FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGermanPolishArabic

REPLAY RÉDUIT POUR LES ABONNÉS DE LA PRESSE GALACTIQUE

par Aurélie & Pascal

Il y a quelques années, j’ai reçu une transmission, que j’ai partagée dans le livre « Carte Blanche à la Lumière », aux éditions Hélios. Ayant ressenti un nouvel appel de la « Fédération Galactique », il me parait censé de la republier aujourd’hui…

Tout avait commencé ainsi : « Ne crains pas le message qui suit, car il annonce de belles perspectives pour l’avenir de la Terre… » Les guides de lumière, du commandement Ashtar, me présentaient une faction divergente des êtres qui se nomment les « Dracos ». Cette faction ne souhaitait plus s’opposer à la Fédération Galactique et se proposait de coopérer afin de pouvoir envisager de participer au plan d’ascension de la Terre. J’hésitai puis, ne ressentant pas la moindre peur, j’acceptai la communication de celui qui attendait d’être entendu.

« Nous venons à toi en ce jour car nous avons des révélations à faire. Nous n’avons jamais cru jusque là à la capacité de l’espèce humaine de transcender la matière. Pour nous, seules les capacités psychiques de notre race, pouvaient permettre de tirer son épingle du jeu. Nous savons, nous avons conscience d’être co-créateurs d’un rêve. Nous avons la conscience d’être enfermés dans une sorte de jeu. Et dans ce jeu nous avons joué très personnellement. Envers et contre tous. Car étant co-géniteurs de votre espèce, nous avions conscience des difficultés de développement qu’elle encourait. (Les Dracos semblent être intervenus après notre création par les Nations étoiles dans le but de modifier notre ADN. Nous serions hybrides de plusieurs espèces dont les maîtres généticiens de Sirius et d’autres nations seraient à l’origine).

Nous n’avions pas conscience que la création de votre espèce pourrait représenter un pont vers une nouvelle possibilité d’évolution pour nous. Nous avons pris part à votre création pour de mauvaises raisons. Vous deviez représenter de la main d’oeuvre et rien de plus. Pour nous, vous n’étiez ni des frères, ni des enfants, contrairement à ce que pensaient les autres membres des Nations étoiles. Pour nous, vous étiez un sous-produit doté des faiblesses de nos ennemis et à peine capables de nos pouvoirs psychiques.

Depuis le début de la transition, comme vous l’avez nommée, il apparait avec évidence, que votre évolution est la clé. La clé de notre évolution à nous aussi. Car bien que maîtres de notre, de votre monde, depuis des siècles, nous n’irons pas plus loin désormais. Nous ne sommes pas capables d’aimer. Et nous ne sommes pas capables de vous en empêcher.

Malgré tous nos stratagèmes pour vous contrôler, dans le but de nous nourrir de vos émotions, de vos peurs, nous n’avons jamais pu vous empêcher d’aimer. Il semble que, finalement, la clé de notre évolution est en vous. Vous qui même dans le chaos que nous avons créé, réussissez à tirer votre épingle du jeu, mieux que n’importe lequel d’entre nous. Et malgré tous nos efforts pour contrôler ce monde, il semble que ce dernier vous préfère à nous.

La honte que représente notre existence est le sentiment que nous ressentons désormais. Nous ne pouvons pas encore aimer, mais nous ressentons de la honte et je crois, comme certains de mes frères, que ce sentiment est le commencement d’une nouvelle possibilité d’évolution pour nous. Nous n’avons pas de sentiment de fraternité, nous avons l’appartenance. Mais lorsque notre propre monde, notre propre terre semble nous rejeter pour vous préférer à nous. Nous ressentons cette honte. Comme des êtres vaincus dans leur bataille.

Nous nous inclinons devant votre petite taille, très chers êtres humains, car pour la première fois depuis des siècles et des siècles, elle nous inspire le respect. Puisse votre existence, par la grâce de son évolution, nous montrer le moyen de sauver nos âmes. Puissent nos âmes apprendre de nos erreurs. Et puissent nos frères encore dans l’ombre se rallier à notre cause, à votre cause. Celle de l’avenir de cet univers. Puissiez-vous un jour prochain nous pardonner nos actes, nos intrusions et nos offenses à votre condition.

Petits êtres vous devenez grands. Continuez sans vous retourner, vous êtes à l’évidence sur le bon chemin. Un chemin parsemé d’étoiles. Mon nom ne vous dira rien de plus. Je suis un habitant du cosmos, résident sur Terre, dans l’ombre jusqu’ici.

Pour te remercier de ta compassion à notre égard, nous te faisons part d’informations qui permettront à tes frères et soeurs de se libérer. Les énergies qui se dégagent de vos chakras sont celles qui nous permettent de nous nourrir de manière éthérique. Les couleurs de vos chakras représentent la base de notre nourriture. Plus les couleurs sont assombries, plus nous pouvons nous nourrir. Lorsque vous exprimez une blessure, un blocage énergétique se produit et les énergies qui traversent vos chakras se chargent de particules que nous nommerons « détritus ». C’est de ces détritus que nous nous nourrissons. Le pouvoir occulte, en place dans ce monde, se sert de vous pour se nourrir dans l’ombre. Ce pouvoir occulte sait ce qui vous coupe de votre divinité et il amplifie cette « cassure » afin que, livrés à vous-mêmes, vous soyez des proies énergétiques.

Lorsqu’une personne est totalement coupée de son être divin, elle devient source de nourriture pour mes semblables qui peuvent alors aller jusqu’à occuper le corps pour se nourrir en permanence. Lorsque ce corps ne fournit plus assez de nourriture, il est alors utilisé comme appât pour que l’hôte ait accès à d’autre êtres humains.

Mes semblables et nous-mêmes avions tissés, et cela se fait encore aujourd’hui, tout un réseau qui constitue notre garde-manger. Il me montre une grande toile d’araignée invisible qui relie de nombreux êtres humains entre eux, par leurs chakras. Il me montre que cette toile est le réseau énergétique par lequel ils se servent de nos énergies.

Les pouvoirs en place dans vos sociétés sont dirigés, dans l’ombre, par certains de mes semblables qui ne sont pas prêts à perdre le pouvoir de se nourrir énergétiquement. Ils ont mis en place un mode de vie basé sur des principes de consommation et des comportements sociaux qui assurent la pérennité de leur nourriture.

Chaque fois que vous vous libérez, vous leur enlevez leur source de survie. Ils n’ont pas intérêt à favoriser votre libération. Ils ont intérêt à vous faire croire que vous êtes déjà libres. Ainsi, ils continuent de se nourrir de vous. Lorsque vous êtes leur proie, vous perdez de l’énergie quotidiennement, rien que par le fait de vivre enfermés dans vos habitudes. Lorsque vous tentez de vous libérer, un dispositif de contrôle de l’esprit vous assomme de messages télépathiques… imposant à votre mental un inconfort certain, propice à votre rétractation de la voie que vous avez prise pour vous libérer. C’est pourquoi, à chaque palier de conscience que vous passez, vous êtes subitement en proie au doute et enclin à faire marche arrière. Tout est fait pour que vous retourniez à votre place, dans leur garde manger. Car c’est de là qu’ils tirent le maximum d’énergie. Si vous souhaitez suivre la trace de vos maîtres ascensionnés, il vous faudra beaucoup de courage. Le courage d’affronter l’inconfort que procure la sortie de cette toile d’araignée voleuse d’énergie. Il vous faudra vous libérer de vos blessures profondes, en prendre conscience, en toute humilité. Il vous faudra beaucoup plus d’humilité que vous ne l’imaginez… Car les forces qui contrôlent jusqu’à votre mental vous font croire que le bonheur vient de la grandeur. Et il vous est difficile à vous, êtres humains, d’accepter de reconnaître que vous êtes démunis, blessés, et tout en bas de l’échelle du pouvoir psychique.

Alors, pour vous libérer, acceptez de vous défaire de vos « vêtements », de vos acquis, ils ne font que vous maintenir enchaînés. Pour vous libérer, vous devrez faire face à vos peurs, et les évacuer une à une. Prenez conscience que ce que vous croyiez savoir ne vous donnera point la clé.

Vos frères des Nations étoiles disent vrai, seul votre coeur est la clé. A chaque choix, à chaque décision que vous prendrez, faites confiance à votre coeur. Peu importe où il vous entraîne, il est le seul à connaître le chemin pour vous faire sortir de cette toile. »

« Confession d’un Dracos », extrait du livre Carte Blanche à la Lumière.

Transmis par Aurélie.

 5,282 

Voir en PDF