FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGermanPolishArabic

Transmis par Stéphane Colle

Je suis MiHaSaneKa, Arcturien de la 9ème dimension et en cet instant je suis très heureux de partager avec vous au sujet de la conscience de la guérison. Comme nous l’avons évoqué dans un autre instant, la « guérison », qu’elle soit physique, mentale, spirituelle… n’est en fait qu’une expérience au même titre que tout le reste. Vous êtes invités si vous le souhaitez, à lire ou écouter de nouveau l’introduction pour en saisir les fondements.

Le ressenti du « là ou je suis » en cet instant et la vision de ce que cela représente est importante à saisir. L’instant est construit de toute pièce pour qu’il soit tel qu’il est et il ne peut en être autrement. Ce que vous pensez être le résultat du passé ou même de vies antérieures ou autres liens provenant de vos extensions dans d’autres univers ou autres dimensions, devrait être Vu d’une autre manière pour que la conscience de la guérison puisse être goûtée et vécue dans l’instant suivant qui en fait est déjà exprimé et vécu.

Ce que vous saisissez comme étant le résultat d’une cause ne l’est pas vraiment. L’invitation est à saisir qu’en fait la construction de cet instant est un tableau énergétique en quelques sortes et que ce qui semble être cause et effet n’est que l’expression complète de ce tableau unique. Ainsi l’instant est l’instant, il est l’expression globale de cet instant y compris avec ces liens qui l’unissent aux autres instants pour que l’histoire illusoire puisse être ressentie et vibrée.

Là ou vous voyez une cause et un effet, ce qui voudrait dire que le temps existe tel que l’humain le conçoit, ici nous voyons simplement sur le même tableau exprimé dans le même instant, la cause et l’effet reliés par un lien énergétique. Ainsi le tableau global de cet instant est unique, il est une vibration unique qui correspond à une somme de liens informationnels qui permettent cette illusion du temps et de la cause à effet qui lui correspond.

Tant que la vision de l’expérience, du vécu sera celle d’un résultat inéluctable dû au passé ou à tout autre chose sans saisir qu’en fait il ne s’agit que d’une construction unique d’un instant unique alors la « direction du vécu » restera figée dans une inconscience qui ne permet pas la vibration de la conscience de la guérison. Bien sûr, la guérison elle, pourra s’inviter tout de même selon l’expérience mais ce sera alors quelque chose qui sera vécu de manière inconsciente.

Si vous accès à ce message, c’est très certainement qu’en fait vous être en train de goûter vibratoirement à cette expérience illusoire du chemin vers cette conscience de la guérison. Ce n’est ni mieux ni moins bien qu’une autre expérience, mais c’est simplement l’instant qui est vécu. La conscience de la guérison commence donc par un changement de vision globale sur ce qui Est, sur l’expérience, sur tout et absolument tout ce qui la constitue dans l’instant.

L’instant est l’instant, la seule et unique chose qui « change » en quelque sorte, même si rien ne change véritablement, c’est le point de vue fondamental sur ce celui-ci. C’est « l’endroit » dans la conscience, le positionnement du curseur, l’ouverture ou la fermeture de mon point de vision qui fait que j’observe et vibre telle ou telle chose. Si je m’offre la possibilité de m’ouvrir à un point de conscience plus élevé sur ce qui se joue, alors ma vision et ma vibration seront différentes.

Si j’observe depuis un point de vue limité ma maladie, je peux rester « coincé » dans une vision qui m’invite à chercher des solutions, des raisons à celle-ci… Je vais rester dans cette vision de la cause et de l’effet et effectivement c’est ce que je vais observer puisque je vais ainsi mettre à ma vue les liens et tout ce qui construit ce tableau de l’instant. Cela ne remettra absolument pas en cause ce qui Est dans l’instant, au contraire, cela ne fera que confirmer ce qui est vécu et vibré et cela ne saura être la vibration de la guérison, mais bien celle du maintien de la maladie.

Si j’élargis ma conscience, si je me permet et m’ouvre à un autre point de vue ou la cause et l’effet sont en même temps dans un même tableau, si je vibre véritablement cette conscience alors quelque chose d’autre sera présent dans la vibration, il va y avoir une vision qui ouvre la porte à une sensation d’émerveillement sur la situation. Bien sûr, pour celle ou celui qui reste coincé dans la vision limitée du personnage, s’émerveiller de la vision de la maladie sera insupportable et incomprise.

Pouvez-vous en cet instant vous ouvrir à cette vision élargie ? Si ce n’est pas le cas, pouvez-vous simplement et sans vous juger, saisir que l’instant est à la fois unique et multiple et que vous pouvez, même si ce n’est pas votre vécu présent, ouvrir la porte à cette conscience élargie qui Voit le tableau de l’instant de manière globale avec les causes et les effets en même temps sans que l’énergie ne soit celle d’une implication « figeante » dans ce jeu ?

Respirez cela, n’attendez rien. On se retrouve bientôt dans un autre instant qui en fait est déjà vécu.

L’instant est l’instant, vivez le simplement.
MiHaSaneKa – Arcturien de la 9ème dimension

Source: https://www.stephane-colle.com/

Voir en PDF