EnglishSpanishPortugueseItalianGermanPolishArabicFrench


TARIF RÉDUIT POUR LES ABONNÉS DE LA PRESSE GALACTIQUE

par Delphine ORIEUX

Ces codes sont des symboles, des sons, des vibrations émises, inscrites au plus profond de notre être. Ils correspondent à notre nature profonde, à ce que nous sommes originellement.

Nous les avons inscrits dans notre ADN, tout comme ils sont inscrits partout dans l’univers, car c’est la nature même de l’être, de l’existence dans le grand tout dans lequel nous sommes.

Il n’y a pas nécessité de les chercher quelque part ailleurs, car ils sont là !

Nous pouvons les activer en conscience, avec l’intention, en portant notre attention dessus et ce à tout moment de notre vie, même dans les pires instants.

Ces codes nous rendent porteurs du germe de l’amour inconditionnel, qui est, qui pardonne tout et qui ne demande rien en retour. Celui-là même qui voit n’importe quel être comme une partie de lui-même.

Ce sont donc des parties de nous-mêmes que nous sommes et qui composent cette humanité. C’est pourquoi absolument Tout reflète chaque partie que nous avons en nous-mêmes, à travers nos relations, à travers notre vision de la vie, à travers les manifestations du monde.

Même si chaque personnalité, chaque âme et chaque divine présence ont leur parcours d’évolution unique, à leur niveau d’existence, elles évoluent en même temps, dans le même Tout.

Pourquoi vivrions-nous dans un monde de dualité, s’il n’y avait pas des parties de nous-mêmes qui ne vivent pas la dualité ? Nous la vivons ensemble, car chacun dans son parcours, a des expériences duelles, ce qui nécessite d’être confronté à d’autres parties de nous-mêmes qui vivent également la dualité. Chaque humain est cette partie de nous-mêmes qui permet la confrontation.

C’est donc collectivement que nous nous confrontons pour mettre en lumière cette dualité pour ensuite nous ramener à notre point d’équilibre, au point zéro, dans un état unifié.

Bien que les chemins d’évolution soient uniques et que les énergies émanées soient variées, la dualité est la dualité ! Pour soutenir l’amour inconditionnel aujourd’hui, nous sommes tous passés par des expériences d’amour, en créant des énergies magnifiques et de non-amour, en créant de nombreuses distorsions, car c’est en vivant les opposés que nous pouvons vivre l’équilibre !

La vie nous confronte à tout ce que nous avons créé, pour nous aider à nous positionner dans notre point d’équilibre. Cela passe donc par des évènements de vie, qui nous bousculent, pour aller regarder ce qui n’est pas équilibré.

Se positionner, ce n’est donc pas choisir un camp ou un côté de la balance, c’est choisir l’équilibre, la neutralité, là où il n’y a ni pour, ni contre.

Ce point zéro, c’est se libérer de toute attache physique, émotionnelle et mentale, pour résider dans un état d’être au présent, où absolument rien n’attire notre attention vers des faits passés ou des projections futures. C’est garder son attention dans l’instant, en vivant l’expérience comme une nouveauté, qui n’est aucunement influencée par des émotions ou des croyances rattachées à des évènements vécus.

La vie nous aide à considérer tous les évènements vécus, comme un moyen de retrouver son centre. De ce point de vue, il est plus aisé de trouver la force de pardonner à toutes nos parties de Soi, pour enfin accepter de se libérer de toutes attaches.

Ainsi notre vie, notre humanité et notre Terre, pourront vivre un climat tempéré, seulement après avoir vécu des climats extrêmes et nettoyé tous les dégâts causés. Tout est lié !

Activons nos codes, en prenant conscience de notre potentiel d’amour divin. Posons l’intention de se libérer de toutes attaches, sans condition, quoi que cela semble nous coûter. Accueillons tous les évènements confrontant comme la balance intérieure qui nous positionne dans notre point d’équilibre. L’univers s’occupe déjà du pourquoi, du comment et du quand.

Nous avons tous la force de le vivre, sinon nous ne serions présents en ces temps de grandes libérations.

« De nombreux défunts me soufflent ce message à transmettre :

Laissons nos proches décider de réaliser leur propre chemin et acceptons que, quand cela arrive, le passage de l’autre côté fasse également partie de leur chemin. Beaucoup aident en choisissant de guider dans une forme non incarnée et sont honorés de pouvoir participer de là où ils sont. C’est une belle manifestation d’amour inconditionnel que de les soutenir dans leur choix, et de les remercier pour la libération des attaches, que permet le deuil en nous. »

Source: https://ouvrir-son-coeur.fr/

 4,802 

Voir en PDF