Bonjour à vous tous et à vous toutes.

Comment allez-vous depuis la nouvelle lune du 7 novembre ? Comment vous sentez-vous ?

Est-ce que vous aussi, à cette question, vous pouvez répondre « houlalala » ? certains d’entre vous ont été pas mal secoués.L’ensemble a permis à nombre d’entre vous de faire face à leur capacité de transformation intérieure ou inconsciente ainsi qu’à leur capacité de détachement et les expériences qui se sont présentées n’avaient pour but que de vous inviter à retrouver votre indépendance mais aussi votre liberté intérieure.

Aujourd’hui, la pleine lune du 23 novembre 2018, se fait dans l’axe Gémeaux / Sagittaire avec la Lune en Gémeaux et le Soleil en Sagittaire, cet axe parle donc de la communication, des échanges, des contacts et de l’ouverture vers les autres, mais aussi des voyages, d’évasion, du sens de la vie et de l’ouverture des consciences.

Ainsi, une Lune en Gémeaux est sous les influences de Mercure et est en analogie avec la maison III, maison de la communication, des échanges, du partage, des déplacements, mais aussi des frères et des sœurs. La Lune correspond à notre émotionnel, à notre inconscient, à nos parts féminines et maternelles, au passé, mais aussi à l’écoute. En signe d’Air, les émotions, les ressentis sont plus intellectualisés, changeants, voire nerveux. La communication est plus aisée, ouverte et le monde intérieur est très riche. Cette Lune est curieuse, a besoin de comprendre et d’accroître ses connaissances. Versatile ou légère, cette Lune ne se prend pas au sérieux, elle s’adapte à son environnement et reste assez souple. De ce fait, pour cette Pleine Lune, cette Lune devrait nous transporter dans des envies et des états très intellectualisés où la communication prime plus que tout, et où les rapports avec les autres restent ouverts, vifs et en mouvement et ce dans les domaines où la Lune transite dans chaque thème.

Opposé au Soleil dans le signe des Sagittaire, ce Soleil est sous les influences de Jupiter et est en analogie avec la maison IX, maison des voyages, des connaissances, de la philosophie, du sens de la vie et de la spiritualité. Le Soleil correspond à notre énergie vitale, à notre volonté, à l’affirmation de soi, mais aussi à nos parts masculines et paternelles, ainsi qu’au présent.

Ce Soleil est dans un signe de Feu, il se trouve donc en terre connue. Sa chaleur, sa vivacité, sa fougue, son enthousiasme, nous poussent à nous relier aux autres, à nous ouvrir davantage et à nous connecter avec le grand Tout. Il nous pousse à rechercher un sens à ce que l’on vit, nous tire vers un idéal et nous pousse à nous expanser dans les domaines où le Soleil transite dans chaque thème.

Ainsi, cet axe propose un juste équilibre entre une infinitude de connaissance et une seule vérité, entre un mental curieux et intellectualisé et une ouverture et une reliance à la subtilité de la vie, entre les deux se trouve l’alignement juste.

Or, pour cette Pleine Lune du 23 novembre 2018, l’alignement, la raison, la communication et les échanges ont l’air difficile et en dissonance avec la conjonction Soleil / Jupiter, notre émotionnel, notre envie de nous affirmer, de nous imposer, avec notre idéal de vie, semblent tiraillés et excessifs. Les esprits s’échauffent, s’emballent et en dissonance aussi avec Mercure en Sagittaire, s’énervent. La communication qui regroupait un tas d’esprit en vue d’un même but collectif et humain semblent sous tension.

Mars, le Dieu de la Guerre transite le signe des Poissons depuis le 15 novembre 2018, et dans ce signe, Mars se colore des énergies de Neptune, sa flamme se trouve donc mouillée et éteinte. On a donc à faire ici à un Mars plus docile qui n’affronte pas, qui n’exprime pas sa colère, en tout cas, extérieurement, car intérieurement, c’est un tsunami qui s’élève. Ainsi, en dissonance avec la Lune, Mars exprime le conflit, la colère et l’action intériorisée, l’impatience, les émotions ont du mal à être canalisées, le mécontentement monte, les désirs sont en contradiction avec la réalité par une conjonction Mars / Neptune.

Les énergies de changements et de transformations sont bien présentes, avec un bon aspect Lune / Uranus, mais elles ne sont pas encore assez mûres et cet aspect va juste nous aider à emmagasiner des ressources en vue d’une transformation radicale, lorsque le moment sera venu, et ce, dans les domaines où Lune et Uranus transitent dans chaque thème.

Est-ce que cette pleine lune est en reliance avec les manifestations du 17 novembre ? En tout cas, elle en est le reflet, elle semble véhiculer l’après 17 novembre. Et il semble qu’une conjonction Lune Gémeaux / Junon Taureau, semble vouloir exprimer que le peuple représenté par la Lune, conjoint à Junon, astéroïde qui indique une relation institutionnalisée, comme le partenariat avec notre chef d’état par exemple, en signe de Terre (Taureau) basé sur des notions d’argents, de travail et de sécurité, pourrait nous inciter de plus en plus, et dans notre esprit conscient et émotionnellement, à rechercher et à vouloir un partenaire beaucoup plus concret, responsable, organisé, avec les pieds sur terre, prudent, discret, et maître de lui… et qui œuvre pour le pays et ses richesses plutôt que contre…

De ce fait, L’utilisation de nos émotions et de notre affectif, à des fins constructives, dans un sens de partage et d’échange équilibré en Balance, lié à notre réflexion et notre sagesse intérieur en Capricorne, pourrait le cas échéant, nous donner les clés véritables, pour créer un tout autre état d’esprit (biquintile Lune/Vénus – Lune/Saturne).

Car une chose est sûre, c’est que notre volonté et notre énergie de vie, couplées à Jupiter et à Mercure, rassemblées dans une vision plus consciente et plus visionnaire en Sagittaire, nous emballent, nous donnent la motivation, renforcent notre mental, nous rendent peut-être aussi nerveux et nous guident peut-être avec excès à espérer autre chose pour nos vies et ce dans les domaines ou Soleil/Mercure/Jupiter transitent dans chaque thème.

Mercure est devenu rétrograde le 17 novembre 2018 et le restera jusqu’au 6 décembre 2018, limitant, bloquant, empêchant ou retardant tout ce qui est de l’environnement de Mercure, à savoir le courrier, les déplacements, les téléphones, internet, les contrats, les décisions, la communication, les échanges et les partages.

Ainsi, cette petite capsule est faite la veille de cette rétrogradation de Mercure et du blocage du 17 novembre, et nous ne savons pas encore comment les choses vont évoluer, mais avec un Mercure rétrograde, le jour du blocage, je ne suis pas certaine que l’on soit bien entendu, et que la manifestation qui bloquera tout le pays puisse donner les fruits que nous en attendions. En tout cas, pour la Pleine Lune du 23 novembre, Mercure sera toujours rétrograde et nous permettra de nous introspecter sur les idéaux que nous nous étions fixés, sur le sens de tout ce que l’on vit, sur l’utilité de tout cela et sur ce que l’on pourrait améliorer, changer ou modifier. C’est un bon moment aussi pour analyser l’après 17 novembre plus intérieurement, car jusqu’au 6 décembre, nos revendications risquent de faire chou blanc.

D’ailleurs, il semblerait que cette énergie en Poisson, même si elle est pas mal intériorisée, nous crée de l’impatience, de l’agitation, les réactions qui pourraient être impulsives avec un Mars en signe plus fort, sont en Poisson, mal maîtrisées car elles jouent sur nos états de stress, et d’anxiété. Et cette dissonance Soleil/Mars pourrait bien nous faire vivre un genre de conflit ou de contrainte intérieure avec l’autorité et tout ce qui découle du pouvoir, sans pouvoir l’exprimer comme nous aimerions le faire.

C’est une sorte d’épreuve qui nous attend avec un quinconce Soleil/Uranus. Uranus qui soit dit en passant rétrograde toujours, est repassé dans le signe des Béliers, la veille de la nouvelle Lune, le 6 novembre 2018, pas étonnant que les esprits s’échauffent, s’emballent, s’activent et montent au créneau. Il y a ici un besoin d’exprimer sa colère, son mécontentement, sa violence et son agressivité, de façon certes collective, puisque nous sommes tous embarqués sur le même bateau – mais le besoin de se libérer de ce qui nous opprime pour retrouver notre intégrité – est bien présent.

Uranus sera rétrograde en Bélier jusqu’au 6 janvier 2019 après quoi il redeviendra Direct pour quitter le signe des Bélier et refaire définitivement son entrée dans le signe des Taureaux le 6 mars 2019.

Comment allons-nous passer ce cap, et est-ce que les tensions seront assez fortes et les esprits assez vifs pour faire basculer notre plan de conscience vers un point de non-retour qui n’aura pas d’autres moyens que de nous projeter vers un tout nouvel aspect de notre ascension collective ?

Nous serons de plus toujours soutenus par un bon aspect entre Saturne et Uranus, qui aplanit quelque peu les esprits vifs et rend les situations moins impulsives et plus réfléchies mais aussi entre Saturne et Neptune, afin que nous ne nous emballions pas dans des rêves ou des utopies qui ne serviraient pas nos desseins, mais qui devraient nous aider à enraciner quelque peu notre idéal de vie avec plus de poids, de réalité et plus de constance sur la longueur.

Une chose est sûre, c’est que tout nous renvoie à ce Mars intériorisé en Poisson qui forme avec la conjonction Soleil / Mercure / Jupiter et Lune, 3 T-carré. Cette figure qui parle de volonté, de motivation, d’esprit tendu et vif, de mécontentement, pourrait être une perte de temps car l’action en Poisson est plus intériorisée qu’active, mais surtout elle suppose que l’action est soumise et dépendante d’autrui puisque cette figure se fait dans les signes mutables, Poisson, Sagittaire et Gémeaux, qui sont des signes influençables, mais aussi de mouvement et de changement.

Ainsi, pour éviter d’être déçu et de subir l’influence des autres, il nous faut nous appuyer sur la conjonction Mars/Neptune en Poisson, qui suggère qu’en se connectant à notre idéal de vie, avec des intentions et des actions justes et spirituelles, nous serons soutenus par un triangle mineur Mars / Saturne / Uranus, qui permet de concrétiser nos projets en utilisant les énergies de Saturne et d’Uranus à bon escient, c’est-à-dire en changeant ce qui doit l’être avec pragmatisme et sérieux mais surtout avec compassion, intuition, création et non-violence, et ce, dans les domaines où Mars/Neptune transite dans votre thème.

C’est un beau programme qui me fait dire que comme tout est en résonance et que chaque décision que l’on prend ou que chaque acte que l’on pose conditionnent notre devenir, il me paraît intéressant d’expliquer la date du 17 novembre 2018 d’un autre point de vue.

Si on additionne entre eux, les nombres du 17 novembre 2018, on obtient 17 + 11 + 2018, ce qui fait = 1+7+1+1+2+0+1+8=21

21 dans l’arcane du Tarot est la carte du monde qui nous renvoie à la vie et à tout ce qui vibre et ce dans tous les plans d’existences quels qu’ils soient, intérieur, extérieur, minéral, animal, matériel, spirituel ou subtils.

Dernière carte du Tarot, elle symbolise l’accomplissement, une fin en vue d’un nouveau commencement, représenté par une femme entourée de 4 figures emblématiques comme le Taureau, qui symbolise l’élément Terre et donc la réalité matérielle, mais aussi le Lion qui symbolise l’élément Feu, l’action, la puissance mais aussi la purification, puis l’aigle, qui symbolise l’élément Air, et donc l’esprit et toutes vibrations qu’il y a entre les êtres, pour finir par l’Ange qui symbolise l’élément Eau, qui représente l’amour, la porte du cœur qui porte un message de paix, d’amour et de révélation.

Ainsi, tout cela, nous le portons en nous, cela fait partie de notre bagage subtil, énergétique et spirituel – il est « qui nous sommes » – et l’ensemble de tout cela, nous permet d’éveiller notre conscience, non pas demain, hier ou dans un futur lointain, mais là, dans l’instant présent. Comme il est en nous, que tout est en nous, l’accomplissement ne viendra que de notre prise de conscience et de notre réveil, car tout est déjà là, il suffit juste de regarder le monde avec une autre vision, celle de la réalité qui nous fait dire que nous ne vivons pas dans « LE monde », mais que nous vivons dans notre monde, celui que l’on s’est construit autour de nos vies bien personnelles et si étriquées..

De ce fait, avec la date du 17 novembre qui symbolise donc la fin d’une étape, l’accomplissement ainsi que la victoire, peut-être pas concrètement dans vos actions puisque Mars est doux et compatissant en Poisson ; mais dans vos chemins intérieurs et vos prises de conscience – pour la pleine Lune du 23 novembre, l’arcane 18 qui symbolise la Lune en additionnant 2+3+1+1+2+0+1+8, nous pousse à nous détacher du passé, à plonger dans l’inconnu et à puiser dans nos ressources intérieures, ce qui nous renvoie finalement au transit du NN en Cancer qui nous demande de nous reconnecter à nos intuitions, nos ressentis, notre imagination créatrice, notre part féminine pour nous détacher de nos peurs et de notre insécurité et apprendre enfin à nous individualiser.

Je vous souhaite à tous et à toutes, une très bonne Pleine lune et une bonne utilisation de la force tranquille…

Capsule en vidéo

Merci pour votre intérêt pour mes capsules astrologiques et à bientôt…

Source: http://astrotransgenerationnel.over-blog.com/

Print Friendly, PDF & Email

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.