Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGerman

par Ann Albers

Je me surprends de temps en temps à penser que je « devrais » faire autre chose que de jouer avec du papier. Je « devrais » contribuer davantage, faire davantage, être davantage, répondre à davantage de mails, regarder davantage, etc. Et puis je m’arrête. Je me souviens de ce que je prêche, enseigne, vis et respire la plupart du temps. Je devrais faire ce que mon cœur me dicte, car c’est honorer la force et la source de la vie en moi. Je n’ai pas l’occasion de voir toute l’expansion et les contributions à la vie qui proviennent de mon élan créatif. Je me vois m’épanouir dans plus de joie que je n’en ai eu depuis longtemps. Je me vois avec plus d’équilibre. Je me vois capable de créer plus facilement. Je vois les gens que je soulève dans les boutiques d’artisanat et de friperie et je vois les gens qui profiteront de l’amour que j’ai versé dans ces objets pendant des années.

Ce que je ne pourrai jamais voir, c’est l’effet d’entraînement de la vie à haute vibration et de la confiance en la Source qui me dirige et me guide. Je sais que mes lectures ont été plus joyeuses. Mes bulletins d’information ont été plus joyeux. Mes relations avec ma famille et mes amis ont été plus joyeuses. Néanmoins, je ne pourrai jamais en voir les effets dans le monde, en dehors de ma sphère d’influence immédiate. Pourtant, j’ai confiance. Je sais que la Source en moi sait qu’il y a des choses plus importantes en jeu que mes bouts de papier et ma colle.

Lorsque vous laissez votre cœur vagabonder sur les chemins qui vous apportent de la joie, lorsque vous vous laissez rêver d’un monde que nous n’avons apparemment pas encore manifesté, lorsque vous rêvez de votre meilleure vie possible et que vous faites des choses qui vous permettent de vous en rapprocher, vous accédez à des royaumes d’existence plus élevés et plus heureux, où vous ne pouvez que contribuer à la vie elle-même. Vous irez là où on vous guidera et vous irez avec joie. Vous découvrirez que ce que vous faites, vous le faites avec amour.

Puis, de temps en temps, lorsque les vieux programmes surgiront et tenteront de vous faire juger que vous n’êtes pas digne de vivre et d’aimer la vie à laquelle votre cœur vous appelle, vous les tuerez dans l’œuf. Vous serez si heureux que vous saurez que vous méritez l’abondance, l’amour et le soutien.

Tout commence par le fait d’honorer votre propre cœur – d’honorer la façon dont il veut vivre le prochain moment. J’ai regardé une vidéo sur YouTube un soir où j’étais fatigué. Elle a déclenché un courant dans mon propre cœur, qui s’est joint à d’autres pensées concernant d’autres moments de ma vie qui étaient extrêmement joyeux. Ce courant s’est joint à un courant de rêves sur ce que je pourrais créer, et maintenant j’ai redécouvert une passion qui était en sommeil depuis un certain temps. J’aime toujours aider de manière plus conventionnelle – guérir, conseiller, offrir la sagesse des anges, etc., mais cette expansion de mon âme est comme une rivière qui ne peut être contenue et j’ai hâte de voir où la rivière serpente alors que la Vie continue de grandir et de couler de l’intérieur.

Voici quelques conseils pour vous aider à vous abandonner à l’expansion joyeuse de votre propre âme alors que vous grandissez et coulez dans la vie…

1. Laissez Dieu être Dieu… Arrêtez de renier ce qui vous fait du bien !

Parfois, vous avez un fantasme. Il est agréable de penser à faire un voyage, à ne plus souffrir ou à parler avec les esprits. Vous commencez à rêvasser sur votre relation, votre maison ou votre travail idéal.

Arrêtez-vous là. Laissez-vous aller à ce sentiment. Laissez votre esprit s’emballer tandis que votre cœur joue en son sein.

Le plus souvent, nous rejetons les pensées qui nous font du bien. « Oui, c’est vrai, c’est trop cher. » « J’ai mal depuis des années (traduit je ne me sentirai jamais mieux). » « J’ai essayé pendant des années de parler aux esprits et je n’y arrive toujours pas. » « J’ai toujours eu l’intention d’avoir cette relation, cette maison ou ce travail et ça ne s’est jamais présenté. » « Il n’y a pas de bons partenaires, de maisons abordables ou d’emplois à mon niveau. » Nous cessons de penser à la pensée joyeuse et sombrons dans la résignation familière et douloureuse… ou pire !

Nous continuons à nier nos propres rêves et nos propres prières. Nous avons appris à le faire. Nous avons entendu des déclarations telles que : « Comment vas-tu faire ça ? » « Tu te prends pour qui pour demander ça ? Tu ne peux pas te le permettre… » et la liste continue…

Comme les anges aiment me le dire, « Arrête. Arrête de dire au Divin ce qu’il peut et ne peut pas faire. Arrêtez de nier vos propres prières »… et j’ajouterais, ayez le sens de l’humour lorsque vous vous surprenez à le faire.

Osez rêver, comme le dit le proverbe, et laissez Dieu être Dieu. J’ai cessé de dire à l’univers ce qu’il peut et ne peut pas faire en me basant sur mon expérience humaine très limitée !

2. Mettre l’univers en mouvement…

Tout au long de la journée, des pensées surgissent à propos de choses dont nous aimerions nous sentir mieux. Prenez quelques secondes et laissez-vous aller à l’idée du mieux. Il ne faut pas longtemps pour mettre l’univers en mouvement…

Vous remarquez que vous avez soif. « Encore un mail jusqu’à ce que je trouve de l’eau, puis un autre. » Arrêtez-vous un instant et allez chercher de l’eau ou pensez au goût merveilleux qu’elle aura.

Une pensée de la plage vous vient à l’esprit alors que vous êtes au travail. « Se concentrer sur votre travail », vous dites-vous. Au lieu de cela, pourquoi ne pas vous arrêter et vous laisser aller à la pensée de la douce brise de l’océan pour augmenter vos vibrations, puis vous remettre au travail. Vous venez de mettre l’univers en mouvement.

Une idée de détente vous vient à l’esprit. « Ouais, c’est ça, quand ? » Arrêtez. Prenez quelques respirations profondes. Détendez-vous une seconde et laissez-vous aller à cette sensation. Vous venez de mettre l’univers en mouvement.

3. Restez dans le flux supérieur en vous souciant de ce que vous ressentez.

Il y a tellement de fois où vous devez faire quelque chose. Comment pouvez-vous rendre cela plus amusant, plus agréable ou plus facile ? Pouvez-vous vous offrir un verre de thé ou écouter une belle musique pendant que vous effectuez une tâche désagréable ? Organisez-vous pour faire vos courses lorsqu’il fait 38 degrés; peut-être pouvez-vous les faire tôt le matin. J’ai de la paperasse à faire pour la comptabilité et je ne me sens pas très enjouée, alors j’attends de trouver comment la rendre amusante et j’imagine la sensation de la traverser facilement jusqu’à ce que ça arrive.

Faites attention à ce que vous ressentez et rendez les tâches peu amusantes aussi agréables que possible, les situations difficiles aussi apaisantes que possible, et lorsque vous avez l’envie et la possibilité de faire quelque chose qui vous plaît, aussi petit soit-il, faites-le. Laissez-vous aller à votre propre bonheur.

Vous le savez et je le sais, et tout le monde le sait, et pourtant nous ne vivons pas ainsi – plus votre propre coupe est pleine, plus vous contribuez à la vie. Ce n’est pas égoïste. Les personnes qui donnent vraiment de manière désintéressée le font avec joie, et non pas avec ressentiment, en tant que victimes ou martyrs.

La vie est censée être bien plus joyeuse que nous ne le permettons. Il y a des choses désagréables qui se passent, et des choses désagréables que nous devons faire, mais dans une ambiance plus heureuse, nous les contournons ou les gérons d’une manière plus agréable. Nous devenons des êtres plus aimants. Nous élargissons notre propre expérience de l’amour, ainsi que notre contribution à celui-ci. Écoutez votre cœur. Il est essentiel.

Vous sentez-vous vraiment mieux en étant obsédé par la tristesse et la douleur du monde ? Ou préférez-vous savoir qu’elles existent, puis vous tourner vers la lumière, imaginer, prier et contribuer à un monde meilleur, tout en vous donnant la permission de créer un monde meilleur dans votre propre sphère d’influence ? Vous connaissez déjà la réponse. Donnez-vous la permission de le faire !

English version : https://www.visionsofheaven.com/

Traduit et partagé par la Presse Galactique

 8,164 

Print Friendly, PDF & Email