Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGerman

par Delphine Orieux

Chacun vit selon ses propres convictions et ses croyances. Celles-ci mêmes qui sont apportées par des traumatismes, des expériences, qui orientent le choix de chacun dans le sens de ses motivations. Des décisions sont prises en fonction des émotions qui poussent l’individu à agir selon ce qu’il pense être le mieux pour lui à l’instant.

Certains agissent pour la cause de l’amour, dans l’unicité, pour la collectivité, pour le bien-être de tous. D’autres agissent pour leur propre cause, dans le sens du non-amour, pour eux et pour tout ce qui les entoure.

Chacun a ses parts de non-amour pour lui-même et ce qu’il a été. Ainsi, une part de soi peut prendre des décisions à l’encontre d’une autre part de Soi. Ce qui revient collectivement à un individu qui agit à l’encontre d’un ou plusieurs autres.

La partie de Soi qui s’aime et qui soutient la cause de l’amour aime tout ce qu’elle est, car elle ressent l’unicité en toute chose.

La partie de soi qui ne s’aime pas se sent seule, isolée et coupée de l’amour. Ainsi chacune de ses motivations va à l’encontre d’elle-même, en vue bien sûr de retrouver la connexion à l’amour, perdu à un moment donné.

L’amour nourrit tout être, qui se sent relié à sa source, nourrit des motivations, des élans de rayonnement d’amour vers tout ce qui l’entoure et vers ses propres parties de non-amour.

Alors l’amour est disponible à chaque instant pour tous ceux qui le désirent, pour tous ceux qui aspirent à retrouver l’unicité en eux.

Les parties de soi, qui se sentent coupées de l’amour aspirent à un moment donné à retrouver cette connexion. C’est donc l’amour émané par le Soi, intarissable source d’amour, qui aide à cette reconnexion, par sa simple transmission, par son partage de l’être, avec tout ce qu’il est.

La patience, la tolérance, le respect du libre arbitre et de la capacité et du rythme d’assimilation de chacun sont autant de manifestations de l’amour, qui contribuent à retrouver l’unicité en soi.

Certains se sentent perdus en chemin, en quête d’amour qui leur paraît si lointain. Pourtant à la rencontre d’un rayon d’amour, la lumière leur paraît plus proche et plus accessible. Ils approcheront parfois en accourant de détresse, parfois lentement, voire à reculons, par peur d’être aveuglé de cette lumière.

Laissons-les revenir à la lumière en eux, par ce qu’il se passe dans leur for intérieur ; les moments de doute, les peurs, les instants de panique, les souvenirs et les émotions qui les traversent font partie de leur chemin unique, propre à leur évolution.

Certains accéderont à la pleine lumière en eux, d’autres auront besoin de plus d’expériences et d’un autre environnement.

Ce qui importe n’est pas ce qu’il se produit à l’extérieur de nous, mais bien dans notre propre corps, là où sont toutes les réponses, à chaque ombre rencontrée en nous-mêmes.

Lorsque la coupe est suffisamment pleine, remplie de cet amour infini, le non-amour n’a plus de raison d’être dans les manifestations de la vie, et naturellement, l’être apporte de l’amour à ceux qui n’en ont pas.

Le monde dans lequel se trouve l’être se remplit de tout amour, par la grâce de chaque coupe pleine. Ainsi il rentre, à nouveau, dans cette ère où l’amour vibre en toute chose, où l’unicité est la réponse à toute expression de vie.

Source: https://ouvrir-son-coeur.fr/

 2,579 

Print Friendly, PDF & Email