par Léandre

Nous sommes au cœur de l’importante déconstruction mentale qui lève les voiles de l’illusion au niveau personnel et collectif et qui peut nous plonger dans le doute et l’anxiété. Tous les modes de pensée sont remis en cause ainsi que les convictions profondes. Tout ce qui s’est construit comme formes-pensées autour du processus de transformation lié à l’ascension, entre autres nos rôles dans l’éveil collectif et nos missions d’âme risquent d’être déboulonnés.

Pour survivre, les systèmes de contrôle mental et de la conscience 3D déploient des moyens pour contenir toutes nouvelles tendances qui surgissent suite à l’activation de nos codes génétiques spécifiques. Même si les égrégores collectifs se transforment dans la foulée du processus d’éveil, les systèmes 3D détournent à leur avantage ces nouvelles formes pensées. Le désir de faire de ce monde un paradis est toujours vif et avec raison, car nous sommes les représentants d’une race humaine qui porte les gènes destinés à la matérialisation d’un nouveau monde. Malheureusement pour nous, nos désirs ont aussi été récupérés par les systèmes de pensées 3D.

Ainsi, des formes-pensées, bien enracinées dans notre cheminement spirituel, sont prises pour des vérités dans le processus ascensionnel, mais servent davantage les besoins énergétiques et émotionnels des parasites.

Tout ce qui touche aux facteurs temps et espace demeure encore sous l’emprise de la conscience linéaire 3D. Par exemple, les portails d’énergie à des dates précises (le 22 du 2 de l’année 2, etc.) et les heures miroirs (3h33, etc.) sont des moments figés dans le temps. L’égrégore collectif est alors en effervescence et en convergence autour d’une date (portail d’énergie, méditation, etc.). Une boule d’énergie se forme autour de ce moment fixé et augmente en intensité à l’approche. Il ne faut pas se leurrer, les rencontres collectives sous forme d’énergie sont rapidement détournées par les forces de la noirceur qui s’en nourrissent. Ces différentes formes-pensées sur l’ascension nous maintiennent dans une spirale sans fin de soins personnels et collectifs.

Quelques-unes des formes-pensées liées à l’ascension

La résistance, la culpabilité qui découle de la résistance et le mérite.

Lorsqu’il y a difficulté à obtenir la paix intérieure, l’abondance, l’amour, etc. c’est parce que nous résistons et des parts de nous-mêmes n’ont pas été « nettoyées ». Nous nous sentons coupables de ne pas matérialiser nos objectifs ascensionnels et l’estime de soi en prend un coup.

Ce que nous méritons ou pensons mériter n’a rien à voir avec ce que nous obtenons, car nous obtenons selon la programmation de notre structure génétique et énergétique. Et cela s’applique aussi aux portails organiques (PO), aux hommes robots (HR) et aux reptiliens. Le monde 3D est fait pour eux et la plupart d’entre eux obtiennent ce qu’ils désirent.

Il suffit d’observer le chemin parcouru pour se rendre compte qu’il est difficile pour la plupart des HA5D de bifurquer d’une ligne principale invisible qui entretient les mêmes situations problématiques. Nous sommes encouragés à poursuivre un éternel processus de nettoyage de nos émotions d’où cette logique impitoyable que tout part de soi. En fait, tout part des programmations en soi. Et malgré ces ménages intenses, nous sommes confrontés aux programmations des autres. Nous voilà replongés alors dans un conflit intérieur que nous pensions avoir réglé. Les émotions sont (re)vécues via les programmes de nos proches.

La maladie est un cadeau, la souffrance est un don.

La maladie génère un stress énorme au corps physique, au niveau psychologique, au niveau financier, une pression inutile chez les proches et une solitude chez la personne atteinte. La maladie est un cadeau pour les parasites énergétiques qui se nourrissent de la souffrance des autres. Pas surprenant qu’il y ait une recrudescence des cancers et autres maladies. Est-ce vraiment normal de ressentir la douleur, la colère, la frustration, la tristesse?  Et bien non, en neutralisant la source de l’émotion négative, la tension disparaît subitement et la douleur physique aussi. Il n’y a pas de don dans la douleur, il n’y a que de la souffrance.

Nous avons choisi d’entrer dans le monde physique pour expérimenter la dualité, la séparation et régler son karma.

(Cette forme-pensée a la couenne dure comme diraient les Québécois). Quoi de mieux pour nous faire accepter notre sort que ce conditionnement au libre arbitre. La partie éthérée de ce que nous sommes demeure prisonnière de la structure énergétique du monde physique 3D même après notre mort. Dans le principe de la réincarnation, au décès, tout ce qui est relié à notre champ d’énergie se dirige vers les champs d’énergie les plus compatibles, principalement nos proches. Ainsi, ce qui n’est pas réglé d’un point de vue karmique 3D se transmet dans les familles. La fin de la réincarnation et la disparition des cycles karmiques mettent un terme à cette obligation de réincarnation forcée, mais aussi à la nécessité de régler quelque chose de son passé et de celui de ses ancêtres.

Et quelques autres:

Nous sommes nés parfaits…

L’espoir… n’existe que pour nourrir le potentiel d’une vie meilleure, est une source sans fin de sensation de manque et une éternelle quête.

Le synchronisme… nous sommes tous connectés cependant nos connexions éthérées sont bien souvent parasitées à notre insu. Le synchronisme disparaît lorsque les liens énergétiques avec les parasites sont coupés.

Le positivisme… nous habitons un monde de dualité, plus nous sommes positifs plus le négatif se déploie. Un ne va pas sans l’autre. Plus de positif ne fait pas disparaître le négatif.

L’argent… il faut en dépenser pour en recevoir plus, faire confiance à l’abondance dans le monde 3D peut nous mener à la faillite, c’est occulter nos programmes individuels de manque. Le système financier actuel est conçu d’abord et avant tout pour enrichir les parasites qui dirigent le monde. Pour obtenir plus dans n’importe quel aspect de nos vies, les programmes de manque doivent être désamorcés.

Les imbrications du cerveau responsables de nos constructions mentales sont le point central des désintégrations pendant toute l’année 2020. Il faut s’attendre à vivre des moments personnels intenses sous la forme de désintoxication au niveau du système nerveux central, des récepteurs énergétiques (pour capter les énergies supérieures), des récepteurs sensitifs (pour capter un nouvel espace dimensionnel) et du système nerveux périphérique (pour adoucir les nerfs à fleur de peau) afin de le rendre « insensible » aux variations 3D.

Le processus ascensionnel est d’abord une affaire génétique personnelle qui n’a rien à voir avec les dates et nos pensées récurrentes, c’est à chacun de nous de ne pas alimenter le cynisme et le doute qui risque de découler des changements réguliers de date de fin des systèmes 3D et de s’aligner plutôt vers la neutralité intérieure même si cela se complexifie à l’extérieur. De toute façon, lorsque nos différents récepteurs corporels seront complètement alignés avec nos codes génétiques spécifiques, le monde extérieur aura une nouvelle saveur. Nos corps physiques vivent des moments pénibles, soyons indulgents d’abord avec nous-mêmes et choisissons de mettre de côté toutes ces idées préconçues véhiculées en lien avec l’ascension. Se détacher (du processus ascensionnel) est un apaisement pour le cœur.

Léandre

Note de l’auteur:

15 février 2020

Je ne canalise pas, le « nous » du texte signifie la communauté des HA5D (humains-âmes dont le champ d’énergie au-delà du corps physique ou aura, est doté d’une structure qui est en mesure de communiquer et de recevoir les vibrations et énergies des plans supérieurs, c.-à-d., au-delà de la 4D).

image_pdfVoir en PDF

Léandre

Léandre

Visitez mon Blog: www.chroniquesdesmondesinvisibles.wordpress.com/ - Pour lire mes chroniques ou communiquer avec moi c'est ici,,,