’ouvrir au dit entier, au texte complet qui est alors cette eau-de-vie. Cette eau-de-vie, une fois que tu t’y abreuves, devient une fontaine perpétuelle car elle te permet de ne plus jamais avoir soif.Ainsi, elle apparait de partout puisqu’elle est réellement de partout, derrière chaque chose ou être que tu perçois parce qu’elle est ce qui permet le reflet de toute chose comme de toute expérience.

Partout où tu regarderas, tu verras cette eau-de-vie t’étancher complètement et donc tu ne pourras plus jamais avoir soif de ce faux monde mais seulement soif de vérité. Cette eau-de-vie est comme un message vivifiant, un aliment de l’être qui porte en lui, la graine de ce premier temps qui sans cesse accessible devient tout autant un poison pour le personnage.

Tout dépend de là où tu regardes, car là où tu es, là est, ce que tu vis. Dans tous ces milieux, tu erres, mais seul le milieu de ton être t’ancrera à vivre à hauteur de ton être infini et sans forme, puisque c’est là où les opposés n’existent plus, là où trépasse le sens formel afin de s’ouvrir au sens informel et infini.

Voici le haut sens par lequel tu pourras réaccéder à la vision du sans forme et donc à la perception unitaire. Ceci est accessible à tous et pourtant personne ne le voit puisqu’ils s’arrêtent sans cesse à tous ce qu’ils croient. Ainsi pour voir au-delà de la forme, il faut traverser la forme et donc toutes les croyances qui nous gouvernent et nous montrent sans cesse, tout ce qui n’existe pas.

Tant que tu vois cela, tu ne peux t’ouvrir à ce qu’il y a derrière ou à tout ce qu’il y a dedans. Tout dépend toujours de comment tu regardes ou du moins de là où tu te crois être pour vivre ce que tu vis chaque jour. Et c’est pour cela qu’il faut savoir apprendre à se situer pour pouvoir enfin répondre à cette question essentielle : où es-tu, là maintenant ?

Source : oeuvre-spirale.com

 

Print Friendly, PDF & Email

la-PG

La PG quotidiene est sur Telegram, VK & Facebook