EnglishSpanishPortugueseItalianGermanPolishArabicFrench


TARIF RÉDUIT POUR LES ABONNÉS DE LA PRESSE GALACTIQUE

par Norbert Clémencet

Nous ne pouvons pas nous identifier à notre corps de matière, pas plus que nous ne sommes notre ego, ni notre mental. Nous ne pouvons pas nous limiter à ces seules perceptions étriquées reçues par notre petite conscience individuelle, pour avoir une idée de qui nous sommes vraiment.

Ce n’est pas non plus le fait de percevoir le monde qui m’entoure grâce à mes cinq sens et d’en éprouver la sensation, qui peut me persuader que cela existe réellement au moment même où je le vis.

Nous sommes beaucoup plus que toutes ces sensations réunies, et rien n’est réel dans le monde de l’illusion. C’est la création de l’expérience que j’en fais qui rend pour moi cela effectif.  Et pour le dire autrement et être plus précis, ma perception de la dualité, de l’espace, du temps, et de la matière, toutes ces choses que je crée en les imaginant, en leur insufflant de la substance n’existent pas hors de la conscience que j’en (ai, est), nous les façonnons sans doute simultanément en synchrone au moment même où nous croyons les vivre, Cela ne devient concret pour moi qu’au moment où je le crée, comme dans un jeu vidéo. Nous sommes dans  le domaine de l’onirique !

Toute cette approche expérimentale n’est essentiellement là que comme un outil mis à ma disposition afin que mon âme individuelle (Dieu) en fasse l’expérience, et pour qu’en retour en me reconnaissant, et en me fondant dans l’âme universelle (Dieu), je partage l’expérience individuelle de mon vécu terrestre. Dieu fait l’expérience de lui-même grâce au partage de tout ce que je peux vivre et ressentir dans cette dimension, ni plus ni moins. Car c’est notre âme et non l’inverse qui crée et fait fonctionner notre cerveau (et tout le reste, esprit, conscience), pour en apprécier la pluralité des expériences.

Chacun d’entre nous tous est donc un élément essentiel pour la création, s’il n’était pas là, il manquerait une pièce au puzzle, personne n’est laissé de côté, car chaque expérience terrestre collectée est un trésor unique et indispensable pour le tout. C’est la somme en continuelle expansion de toutes nos différentes expériences positive et négative qui constituent la richesse comparative de la création.

Du dernier des brigands, jusqu’au plus grand des sages, ils ont tous leur utilité . Oui, même si à notre niveau de compréhension les raisons nous dépassent un peu, les plus grands dictateurs multicriminels ont aussi leur justification et leur place, ils sont l’ombre  de la lumière.  Pour pouvoir apprécier une expérience à sa juste mesure, il faut en avoir éprouvé son antithèse. Manu Dibango l’a très bien dit :  « on ne peut pas peindre du blanc sur du blanc, du noir sur du noir. Chacun a besoin de l’autre pour se révéler ».  Ce sont donc les deux faces d’une même réalité qui se complètent. La seule différence entre les deux, vous avez du déjà tous vous en apercevoir, c’est que le positif fonctionne et permet de progresser vers la lumière, et son opposé le négatif lui ne fonctionne pas, et nous fait régresser dans l’ombre.

 

En faisant jouer son libre arbitre, l’homme s’est volontairement individualisé en se séparant momentanément de la source, pour choisir de vivre l’expérience en direct, en s’immergeant dans la dualité de la matière  « il a croqué la pomme de la connaissance» et  a oublié sa réelle identité.

Mais dans l’absolu toutes les choses sont Un, et chacun y est intégré, je fais donc déjà partie depuis toujours de l’âme de toutes choses, je suis en même temps, le chemin et le but de la présence de Dieu et si dans ma vie terrestre je ne me suis pas encore réaligné dessus, c’est que j’ai encore un peu de chemin à parcourir avant de complètement en prendre conscience et le réaliser c’est tout.

Dieu, l’éternel, le créateur originel, l’âme universelle ou l’énergie divine peu importe le nom qu’on lui donne, Dieu dont le concept est d’ailleurs dans sa totalité bien au-delà de la compréhension d’un esprit humain de troisième dimension, Dieu serait le processus adimensionnel, la dynamique de la manifestation d’une pensée primordiale projetée et exprimée localement au travers de toutes les âmes individuelles qu’il crée afin d’en faire l’expérience. Dieu est donc tout simplement énergie, étincelle de VIE, la VIE, et c’est la nature de la Vie de s’exprimer, car si elle ne le fait pas elle n’existe pas.

Pour faire l’expérience de lui-même, Dieu crée des mondes, et à travers «ces, ses» énergies, il vit.

Je suis à l’échelle humaine une partie, une projection du tout originel et pour vivre en pleine connaissance, je dois par conséquent absolument en prendre conscience et me considérer comme partie prenante du tout collectif et Divin, dans lequel mon âme baigne depuis toujours.  C’est la voie de l’évolution de l’humain au Divin, ce vers quoi à plus ou moins long terme chacun d’entre nous doit tendre… Dis-toi bien que tout est déjà en toi, et essentiellement en toi depuis toujours, autant les questions que les réponses.  Il est maintenant temps de le réaliser et rejoindre la source, ce qui te permettra de rentrer chez toi, à la maison.

Remis par l’auteur à la Presse Galactique

 4,777 

Voir en PDF