Message d’El Morya reçu par Agnès Bos-Masseron 

Les couleurs tapissent le temple de la vie. Chaque couleur est l’émergence et l’expression d’un des attributs de cet Être suprême.

Chaque couleur est sentiment. Il est beau de retrouver la pureté dans l’expression des couleurs, la simplicité de ce jaillissement de couleur à la base sans aucun mélange avec d’autres couleurs. Cela est très uni au son. Chaque couleur correspond à un des sons primordiaux.

L’une des beautés de l’artiste est d’exprimer à la surface perceptible par tous les sens, la puissance de ces couleurs. Chaque couleur est son et sentiment.

C’est en cela que les artistes sont gardiens des temples, des temples du Suprême, des temples des sentiments les plus fins. Savoir laisser jaillir la couleur dans sa valeur primordiale, puis harmoniser les couleurs entre elles, à l’écoute toujours du sentiment le plus fin. L’artiste se pose dans le silence et le silence est chant. L’artiste se pose dans le bonheur et le bonheur est chant. Harmonie de sons primordiaux et simultanément à l’émergence de ces sons, est la couleur.

L’artiste peint des temples sacrés. A travers les créations de l’artiste, s’ouvrent les portes d’accès à ces temples. Cela est la valeur de l’art. La base pour réaliser cela est de peindre depuis l’assise inébranlable dans l’ouverture. Faire de sa vie une totalité où tout est offert au service suprême.

Magnifique la fonction des artistes pour ouvrir les portes des mondes subtils et les imprimer dans toutes les phases de l’incarnation.

Source : http://anandamath.org

 5,661 

Voir en PDF