FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGermanPolishArabic

Un texte de Karine Lacoste

C’est l’aboutissement de plusieurs années d’efforts et de dizaines de nuits blanches pour cette résidente de Gatineau.

« Je vais pleurer de joie quand ça va sortir », lance celle qui a inventé ce petit convertisseur qui utilise la technologie Bluetooth.

Son produit, qui peut soit recevoir ou transmettre un signal audio, a toutes sortes d’utilités. On peut par exemple y brancher n’importe quels écouteurs ou haut-parleurs afin d’écouter à distance la musique téléchargée sur un téléphone intelligent.

Si je joue de la guitare, je vais vouloir le mettre en mode transmission et je pourrai mettre jusqu’à sept haut-parleurs pour recevoir le son.

Stéphanie England, présidente et inventrice, E9 Audio

Grâce à son invention, Stéphanie England peut jouer du piano et transmettre le son sans délai ni perte de qualité à son amplificateur. 

L’inventrice découvre encore de nouvelles façons de l’utiliser. Un photographe pourrait ainsi s’en servir comme télécommande pour prendre des photos à distance avec un appareil photo Bluetooth.

Ce qui distingue notamment le E9 Audio et qui s’avère intéressant pour les musiciens, c’est que cet appareil assure une qualité de son optimale.

C’était le nerf de la guerre pour Stéphanie England alors qu’elle travaillait sur son invention. Elle soutient qu’un audiophile saura reconnaître à l’oreille la différence entre des fichiers MP3, WAV ou FLAC, alors qu’avec les autres technologies Bluetooth, on perd les nuances du son. Elle a aussi prévu un micro de qualité supérieure qui peut être utilisé pour enregistrer le son provenant d’une guitare acoustique.

Une inventrice aux aptitudes impressionnantes

Adepte de technologie, Stéphanie England est une créatrice dans l’âme. Photo : Radio-Canada

Adepte de technologie, Stéphanie England est une créatrice dans l’âme. Autodidacte à bien des égards, elle a toujours aimé fabriquer ou réparer des objets. Elle a notamment été inspirée par son père qui « bricolait tout le temps », raconte-t-elle.

Lorsqu’elle se bute à quelque chose qui n’existe pas, elle l’invente, tout simplement. Pour elle, les solutions viennent intuitivement.

Pourquoi E9? « E » comme l’initiale de son nom, et 9, un clin d’oeil au numéro qu’elle portait sur ses jerseys de basket-ball et qui lui a souvent porté chance.

Stéphanie England est maintenant membre Bluetooth, ce qui veut dire qu’elle fait partie des 35 000 entreprises dans le monde qui peuvent contribuer à développer cette technologie.

Très peu de Québécois sont membres Bluetooth, et encore moins des femmes. « Je suis habituée d’être LA fille », admet avec modestie celle qui a étudié en génie mécanique au Cégep de l’Outaouais, avant d’entreprendre un baccalauréat en génie informatique à l’Université du Québec en Outaouais.

www.e9audio.com

Lire la suite sur https://ici.radio-canada.ca/


SE FAIRE CONNAÎTRE

La Presse Galactique est heureuse de rendre son réseau disponible à tous ceux et celles qui désirent faire connaître leurs aptitudes, leurs dons, leurs réalisations et leurs projets. Le nouveau monde n’est pas quelque chose qui doit venir un jour; le nouveau monde c’est nous qui nous exprimons à travers notre vraie nature, en toute simplicité et authenticité. Voilà enfin une tribune libre pour nous propulser et mettre en action aujourd’hui le service que nous sommes venus rendre sur cette planète.

Pas besoin d’avoir un titre, une maîtrise ou d’être habile en écriture, on va vous aider avec ça, le plus important est d’être authentique et vrai dans ce que vous désirez faire connaître.

CLIQUEZ ICI POUR PLUS D’INFOS SUR LE PROGRAMME SE FAIRE CONNAÎTRE

Voir en PDF