Par Yvan Poirier

Salutations Chers Frères et Sœurs en Éternité,

QUATRIÈME PARTIE

LES RÉSONANCES

Selon Wikipédia :

« La résonance est un phénomène selon lequel certains systèmes physiques (électriques, mécaniques…) sont sensibles à certaines fréquences. Un système résonant peut accumuler une énergie, si celle-ci est appliquée sous forme périodique, et proche d’une fréquence dite « fréquence de résonance ». Soumis à une telle excitation, le système va être le siège d’oscillations de plus en plus importantes, jusqu’à atteindre un régime d’équilibre qui dépend des éléments dissipatifs du système, ou bien jusqu’à une rupture d’un composant du système.

Si on soumet un système résonant à un degré de liberté, non plus à une excitation périodique, mais à une percussion (pour les systèmes mécaniques), ou à une impulsion (pour les systèmes électriques), alors le système sera le siège d’oscillations amorties, sur une fréquence proche de sa fréquence propre et retournera progressivement à son état stable.

Les domaines où la résonance intervient sont innombrables : balançoire enfantine, mais aussi résonances acoustiques de la voix parlée ou chantée et des instruments de musique, la résonance des marées, la résonance orbitale en astronomie, la résonance de la membrane basilaire dans le phénomène d’audition, les résonances dans des circuits électroniques et, pour finir : tous les systèmes, montages, pièces mécaniques sont soumis au phénomène de résonance. Les systèmes abstraits sont également soumis à des résonances : on peut, à titre d’exemple, citer la dynamique des populations. Dans le domaine du génie civil, on peut observer ce phénomène principalement dans les passerelles piétonnes soumises à des marches militaires, par exemple, ou de façon plus générale, dans les constructions soumises à un séisme.

Un système susceptible d’entrer en résonance, c’est-à-dire susceptible d’être le siège d’oscillations amorties, est un oscillateur. Un tel système a la particularité de pouvoir emmagasiner temporairement de l’énergie sous deux formes : potentielle ou cinétique. L’oscillation est le phénomène par lequel l’énergie du système passe d’une forme à l’autre, de façon périodique.

Par exemple, dans un système mécanique, l’énergie passe de la forme potentielle à la forme cinétique : une corde vibrante aura son énergie sous forme entièrement potentielle au moment où elle passe par son maximum d’élongation. Au moment où la corde passe par sa position d’équilibre, sa vitesse est maximale, et son énergie est entièrement sous forme cinétique.

Les résonances de Schumann sont un ensemble de pics spectraux dans le domaine d’extrêmement basse fréquence (3 à 30 Hz) du champ électromagnétique terrestre. Ces résonances globales dans la cavité formée par la surface de la Terre et l’ionosphère, qui fonctionne comme un guide d’onde, sont excitées par les éclairs.

Le mode principal a une longueur d’onde égale à la circonférence de la planète et une fréquence de 7,8 Hz. Sont présentes, en plus de la fondamentale à 7,8 Hz, des harmoniques à 14,3 Hz, 20,8 Hz, 27,3 Hz et 33,8 Hz. Ces valeurs présentent une légère excursion de fréquence, précisées dans la page originale.

Elles sont nommées d’après le physicien allemand Winfried Otto Schumann qui les prédit dans les années 1950. Elles furent observées dans les années 1960.

La prédiction des résonances de Schumann est attribuée au physicien allemand Winfried Otto Schumann qui en avait anticipé l’existence dans les années 19501,2, mais il fallut attendre une décennie pour qu’elles soient mesurées 1,3,4. George Francis Fitzgerald (en 1893) et Nikola Tesla (en 1900) avaient déjà émis l’idée que la cavité surface-ionosphère puisse servir de guide d’onde dont ils avaient calculé l’ordre de grandeur du mode principal et émis l’idée que les orages puissent exciter la résonance. »

Nonobstant les détails indiqués ci-dessus qui sont justes, j’aimerais aller plus loin en matière de métaphysique afin d’éclaircir mon point de vue sur la Résonance qui est reliée à celle du Coeur Vibral, soit au Trou Noir du Point Zéro.

Ils’agit donc du point où le temps est à zéro et où nous sommes libérés de toutes oppressions, de toutes distorsions, de toutes illusions, de toutes prédations et de toutes soumissions. C’est le point où la Liberté intégrale nous adoube de son Amour Indicible. J’identifie cette mécanique quantique à l’Abondance illimitée de la Lumière Authentique qui est littéralement nôtre à tous égards, autant dans des formes de vie aux scénarios polarisés et dualitaires que dans la non-forme de la Vie Éternelle qui est en nous et QUI, en fait, est fondamentalement ce que nous sommes.

Nous sommes cet Amour Indicible qui se vit en toute Résonance AGAPÈ. Cela nous emmène à ressentir ce QUI nous sommes intérieurement et cela résonne en notre Coeur Vibral. Toute cette perspective révélatrice nous porte à vivre en vibration et en résonance avec la Lumière Authentique ainsi qu’avec la Conscience Christique qui représente la Matrice Christique bien ancrée au sein de notre Coeur.

Cela crée un nouvel élan du Coeur, nous poussant à communier et à résonner parfaitement avec le Cœur Vibral dans cette neutralité des Ondes Scalaires. Celles-ci sont très exactement ce que nous générons dans les Résonances Agapè. Ces résonances que nous établissons au cœur du cœur nous transportent vers une joie et une sérénité inébranlables. C’est ainsi que les Ondes Scalaires solutionnent les problématiques de la polarité.

Ainsi, nous entrons plus aisément dans un Silence où le Feu du Coeur nous fait vivre l’Amour Indicible et Ineffable en Résonance Agapè. Nous reconnaissons en nous avec plus de certitude et d’évidence ce QUI nous sommes Éternellement. Ce Feu Igné émet en nous un Souffle nouveau qui nous dicte le chemin vers l’Autonomie Intégrale. Cela a et aura comme effet de vivre des moments intenses de joie, de paix et de béatitude inégalées qui dépassent largement l’entendement humaine!

Avec toute ma Résonance AGAPÈ!

image_pdfVoir en PDF

Yvan Poirier

Yvan Poirier

Plusieurs de mes séminaires en replay sont disponibles à prix réduits ici. Pour me contacter ou lire mes chroniques cliquez ici !