par Emeline

Cette semaine j’ai eu cette image en boucle d’un homme tirant une femme d’un tunnel sombre et il ne devait pas se retourner!

Ho une piste que je dois approfondir ! Un message qui me semble familier.

Et oui qu’elle magie quand je lus ce récit que j’avais oublié du mythe d’Orphée et d’Euridice.

Orphée poète musicien, magicien de l’âme perdue sa fiancée Euridice emportée par la mort, mordue par un serpent.

Orphée ne put se résoudre à perdre son amour , et décida de traverser les enfers pour aller la chercher. Zeus touché par sa quête lui autorisa l’entrée.

Il réussit à endormir le chien des enfers Cerbère grâce à sa lyre.

Hades et Percephone roi et reine des enfers laissa Orphé dans sa quête tant son courage méritait d’être récompensé. Toutefois Hades lui donna une condition! Il devra traverser les enfers en tenant la main de sa femme qui marchera derrière lui. Il ne devra pas se retourner et continuer son chemin jusqu’à sortir dans la lumière avec sa femme.

Orphée malheureusement eut un doute et il eut peur d’une fausse promesse de la part d’Hades
Il se retourna…et son doute envola pour toujours son amour qui répartit dans les enfers.

La Lyre symbole de musique poétique est constitué de cordes parallèles.

Les cordes sont les lignes de temps qui chantent ensemble, en harmonie, pour accéder à toutes les portes et ouvrir les possibilités.

Euridice symbole du féminin sacré qui est enfermé dans les enfers tels que notre moi supérieur, notre intuition et notre coeur ont été si souvent soumis à des tragédies bien sombres. Le serpent, qui dans ce cas, symbolise l’égo à terre (cerveau reptilien siège de la peur ) , qui fait chuter le féminin.

Le masculin Orphée qui utilise ses talents (la poésie musique, jouée sur les lignes du temps) pour vaincre la peur, l’égo et réunir enfant “l’amour” du féminin et du masculin en soi. La capacité d’intuition reliée à la capacité d’action.

Mais dans cette mise à l’épreuve, lorsqu’il a dû faire preuve de “foi” , il écouta la peur et perdu son amour.

C’est une belle métaphore, car cette année sera à l’image de ce couloir.

Nous allons devoir le traverser avec foi en ne perdant pas de vue la lumière. Regarder devant soi, ne pas perdre son objectif, son moi profond, la lumière sur l’avenir.

Le tunnel risque de parfois nous ramener sur les côtés , sur le plus sombre, la tentation de se retourner sur le passé sera grande.

Mais la bénédiction est là pour celui qui garde la foi. Nous pouvons jouer sur les lignes de temps et contourner les plus denses.

La poésie sera l’allié du guerrier de paix.

image_pdfVoir en PDF

Emeline

Emeline

C'est avec joie que je réponds à vos questions ! - Mon site web: www.lebonheurenlumiere.com/ - Pour lire mes chroniques ou me contacter CLIQUEZ ICI !